toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahu insensible à l’annonce d’Abbas, il en reparlera


Netanyahu insensible à l’annonce d’Abbas, il en reparlera

Le forum israélien des sept ministres de haut rang a officiellement décidé jeudi de ne pas tenir des pourparlers de paix avec l’Autorité palestinienne à la lumière de la réconciliation Fatah-Hamas annoncée au Caire mercredi.

Si la situation change et que le Hamas modifie ses méthodes et reconnaît Israël, alors nous verrons », selon une source politique citée. « Entre-temps il n’y aura aucun pourparlers ou négociation avec les Palestiniens jusqu’à ce que l’on puisse y voir plus clair».

Le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a insisté allègrement sur le fait qu’il allait négocier avec Israël en dépit de l’indignation du Premier ministre Binyamin Netanyahu au sujet de l’accord Fatah-Hamas.

« C’est la paix soit avec nous ou soit avec le Hamas », a indiqué M. Netanyahu, en ultimatum à l’Autorité palestinienne par le biais des médias, mercredi.

Mais Abbas a rejeté, jeudi, la position de Netanyahu.

« Le nouveau gouvernement [avec le Hamas] et les pourparlers de paix sont deux choses différentes », a-t-il dit.

De hauts responsables israéliens ne sont pas impressionnés par la soudaine volte-face d’Abbas à propos des négociations, cependant, ils accusent le président de l’AP de gesticulations. 

« Nous avons diffusé une importante déclaration hier », a déclaré à IsraelNationalNews, Mark Regev, le porte-parole de Netanyahu. « Nous maintenons cette déclaration. Elle dit tout ce qui a à dire. Elle est, parfaitement claire ».

« C’est évidemment absurde », a déclaré un responsable du Ministère des Affaires étrangères sous couvert d’anonymat. « Abbas a refusé de s’asseoir avec Israël pendant deux ans. Il aurait pu s’asseoir avec Israël, mais il a préféré s’asseoir avec le Hamas ».

« Il a choisi sa voie », a-t-il dit en concluant. « Le Hamas a un programme génocidaire et veut rayer Israël de la carte. Abbas est évidemment conscient de la façon dont la communauté internationale verra cela, et essaie de parer à la critique ».

Le chef de l’opposition Tzipi Livni, qui a été très critique envers le gouvernement Netanyahu pour ne pas avoir fait davantage pour relancer les pourparlers de paix, longtemps gelés entre Israël et l’Autorité palestinienne au cours des deux dernières années, a exprimé des doutes sur les paroles de l’Autorité palestinienne maintenant que le Hamas retourne au bercail.

"On ignore encore quels seront les termes de cet accord, a-t-elle déclaré aux journalistes." Mais l’épreuve du gouvernement palestinien sera l'acceptation des conditions de la communauté internationale. Un gouvernement palestinien devra accepter les conditions du Quartet, si elle a l’intention de maintenir la paix avec Israël. "

Les conditions du Quartet pour le renouvellement du financement au gouvernement palestinien inclue que le Hamas doit renoncer au terrorisme, doit reconnaître formellement le droit d’Israël à exister, et doit respecter les accords antérieurs passés entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Le Hamas a rejeté les trois critères.

Gavriel Quenine

Israel-chroniques-en-ligne

29/04/2011

 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap