toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Scoop: Israël ne serait ni un Etat nazi ni un Etat d’apartheid (Wouldn’t Hitler have boycotted it too?)


Scoop: Israël ne serait ni un Etat nazi ni un Etat d’apartheid (Wouldn’t Hitler have boycotted it too?)

L’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme. Demain, les universitaires qui boycottent Israël demanderont qu’on brûle les livres des Israéliens, puis les livres des sionistes, puis ceux des juifs. Roger Cukierman (président du CRIF, janvier 2003)

La Déclaration Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondé sur eux, sont déclarés nuls et non avenus. Les prétentions à des liens historiques et religieux des Juifs avec la Palestine sont incompatibles avec les faits historiques et la véritable conception de ce qui constitue une nation. Le judaïsme, étant une religion, ne constitue pas une nationalité indépendante. De même que les Juifs ne constituent pas une nation unique avec son identité propre ; ils sont citoyens des Etats auxquels ils appartiennent. (Art. 20).
La Palestine est le foyer du peuple arabe palestinien; c’est une partie indivisible du foyer arabe, et le peuple palestinien est une part intégrale de la nation arabe (Art. 1)
L’unité arabe et la libération de la Palestine constituent deux objectifs complémentaires. (Art. 13)
Le peuple de Palestine joue le rôle d’avant-garde dans la réalisation de ce but sacré ».
Le besoin de sécurité et de paix, ainsi que le besoin de justice et de droit, requièrent de tous les Etats qu’ils considèrent le sionisme comme un mouvement illégitime, qu’ils déclarent illégale son existence, qu’ils interdisent ses opérations, afin que les relations amicales entre les peuples puissent être préservées, et que la loyauté des citoyens envers leurs pays respectifs soit sauvegardée. (article 23)
Le sionisme est un mouvement politique lié de façon organique à un impérialisme international et antagoniste à toute action pour la libération et à tout mouvement progressiste dans le monde. Le sioniste est raciste et fanatique dans sa nature, agressif, expansionniste, colonial dans ses buts, et fasciste dans ses méthodes. Israël est l’instrument du mouvement sioniste, et la base géographique de l’impérialisme mondial placé stratégiquement au sein du foyer arabe pour combattre les espoirs de libération, d’unité, et de progrès de la nation arabe. (article 22) Charte de l’OLP

Le Mouvement de la Résistance Islamique… est guidé par la tolérance islamique quand il traite avec les fidèles d’autres religions. Il ne s’oppose à eux que lorsqu’ils sont hostiles. Sous la bannière de l’islam, les fidèles des trois religions, l’islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n’est possible que sous la bannière de l’islam.
Le Mouvement de la Résistance Islamique croit que la Palestine est un Waqf [patrimoine religieux] islamique consacré aux générations de musulmans jusqu’au Jugement Dernier. Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d’autres […] (Art. 31 et 11). Charte du Hamas
Je suis prêt à accepter une troisième partie qui contrôle l’exécution de l’accord, par exemple les forces de l’OTAN, mais je n’accepterai pas qu’il y ait des Juifs dans ces forces ni un Israélien sur la Terre de Palestine. Mahmoud Abbas
Le cas de la député de Hanan Zoabi  et celui de Azmi Bishara remettent  sur le tapis la question des Arabes  de 1948, qui sont nés en Palestine  avant et après la création de  l’Etat d’Israël [1948], qui se sentent chez eux et qui refusent de quitter leur terre natale. Certes, ce sont des  Palestiniens et ils nourrissent un fort ressentiment contre Israël, mais ce sont aussi des citoyens israéliens, au même titre que les Juifs.  Dans la réalité ils sont réduits à l’état d’une  minorité dans une société faite par et pour les Juifs. Leur  loyauté à l’égard d’un Etat juif qui les opprime, qui les marginalise et qui les surveille sera toujours posée parce qu’ils se sentent d’abord arabes et palestiniens. Ces arabes de religions musulmane et chrétienne revendiquent leur  pleine appartenance au peuple palestinien et entendent  jouer un rôle à part entière dans sa lutte de libération et  en particulier l’établissement d’un Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale. Mais ils réclament  aussi  la transformation de l’Etat israélien en un Etat réellement démocratique de tous ses citoyens, c’est-à-dire l’abolition de son caractère juif, considérée comme le seul moyen de parvenir à une égalité complète entre citoyens israéliens juifs et arabes. M. Lachkar
Il n’y a aucun doute qu’à l’intérieur des territoires occupés palestiniens nous avons affaire à un exemple effarant d’apartheid. Jimmy Carter
Nous acceptons le principe de la partition de 1947. Mais les Palestiniens veulent un Etat “judenrein”, les Israéliens un Etat juif à 100 % — et non un “Etat de tous ses citoyens”. Il suffira qu’un accord international redessine les frontières dans cet esprit. David Rotem (avocat proche de Lieberman)
En tant que membres du monde de la culture, notamment du cinéma, nous sommes troublés par la décision du TIFF de réserver une place de choix à Tel Aviv et de s’être ainsi rendu complice, intentionnellement ou pas, de la machine de propagande israélienne. Nous ne visons pas les cinéastes israéliens dont les œuvres sont inscrites au programme du festival. Mais nous dénonçons l’instrumentalisation du festival, par une campagne de propagande au service d’un régime d’apartheid. Ken Loach et al
La présentation sélective de la façade moderne et sophistiquée de Tel-Aviv, sans égard au passé et aux réalités de l’occupation israélienne des territoires palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, ce serait comme si on glorifiait la beauté et la vie élégante chez les communautés exclusivement blanches au Cap ou à Johannesburg pendant l’apartheid, sans reconnaître les cantons noirs de Khayelitsha et de Soweto. Ken Loach, Jane Fonda, Naomi Klein, David Byrne, Alice Walker, Danny Glover, Harry Belafonte, Noam Chomsky, etc.
Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu’au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu’on veut en les appelant terroristes ?Mads Gilbert
C’est une nouvelle génération d’explosifs très puissants sous un faible volume, qui détonnent avec une extrême puissance et dont la puissance se dissipe sur une zone de cinq à dix mètres (…) Je crois qu’il y a un très fort soupçon que Gaza est actuellement utilisé comme un laboratoire d’essais pour de nouvelles armes.Mads Gilbert
J’ai pensé: C’est à ça que l’enfer doit ressembler. Tous les cris, tout le désespoir, tout le sang, tous les membres arrachés. Mads Gilbert
L’Etat d’Israël est en train de mener une guerre de purification ethnique dans les territoires palestiniens. Nous avons passé 48 heures dans les camps d’internement de l’armée israélienne, où des centaines de Palestiniens, raflés en pleine nuit, sont emprisonnées, les yeux bandés. José Bové (Ramallah, avril 2002)
Il faut se demander à qui profite le crime. Je dénonce tous les actes visant des lieux de culte. Mais je crois que le gouvernement israélien et ses services secrets ont intérêt à créer une certaine psychose, à faire croire qu’un climat antisémite s’est installé en France, pour mieux détourner les regards. José Bové (de retour de Ramalah, Libération, avril 2002)
Vive le Hamas, le Hamas vaincra! Patrick Farbiaz (conseiller politique de Noël Mamère, 2003)
L’incapacité des gouvernements occidentaux à soutenir le rapport Goldstone révélerait une politique de deux poids deux mesures dans la mise en œuvre de la justice internationale.Human Rights Watch
Cette proposition de résolution m’attriste, car elle ne fait part que d’allégations à l’encontre d’Israël. Il n’y a pas une phrase pour condamner le Hamas comme nous le faisons dans le rapport. J’espère que le Conseil pourra encore modifier ce texte. Richard Goldstone
Israël a dû faire face à des ennemis qui se sont délibérément placés en zones civiles habitées, se servant de leurs propres populations comme boucliers humains. (…) le Hamas tout comme le Hezbollah sont passés maîtres dans l’art d’utiliser et tromper les médias, en demandant à leurs gens de déformer ou inventer des faits qui accuseraient ensuite Israël de commettre des crimes de guerre. (…) La vérité est que l’Armée israélienne a pris des mesures exceptionnelles pour avertir les populations civiles de l’imminence d’une attaque, soit par des millions de tracts disséminés par avion, ou des centaines de milliers d’appels téléphoniques, dans l’unique but de réduire ou éviter les pertes civiles innocentes. (…) il y a eu des erreurs qui ont coûté la vie de civils, tout comme cela est arrivé aux troupes britanniques ou américaines mais en aucun cas, une erreur involontaire ne peut être qualifiée de crime de guerre.Colonel Richard Kemp
Les cartes d’identité israéliennes sont très recherchés par les hauts responsables du ‘Hamas, de l’OLP et de leurs proches comme les trois sœurs d’Ismail Hanyeh qui vivent maintenant dans le Neguev à Tel Sheva. Deux sont déjà veuves, mais préfèrent sans aucun doute rester dans l’Etat juif que de retourner à Gaza. Le fils de la troisième sert dans l’armée israélienne.  Ah’med Sabri, un des leaders religieux à l’est de Jérusalem qui livre des sermons odieux antisémite et pro terroriste, conserve sa carte d’identité, Hanan Ashrawi de l’OLP, Muh’hammad Abu-Tir du ‘Hamas, l’épouse de Jibril Rahoub, et tant d’autres. Quelque 150.000 arabes non israéliens de Judée-Samarie sont mariés avec des arabes israéliens et ont reçu des cartes d’identité israéliennes entre 1993 et 2003. Aschkel
Si j’avais su ce que je sais maintenant, le rapport aurait été un document différent (…) Notre rapport a trouvé des preuves de crimes de guerre potentiels et d’éventuels crimes contre l’humanité de la part à la fois d’Israël et du Hamas. Que les crimes qui auraient été commis par le Hamas étaient intentionnels est une évidence puisque ses roquettes étaient volontairement et aveuglément pointées sur des cibles civiles. Les allégations d’intentionnalité contre Israël étaient fondées sur la mort et les blessures de civils dans des situations où notre mission d’enquête n’avait pas de preuves à partir desquelles tirer aucune autre conclusion raisonnable. Alors que les enquêtes publiées par l’Armée israélienne et reconnues par le rapport de la commission de l’ONU ont établi la validité de certains incidents sur lesquels nous avions enquêtés dans des cas impliquant des soldats individuels, elles indiquent également qu’il n’y avait pas de politique de ciblage intentionnel des civils. Je regrette que notre mission d’enquête n’ait pas eu de telles preuves expliquant les circonstances dans lesquelles nous avons dit que les civils étaient pris pour cibles parce que cela aurait influencé nos conclusions sur l’intentionalité et les crimes de guerre. Le manque de collaboration d’Israël avec notre enquête nous a empêché de corroborer combien de Gazaouis tués étaient civils et combien étaient combattants. Richard Goldstone 
L’université est censée être un lieu où l’on apprend à utiliser son cerveau, à penser rationnellement, à examiner les preuves, à tirer des conclusions à partir de faits avérés, à vérifier ses sources, à comparer les points de vue. Si celle d’Edimbourg ne peut former que des étudiants qui n’ont pas la moindre notion de toutes ces choses, alors l’avenir est sombre. Je n’ai aucune objection à la critique argumentée contre Israël. Mais je m’oppose à ce que des gens supposés intelligents stigmatisent l’Etat juif comme celui qui traiterait sa population de la pire façon. (…) S’il y avait eu un Etat juif dans les années 1930 (ce n’était malheureusement pas le cas), vous ne croyez pas qu’Hitler aurait décidé de le boycotter ? Dr. Denis MacEoin

Consternation sur nos campus universitaires et dans nos salles de rédaction!

A l’heure où, après avoir démontré au monde en quelques petits mois qu’Israël n’avait rien à voir avec leurs problèmes, les islamistes s’apprêtent à confisquer au nom de la Charia la liberté qu’était censé avoir apporté le prétendu « printemps arabe » …

Pendant que le Monde libre aide le peuple libyen à remplacer le régime de terreur qui les oppriment depuis 40 ans par un ramassis de crieurs d’allah akbar, d’anciens tortionnaires et de jihadistes d’Al Qaeda 

Ne voilà-t-il pas (tout fout vraiment le camp!) que s’effondrent, après les prétendus soldats tueurs d’enfants, violeurs ou dépeceurs, des décennies de convictions et vérités jusque là solidement établies?

A savoir, de la bouche même de l’ancien juge sud-africain Goldstone qui avait il y a deux ans accusé Israël de crimes de guerre voire contre l’humanité lors de l’opération de son armée contre les lanceurs de roquettes de Gaza, qu’Israël n’était en fait coupable que de ne pas avoir collaboré à son enquête?

Et en plus, si l’on en croit la lettre ouverte d’un islamologue irlandais qui a réussi à faire avorter un boycott anti-israélien au sein même de son ancienne université d’Edimbourg, qu’Israël ne serait ni un Etat nazi ni un Etat d’apartheid?

Autrement dit, aussi incroyable que cela puisse paraître en ces temps de communications instantanées, d’informations en temps réel et à flot continu comme de voyages intercontinentaux, qu’il n’y aurait en Israël ni camps de concentration ni Einzatsgruppen ni SS ni lois de Nuremberg ni même de solution finale ?

Qu’échappant à la sagacité de générations des plus brillants de nos étudiants et de nos universitaires, les 20% de citoyens arabes israéliens auraient selon la loi israélienne exactement les mêmes droits que les juifs, les musulmans, les chrétiens, les Baha’is qui y ont même leur centre mondial?

Qu’ils y représenteraient 20% de la population universitaire comme de la population tout court, peuvent aller où ils veulent, utilisent les transports en commun, mangent dans les restaurants, vont à la piscine, dans les bibliothèques, au cinéma à côté des Juifs?

Que les hôpitaux israéliens non seulement soigneraient les Juifs et les Arabes, mais aussi les Palestiniens de Gaza ou de Cisjordanie, dans les mêmes chambres, dans les mêmes salles d’opération?

Que les femmes y auraient les mêmes droits que les hommes, que les homosexuels n’y subiraient aucune discrimination et même que les gays palestiniens se réfugiraient souvent en Israël, car chez eux, ils risquent la peine de mort?

Et enfin qu’ils auraient même, pendant que les Etats voisins tirent à balles réelles sur leurs propres citoyens,… le libre droit de manifester ?





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap