toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Intéressant qualificatif : Bin Laden=Terroriste, Hamas=Militant !


Intéressant qualificatif : Bin Laden=Terroriste, Hamas=Militant !

Sur la page frontale du Washington Post, du lundi 2 Mai courant, il ne manque pas de lettre « T » pour terroriste, dans les rapports concernant la mort d’Osama Bin Laden par les forces spéciales des USA.

Bin Laden était « la figure du terrorisme global », le symbole de « la menace insidieuse du terrorisme des sans-Etat qui caractérise le 21ième siècle. Le décès de Bin Laden est un revers essentiel pour ses « organisations terroristes ».

Idem sur la première page du New York Times, qui nous rappelle que la mort de Bin Laden survient dix ans après l’attaque du 9/11 sur les États-Unis par les « terroristes d’Al Qaeda. » Le titre de cette annonce présente Bin Laden comme « une icône de la Terreur ».

Une autre page frontale se rapporte au « terroriste qui a échappé à la traque pendant plus de dix ans ».

Tous ces qualificatifs sont objectifs et factuels.

Ben Laden avait orchestré une campagne de terrorisme, et donc il ne faut en aucun cas hésiter d’utiliser la lettre « T » pour le définir.

Le terrorisme se caractérise par l’attaque délibérée contre des civils pour des fins politiques, religieuses ou idéologiques.

La lettre « T » convient donc parfaitement à Bin Laden.

Mais quand il s’agit du Hamas, du Hezbollah, du Jihad Islamique et d’autres groupes de terroristes palestiniens, le Washington Post et le New York Times (note d'Europe-Israël : nous pourrions faire la même remarque en ce qui concerne la quasi totalité des médias européens, et français en particulier !) jettent par la fenêtre la terminologie exacte et brandissent en guise, leur désinfecteur euphémique favori – « MILITANTS ».

Qu’importe si la population Israélienne compte un plus grand nombre de morts civils suite au terrorisme palestinien, bien supérieur à celui des USA durant l’attaque du 9/11 !!!

Le standard double continue à régner dans leurs articles. Ils évitent de façon maladive d’utiliser la lettre « T » lorsque les israéliens sont blessés ou morts lors des attaques de roquettes ou des attentats-suicides perpétrés par les groupuscules du Hamas et d’autres terroristes qui lui sont affiliés.

Ainsi, le Washington Post, parallèlement à toutes ses articles sur Bin Laden du 2 mai, nous offre un article présenté par son correspondant de Jérusalem, se référant aux « MILITANTS islamistes du groupe Hamas. »

Dans les citations directes émises par les autorités israéliennes et américaines, le Hamas est considéré comme une organisation terroriste, mais ni le correspondent de Washington Poste de Jérusalem, ni beaucoup d’autres comme lui ne jugent le Hamas DIGNE du QUALIFICATIF « T ».

Source : par Thérèse Zrihen-Dvir, Inspirée du texte de Léo Rennert  





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap