toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël se prépare à une cyber-guerre


Israël se prépare à une cyber-guerre

La menace première concerne les réseaux utilisés par les ministères et les établissements de la Défense, qui traitent en urgence des situations au jour le jour, et les tentatives visant à perturber l'organisation de la sécurité et le secteur économique.

 
Un groupe d'experts convoqué par le Premier ministre pour développer une stratégie de défense contre les cyber-attaques, qui pourraient être perpétrées envers les réseaux informatiques d'Israël par des pays hostiles et des organisations terroristes, doit publier ses recommandations après les fêtes de Pessah.
 
Le groupe, présidé par le major général Isaac Ben-Israël, a été formé en novembre 2010 après l'épisode du virus informatique Stuxnet – qui a endommagé les infrastructures nucléaires iraniennes – ainsi qu'un certain nombre de réseaux dans le monde entier.
 
Selon ces rapports, des experts en informatique et des sources des renseignements occidentaux ont attribué le développement et le déploiement du virus Stuxnet à Israël du fait des efforts du pays pour mettre un terme au programme nucléaire iranien.
 
Isaac Ben Israël, un ancien responsable de l'Administration du ministère de la Défense pour les armes et l'infrastructure technologique, est considéré comme un expert dans le domaine de la cyber-guerre.
 
Bien que la convocation du groupe d'experts n'ait pas été relatée dans les médias à l'époque, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a fait allusion à son existence la semaine dernière lorsqu'il a déclaré sur Youtube qu'il travaillait à l'élaboration d'une réponse nationale au problème de la cyber-guerre.
 
La menace première concerne les réseaux utilisés par les ministères et les établissements de la Défense, qui traitent en urgence des situations au jour le jour, et les tentatives visant à perturber l'organisation de la sécurité et le secteur économique. Cela inclut les menaces envers les principales banques israéliennes ainsi que d'autres entreprises.
 
Lors d'une conférence organisée à l'université d'Herzliya, sponsorisée par le centre interdisciplinaire, Isaac Ben-Israël a présenté une étude historique du domaine de la cyber-guerre. Son camarade, le général brigadier Nitzan Nuriel du Conseil de la sécurité nationale au département du Contre-terrorisme a révélé à l'audience qu'au cours de l'opération Plomb Durci en 2008-2009 et lors de l'incident de la flottille du Mavi Marmara, Israël avait été la cible de cyber-attaques répétées.
 
N. Nuriel a mis en garde contre la vulnérabilité potentielle du système israélien de défense des cyber-attaques perpétrées par des pays et des organisations hostiles à l'Etat hébreu. ''Israël doit compléter la stratégie par laquelle il défendra ses systèmes critiques'', a-t-il ainsi déclaré. ''Ce que nous savons faire, l'ennemi sait le faire aussi'', a-t-il ajouté.
 
Il a révélé que plusieurs entités en Israël telles que les banques et les grandes corporations n'avaient pas consenti à accepter la protection du gouvernement jusqu'à ce que le bureau du Contre-terrorisme s'infiltre sur leurs réseaux pour leur montrer le danger potentiel qu'elles courraient.
 
''Si nous avons des systèmes de défense puissants, les attaquants se décourageront. Je suis prêt à investir beaucoup d'argent pour que l'ordinateur de chaque pirate informatique ciblant l'Etat d'Israël brûle'', a déclaré N. Nuriel.
 
Plusieurs organismes en Israël sont actuellement engagés dans le domaine de la cyber-guerre et protègent les réseaux israéliens. L'un d'eux est une agence gouvernementale qui utilise tous les serveurs des ministères et coordonne la sécurité des réseaux des ordinateurs tout en contrôlant des développements à l'étranger.
 
La plupart des organismes qui traitent de ces préoccupations font partie du système de défense israélien. Le bureau de lutte contre le terrorisme a conseillé Benyamin Netanyahou sur cette affaire et les services de sécurité du Shin Bet ont une branche entière consacrée à la technologie de pointe sur ce sujet qui comprend la défense des réseaux informatiques contre les cyber-attaques menées par des pays hostiles ou des organisations terroristes. Il existe également une unité similaire au sein de l'agence d'espionnage du Mossad. Ces derniers mois, les services de renseignement de Tsahal ont créé une nouvelle entité pour traiter les aspects offensifs et défensifs de la cyber-guerre.
 




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap