toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Londres, plaque tournante d’Al-Qaïda


Londres, plaque tournante d’Al-Qaïda

Que peut encore révéler Wikileaks que nous ne savions pas à propos de la pénétration de l’Islam dans le contient européen ?! La permissivité outrancière du « Royaume de Sa Majesté » envers les agissements de sa population musulmane ne pouvait aboutir qu’au résultat décrit par le site de Julian Assange : Londres et la Grande-Bretagne sont devenues le centre européen des mouvements terroristes et d’Al-Qaïda en particulier, notamment dans ses activités au Pakistan et en Afghanistan. C’est ce qui ressort des documents révélés à propos du centre pénitencier de Guantanamo, dans lequel les Américains détiennent les terroristes présumés.

Le « Daily Telegraph » révèle mardi « que les Américains ont repéré les deux prédicateurs musulmans, le jordanien Abu Katada et l’égyptien Abu Hamza – les deux résidant à Londres – en tant que collecteurs d’argent principaux au profit d’Al-Qaïda. » Abu Katada est décrit dans les documents « secrets » comme étant « le collecteur le plus efficace d’Europe », alors qu’Abu Hamza est accusé « d’encourager ses fidèles à tuer le plus de non-musulmans possible ».

Abu Katada et Abu Hamza avaient obtenu asile politique en Grande-Bretagne et avaient même obtenu des subventions de la part des pouvoirs publics au profit de leurs « activités officielles ». Mais depuis quelques années, dans le cadre du renforcement de la lutte anti-terroriste, la Police britannique avait réussi à repérer leur jeu et ils ont été mis en prison et interrogés par les Services secrets. Pour l’instant, des procédures sont en cours pour les expulser de Grande-Bretagne.

Les documents ayant trait à Guantanamo désignent quatre mosquées londoniennes ainsi qu’un Centre ‘Culturel’ musulman comme étant devenus les centres d’enrôlement de jeunes musulmans britanniques pour les camps d’entraînements terroristes basés en Afghanistan et au Pakistan. La célèbre mosquée de Finsbury Park, dans laquelle agissait Abu Hamza était le centre névralgique de ces activités, et à part l’endoctrinement pratiqué par Abu Hamza et ses sbires, était devenu un refuge pour des Musulmans venus de l’étranger, notamment du Maghreb.

La filière était souvent la même : les jeunes arrivaient en Europe dans des pays « ouverts », comme la France. Là, ils obtenaient des faux-papiers grâce auxquels ils traversaient la Manche pour se rendre en Grande-Bretagne, où ils profitaient du laxisme politique pour obtenir l’asile. Une fois installés ils « bénéficiaient » de toute la préparation nécessaire pour en faire de « bons futurs terroristes. Ils étaient ensuite envoyés au Pakistan et en Afghanistan sur le compte d’Al-Qaïda, et subissaient des entraînements militaires et techniques. De là, soit ils retournaient en Europe soit ils restaient sur place pour combattre les troupes alliées.

Les documents livrés à propos du Centre de Guantanamo révèlent « qu’au moins 35 détenus ont passé par la Grande-Bretagne avant de se rendre en Afghanistan, dont une partie avait la citoyenneté britannique ou une autorisation de séjour gracieusement délivrée par les autorités britanniques ».

par Shraga Blum





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap