toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une église vandalisée en Seine Saint Denis


Une église vandalisée en Seine Saint Denis

Emotion après les intrusions dans une église d’Aulnay, par Carole Sterlé

Après un cambriolage il y a quinze jours, l’église de la Rose-des-Vents a été vandalisée dans la nuit de lundi à mardi. Des croix ont été cassées, et les photos des papes déchirées.

Après la messe, c’est la police qui s’est rendue à l’église Saint-Jean, dans le quartier de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois, hier matin. Les fonctionnaires se sont mis à la recherche d’indices pour trouver celui ou ceux qui, dans la nuit de lundi à mardi, ont détérioré la cloison de la sacristie, cassé deux croix en bois qui s’y trouvaient et déchiré les photos au mur, celles des papes Jean-Paul II et .

 

Si les dégâts découverts hier au petit matin ne perturbent pas la pratique du culte, ils ravivent le profond émoi provoqué par un récent cambriolage.

« S’en prendre à une église, c’est honteux! » souffle Francisca, habitante des Merisiers, croisée hier alors qu’elle venait répéter pour la chorale à l’église Saint-Jean.

A l’autre bout de la place, assis devant un café, quelques trentenaires ont peine à croire que le lieu de culte puisse être cambriolé ou dégradé de la sorte. Au diocèse de Seine-Saint-Denis, on rapporte quelques larcins dans les églises du département, mais rien d’aussi particulier que ce cambriolage survenu il y a moins de deux semaines.

C’était dans la nuit du 5 au 6 avril, comme le mentionne une affiche jaune scotchée sur la grille d’entrée. « Portes enfoncées, troncs pillés, micros volés, tabernacle éventré »… Depuis cette date, plus rien, pas même l’argent des cierges n’est laissé sur place, comme l’explique Patrick Morvan, le prêtre responsable de la paroisse Saint-Sulpice et de l’ensemble des églises d’Aulnay-sous-Bois. « Si leur but est de voler, ils perdent leur temps. Dès la fin de l’office, on rembarque tout! précise le curé. Cette fois, on ne sait pas par où ils sont entrés, on n’a pas trouvé trace d’effraction, précise le religieux. Peut-être ont-ils déverrouillé une porte lors de la messe du dimanche… » C’était le dimanche des Rameaux, et il y avait foule dans cette église qui peut accueillir quelque 600 personnes.

« Au-delà des dégâts matériels et du vol, c’est le respect des personnes et des lieux sacrés qui est bafoué, souligne le père Morvan, alors qu’on essaye au jour le jour de tisser tous ensemble des liens de compréhension. »

 

Learn Hebrew online

Le Parisien







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale