toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une fragile dissuasion mutuelle


Une fragile dissuasion mutuelle

Le sud d'Israël est passé, jeudi dernier à deux doigts d'une nouvelle opération militaire d'envergure dans la bande de Gaza.

En effet, si le car de ramassage scolaire israélien du kibboutz Saad avait été rempli d'écoliers au moment précis où il a été délibérément frappé par un missile antitank palestinien, le nombre de victimes aurait été tellement élevé que le gouvernement, n'aurait pas eu d'autre alternative que de lancer une seconde édition de « Plomb durci ».

Mais l'autobus était presque vide au moment de l'impact et le seul adolescent qui s'y trouvait encore a été grièvement blessé. Et de facto, cette opération militaire israélienne a été reportée à une date ultérieure.

Après 120 roquettes tirées sur Israël et une quinzaine de Palestiniens tués lors de ripostes, un calme précaire semblait revenu à partir de lundi dans la région. Mais tous les experts s'accordent à dire que sous n’importe quel prétexte le Hamas rallumera, tôt ou tard, l'étincelle d'une nouvelle confrontation avec Israël.

Pour l'instant, et malgré la brusque tension de la fin de semaine dernière, il semble que ni le mouvement terroriste ni les dirigeants israéliens ne veuillent d'une escalade de la violence qui dégénère en conflit local. Gaza n'a pas encore pansé ses plaies de « Plomb durci » en 2008-2009, tandis qu'Israël ne veut certainement pas d'une nouvelle « commission Goldstone », surtout pas à l'approche de l'échéance du mois de septembre prochain.

D'une certaine manière, l'acquis majeur de ce nouveau round de violence « contenue » aura été sans conteste les résultats impressionnants enregistrés par le système de défense antimissile « Dôme d'acier ».

Au cours de ces journées de tirs palestiniens massifs, les batteries déployées dans la région ont intercepté tous les missiles qui menaçaient de s'abattre en zones habitées. Un succès total pour ce système qui a toujours fait l'objet de critiques acerbes. À tel point qu'au sein de la Défense nationale, on parle du « Dôme d'acier » comme d'un développement historique et nouveau d'atout stratégique pour Israël dans la protection de sa population. Binyamin Nétanyaou et Ehoud Barak ne s'y sont pas trompés. Dès dimanche, ils se sont fait photographier devant l'une des batteries et ont promis d'en commander quatre autres pour un montant de 260 millions de shekels sans attendre un financement américain.

De même, les excellentes prestations du Dôme d'acier ont donné des envies aux maires des localités du nord d'Israël qui exigent d'en être équipés pour se protéger des dizaines de milliers de missiles Grad engrangés par le Hezbollah dans ses bunkers.
Certains commentateurs ont même avancé qu'en fait, si le Hamas a voulu faire grimper la tension ces derniers jours, c'était uniquement dans le but de vérifier l'efficacité du système « Dôme d'acier ». C'est donc chose faite. Et désormais, le mouvement terroriste sait qu'Israël dispose d'une nouvelle parade à ses tirs.

Le retour au calme enregistré en milieu de semaine est également le résultat d'un savant rapport des forces entre les deux parties qui disposent d'une dissuasion mutuelle : Le Hamas pourrait utiliser ses nouveaux missiles à longue portée en frappant Tel-Aviv ou sa métropole, mais il n'ose pas le faire, car il sait pertinemment que la riposte israélienne serait alors brutale et sans équivoque. Et de son côté, Israël pourrait conquérir Gaza et destituer le régime du Hamas comme le réclame avec insistance Avigdor Lieberman, mais il sait aussi qu'avant de museler le mouvement intégriste, celui-ci serait en mesure avec ses missiles de perturber la vie de tout le centre du pays. Équilibre dissuasif donc, mais un équilibre précaire qui risque de basculer sans même que l'une ou l'autre des parties ne le souhaite ou n'y prenne garde !

Nétanyaou veut enrayer les projets unilatéraux des Palestiniens
Le Premier ministre israélien est préoccupé par les démarches de plus en plus publiques entreprises par les Palestiniens en perspective de la proclamation en septembre prochain de leur état indépendant et par le soutien grandissant que la communauté internationale semble vouloir à cette initiative pourtant unilatérale. Pour tenter de freiner ce qu'Ehoud Barak a qualifié de “Tsunami politique”, le Premier ministre envisage de proposer plusieurs mesures d'apaisement dont la plus conséquente serait un retrait israélien partiel de Judée et Samarie. Il voudrait également réunir une conférence internationale qui oblige les Palestiniens à se rasseoir à la table des négociations. Mais même M. Nétanyaou ne semble plus vraiment croire à un tel développement. Il l'a dit lundi 11 avril aux ambassadeurs de l'Union européenne en Israël avant de leur demander de persuader leur gouvernement de ne pas reconnaitre un état palestinien qui aurait été proclamé unilatéralement.
Quant au Premier ministre palestinien Salam Fayed, il a affirmé que d'un point de vue économique, les Palestiniens sont d'ores et déjà en mesure de créer un état indépendant.

Enfin, source de consolation pour M. Nétanyaou, un sondage publié aux États-Unis révèle que 54 % des Américains s'opposent à la proclamation unilatérale d'un état palestinien indépendant

Source : Hamodia, par Daniel Haïk 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap