toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le journal l’« Humanité », ou « le socialisme des pervers », par Claude Salomon LAGRANGE


Le journal l’« Humanité », ou « le socialisme des pervers », par Claude Salomon LAGRANGE

Ainsi donc, le journal l’«« Humanité »», avec double guillements tant l’on sait le type d’humanité que ce journal d’un Parti d’essence totalitaire cherche à promouvoir depuis plus d’un siècle, s’est fendu d’une « Lettre à Nicolas Sarkozy » commise par François Asensis*, pour demander la libération de l’apprenti terroriste Salah Hamouri, incarcéré après un jugement équitable en Israël.

Salah Hamouri est ce « franco-palestinien » qui a été condamné à sept années de prison, jusqu’en novembre 2011, pour appartenance au groupe terroriste du « Front Populaire de Libération de la Palestine » (FPLP) et pour préparation d’attentat contre le rabbin Ovadia Yossef.

Quand F. Asensis insinue « que Salah Hamouri est de fait un prisonnier politique, puni pour sa lutte pacifique », il ment et semble confondre Israël avec l’ex-URSS !

Salah Hamouri a reconnu les faits de l’accusation.Il a été jugé selon la Justice d’Israël, Etat de Droit et démocratique, et il bénéficie de tous les droits qu’accorde la justice d’un pays démocratique : Jugement équitable, assistance d’un avocat, courriers, droits de visites et pour preuve, F. Asensis a pu le rencontrer en détention.

Quand F. Asensis insinue « qu’aucune preuve de culpabilité n’a été apportée par le Tribunal militaire, Tribunal illégitime d’une armée occupant illégalement le territoire palestinien », il ment encore !

Salah Hamouri bénéficie de tout ce dont est privé un autre franco-israélien, Guilat Shalit, kidnappé le dimanche 25 juin 2006 et retenu en captivité depuis, sans que l’on sache où, sans procès, sans pouvoir bénéficier d’aucun droit les plus élémentaires par les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza, frères en barbarie du FPLP,

Quel est le crime de Guilad Shalit ? Celui d’être un citoyen-soldat israélien défendant son pays, sa démocratie et ses valeurs contre la barbarie qu’incarne le-dit FPLP.

Autant de circonstances aggravantes aux yeux des haïsseurs d’Israël dont fait activement partie le PCF dont faisait partie il y a peu de temps encore F. Asensis et qui s’ingénie, par tous les moyens, à « délégitimer » le pays des Juifs ; euphémisme pour ne pas dire sa disparition.

Curieuse conception de la Justice qui consiste à dénier à Israël, Etat souverain, le Droit de se protéger contre des ennemis qui ne visent à rien d’autres qu’à son éradication. Ainsi préméditer de commettre un assassinat « pour des raisons uniquement politiques » assure l’absolution, selon F. Asensis !

Pour ces esprits pervers, le fait d’assassiner, ou de « seulement » projeter d’assassiner des civils israéliens constitue donc un acte d’honneur et de résistance, alors qu’à l’inverse se battre contre le terrorisme islamiste est considéré comme une injustice !

Photos de propagande du Hamas.

F. Asensis et ses camarades paraissent affecter surtout les arabes qui cherchent à occire des Juifs.

Ces tenants de cette pensée néototalitaire et perverse se sont toujours prévalus de fausses bonnes intentions et d’un faux souci de justice pour chercher à se faire passer pour leur contraire, par la simulation, la dissimulation des faits, les mensonges et la corruption morale.

Leur mauvaise foi consiste à se faire passer pour une bonne foi, en se donnant l’apparence du bien. Cette attitude perverse constitue une éthique inversée et une morale fallacieuse pour prendre la défense des terroristes assassins de Juifs.

C’est ainsi qu’aujourd’hui  le vrai visage du mal consiste, délibérément, à confondre le mal avec le bien, en cautionnant le mal, en se dissimulant pour faire croire que le mal est le bien, en épousant la cause idéologique du mal qui est nié et en insinuant la confusion dans l’ordre des valeurs.

Le FPLP qui a les faveurs du PCF et de F. Asensis est une organisation terroriste palestinienne issue du Mouvement nationaliste arabe, d’obédience marxiste à son origine en 1967, dirigée par de deux terroristes de sinistre mémoire, Georges Habache et Ahmed Jibril.

Voilà une bonne raison qui justifie qu’à gauche on se montre peu regardant sur son soutien inconditionnel pour dénoncer le fait qu’il ait été jugé « uniquement » pour « délit d’intention terroristes visant à assassiner un rabbin » !

Si maintenant « on » ne peut plus tuer du juif impunément, que vont devenir les palestinophiles  !

Et comble du cynisme et de la perversion, l’apprenti terroriste Salah Hamouri a été fait citoyen « d’honneur » de plusieurs villes gérées par la gauche !

Une pétition nationale a même été initiée par le ban et l’arrière ban de l’extrême gauche, du PCF, de certains membres du Parti socialiste, de députés, de sénateurs, de leaders politiques et associatifs, d’ONG, etc., c’est-à-dire par ceux qui s’auto proclament « progressistes ».

De même, dansune sorte de fascination complice pour le terrorisme islamiste qui, tout particulièrement, a gagné les faveurs de l’ensemble de la gauche toutes tendance confondues, le PCF, dans ses fiefs résiduels municipaux, a fait de Marwan Barghouti, chef des terroristes Tanzim, jugé et emprisonné en Israël pour meurtres délibérés et tentatives de meurtres de civils juifs israéliens sous son commandement, un citoyen « d’honneur » (!) et baptisé pour la circonstance « le Mandela palestinien » (!).

Pour rappel encore, c’est au sein du même FPLP qu’opérait Ilich Ramírez Sánchez (Carlos), communiste et terroriste condamné par la justice française à la réclusion criminelle à perpétuité pour de multiples attentats (dont ceux de 1974 à Paris) et meurtres et depuis converti à l’islam.

Le FPLP, une association caritative en quelque sorte.

Notons aussi que, partout où de telles initiatives de jumelages avec des cités arabo palestiniennes et des mises à « l’honneur » de tel ou tel activiste terroriste, voire des encouragements aux boycotts des produits israéliens, les communautés juives n’ont plus, ou presque plus, droit de cité et nous constatons une corrélation très étroite avec la recrudescence des actes antisémites et des fortes « tensions » intercommunautaires.

Dès lors, on comprend que tous ces éléments militent en sens inverse d’une mobilisation en faveur de la libération de Guilad Shalit quand sont élevés au rang de citoyens « d’honneur », soit des terroristes sanguinaires comme Marwan Barghouti, soit des apprentis terroristes comme Salah Hamouri.

Cette attitude à prétention compassionnelle trahit une fascination pour le terrorisme fascislamiste qui  est une culture totalitaire, mortifère et destructrice. Dis-moi qui tu soutiens …

On pourrait croire pourtant qu’il ne manque pourtant pas, par les temps actuels, de nobles causes à soutenir, des peuples s’insurgeant contre la tyrannie de leurs gouvernants en Algérie, au Bahrein, en Egypte, en Iran, en Libye, en Syrie, etc., où des centaines, voire des milliers de révoltés qui revendiquent plus de liberté et de démocratie sont écrasés chaque jour par les pouvoirs en place dans ces pays, mais ne méritent pas pour autant l’indignation des imposteurs que sont ces « indignés » sélectifs.

Et que dire du silence de ces bavards face aux massacres que subissent les minorités chrétiennes, victimes de la barbarie jihadiste !

Car si la mouvance idéologique qui inspire F. Asensis  était, comme il le prétend, sincèrement pour le bien être des peuples et en particulier, pour les arabes palestiniens, il lutterait à leurs côtés pour bouter le Hamas et le Jihad islamique et autres affidés barbares hors de Gaza ou de Judée Samarie, afin que les populations arabes puissent s’émanciper et prospérer.

Et s’il était, comme il le prétend, sincèrement pour le bien être des peuples, il serait également aux côtés des peuples arabes qui luttent, seuls contre leurs tyrans, sans aucune manifestation de solidarité de tous ceux qui les instrumentalisent, mais toujours si prompts à se mobiliser pour éructer leur haine d’Israël ou à organiser des flottilles prétendument « humanitaires ».

Si l’idéologie communiste était, comme il s’y réfère, sincèrement pour le bien-être des peuples, depuis tout ce temps qu’elle exerce sa malfaisance, cela se saurait !

Alors que ces « belles âmes » crient au loup, pour faire diversion, pour dénoncer la montée de l’extrême droite en France, elles participent au risque, lui bien concret, d’une « métastasitation » de l’islamisme en Europe qui se traduit par une régression morale et politique, par une banalisation de l’inacceptable, par des atteintes à l’Etat de Droit, par le rejet des us et coutumes des pays d’accueil, par le rejet des valeurs de la démocratie, par des atteintes à la liberté de conscience, par le non-respect des minorités, par des atteintes au statut et à la dignité de la femme.

C’est tout un contexte et une culture de fascination de la transgression qui a créé insidieusement les conditions objectives de ce type d’évènements et qui agit comme une perfusion du terrorisme.

Car il faut se rendre à l’évidence que s’est installé un totalitarisme nouveau, sous une forme de perversion ordinaire, qui a inversé les règles dans le but de détruire les démocraties de l’intérieur, dans une  forme de criminalité potentielle et insidieuse. C’est cette forme de pacte symbolique avec ses alliances maléfiques qui rend possible de tels actes de barbarie dans une indifférence manifeste, qui est en réalité une complicité active.

En vérité, c’est ce danger qui est en train de s’installer.

Il y a un siècle, August Bebel, social démocrate et révolutionnaire allemand, affirmait que « l’antisémitisme était le socialisme des imbéciles ».

Aujourd’hui, l’antisémitisme qui a évolué, surtout à gauche, se trouve ainsi décliné avec perversité sous le masque du palestinisme et de l’antisionisme qui leur sert d’opération de « blanchiment » à leur malfaisance contre les Juifs parmi les nations, et contre Israël juif des nations.

Enfin, reste à savoir ce que répondra le Président N. Sarkozy à cette lettre de F. Asensis, de sorte que ce qui reste d’honneur et de dignité à sa fonction présidentielle et à la politique française déjà si partiale dans le traitement de cette partie du monde, ne se trouve pas davantage affaiblis.

* Député de Seine-st-Denis et membre du « groupe d’amitié France-territoires palestiniens ».

Sources : http://humanite.fr/11_04_2011-soutien-%C3%A0-salah-hamouri-469736

http://www.mesopinions.com/salah-hamouri-citoyen-d-honneur-de-montreuil-petition-petitions-078dc74c61851fee244fc49879481d28.html





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap