toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Fayyad : Opération séduction


Fayyad : Opération séduction

Le leader de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, devrait renommer l'actuel Premier ministre de l'AP, Salam Fayyad, à la tête du gouvernement intérimaire, dès la signature des accords d'union entre le Hamas et le Fatah.

Le but de cette décision, selon le quotidien Asharq-Al-Awsat, basé à Londres, est d'envoyer un message positif à la communauté internationale, notamment en direction des Etats-Unis et de l'Union européenne.

Abbas souhaiterait ainsi montrer au monde que le futur gouvernement poursuivra la politique menée par l'actuelle Autorité palestinienne, soutenue par les pays Ooccidentaux.

Principe de non-violence

Le Hamas, de son côté, répète croire en son droit à « la lutte armée » contre Israël. Le mouvement a cependant précisé qu'il allait mettre en place un centre de décision commun pour les actions politiques, diplomatiques et militaires avec les autres factions palestiniennes.

Khaled Mashaal, chef du mouvement basé à Damas, a déclaré au Wall Street Journal, vendredi, que « les négociations avec Israël, les affaires internes et étrangères, la sécurité publique et la résistance » contre l'Etat hébreu seraient menées en accord avec le Fatah et d'autres groupes palestiniens moins importants.

« Comment organiser la résistance, quel est le meilleur moyen d'atteindre nos objectifs, quand attaquer et quand appliquer un cessez-le-feu ? Désormais ces décisions seront palestiniennes », affirme Mashaal.

Une déclaration qui va dans le sens de celle faite par Nabil Shaath, un proche d'Abbas, mercredi. Il avait alors estimé que le Hamas était prêt à changer de stratégie et à mettre en place une résistance non-violente, du moins pour l'instant.

« Ils ont accepté le principe de non-violence. C'est ce que nous a affirmé Mashaal lors des réunions », a indiqué Shaath.

Un discours qui ne signifie pas de grande avancée, selon un officiel israélien.

« Le Hamas reste un groupe extrémiste qui refuse de reconnaître Israël, qui refuse de renoncer au terrorisme et ne supporte pas la paix. Ce que dit Mashaal c'est que, si Israël est assez stupide pour donner la Cisjordanie au Hamas, ils continueront de nous attaquer en prenant ce territoire pour base », affirme l'officiel.

Source : JPOST.FR et OREN KESSLER





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap