toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ils voulaient prier sur le tombeau de Joseph : un mort et quatre blessés à Naplouse


Ils voulaient prier sur le tombeau de Joseph : un mort et quatre blessés à Naplouse

Qu'auraient hurlé les médias si des policiers israéliens avaient tiré sur des fidèles musulmans en prières? (NDLR)

Un pèlerin israélien a été tué et quatre ont été blessés à Naplouse, tôt dimanche matin. Un officier de police palestinien a tiré sur leur voiture alors qu'ils venaient de participer à des prières à la Tombe de Josèphe.

Le policier dit avoir identifié des individus "suspects", selon l'armée. L'incident a eu lieu dans un secteur sous juridiction palestinienne. L'officier a été interrogé par les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne (AP).

Loading...

Selon une source locale, une dispute avait éclaté, avant l'incident, entre l'officier en question et un groupe de 15 hassidim de Breslev. La même source précise que les pèlerins s'étaient rendus sur place sans coordonner leur visite avec Tsahal.

D'après le gouverneur de Naplouse, Jabril al Bahri, la fusillade relève d'un "incident de sécurité" et non d'une attaque terroriste. Le groupe de hassidim a suscité quelques inquiétudes, ajoute-t-il, puisqu'il n'avait pas prévenu les autorités nécessaires. Le policier a commencé par quelques tirs de sommation avant de viser le véhicule. L'incident est actuellement sous investigation.

Les policiers palestiniens "ont l'habitude"

Trois véhicules transportant 15 hassidim Breslev sont entrés dans la ville tôt dimanche matin. A leur départ, vers 6 heures du matin, ils sont tombés sur un point de contrôle et disent avoir été la cible de tirs en provenance d'une jeep palestinienne. Deux des trois voitures ont été touchées.

Les personnes à bord se sont immédiatement rendues à une base de la brigade militaire de Samarie et à l'implantation de Har Bracha, où elles ont été soignées. La mort d'un homme de trente ans a été prononcée sur place. Un jeune homme de 20 ans a été grièvement blessé à l'abdomen. Un autre jeune homme, de 17 ans, est actuellement dans un état modéré.

Plusieurs responsables de l'armée israélienne avaient prévu de s'entretenir avec des représentants palestiniens, plus tard dimanche, afin de clarifier certains éléments de l'incident. Gershon Mesika, à la tête du conseil régional de Samarie, a déclaré dimanche que plusieurs hassidim tentaient de se rendre illégalement à la Tombe de Josèphe quasiment chaque mois. Selon lui, la police palestinienne est habituée à ces visites impromptues et n'a aucune raison de recourir aux armes.

Learn Hebrew online

Photo: DR , JPost

Par YAAKOV LAPPIN ET JPOST.FR

Mise à jour :

Barak condamne la fusillade de Naplouse

Par YAAKOV LAPPIN ET TOVAH LAZAROFFJerusalem Post

Loading...

Le ministre de la Défense a vivement condamné le meurtre de Ben Yossef Livnat, dimanche. Livnat a été tué et quatre autres Israéliens ont été blessés par un policier palestinien à Naplouse, alors qu'ils quittaient le Tombeau de Joseph, où ils s'étaient recueillis pour prier.

Pour Ehoud Barak, l'absence de coordination des pèlerins ne justifiait en aucun cas de tirer sur des personnes innocentes. Barak a, par ailleurs, ordonné à l'armée d'enquêter sur l'incident, et a demandé à l'Autorité palestinienne d'en faire de même.

La ministre de la Culture et des Sports, Limor Livnat, s'est dit "choquée par cette attaque meurtrière" qui a causé la mort de son neveu, Ben Yossef Livnat. "Un homme dont l'unique objectif était de prier, pour la deuxième fête de Pessah, a été assassiné froidement", a poursuivi la ministre dans un communiqué. "Une femme est désormais veuve et trois enfants sont orphelins."

Le député (Likoud) Danny Danon a appelé les Etats-Unis à reconsidérer l'aide financière accordée aux forces de sécurité palestiniennes, ainsi que les entraînements encadrés par les Américains. "Nous nous attendons à ce que ces entraînements permettent de garantir la sécurité d'Israël et non pas d'assassiner ses citoyens", a-t-il ajouté.

 

 

 
18:42   Israël : deux Hassidims blessés dans la fusillade sont toujours dans un état critique
Deux des Hassidims qui ont été grièvement blessés dimanche matin dans la fusillade sont toujours dans un état critique, selon l'hôpital Beilinson de Petah Tikva.
 
10:49   Fusillade à Shehem : : aucun suspect arrêté (AP)
Adnan Damiri, le porte-parole des forces de sécurité palestiniennes a démenti l'arrestation du policier responsable des contre des juifs venus prier sur le tombeau de Joseph ce matin. Il a simplement été mis à pied.
10:37   Fusillade à Shehem : : obsèques de la victime aujourd'hui à 11 heures
Les obsèques de Ben Yosef Livnat victime de la fusillade de ce matin au tombeau de Joseph à Shehem (Napouse) auront lieu aujourd'hui à 11 heures. Le convoi partira de l'implantation d'Alon Shvout où résident les parents du jeune homme et se dirigera vers le cimetière du mont des Oliviers à Jérusalem.
 
08:57   Fusillade à Shehem : la victime, père de 4 enfants, a 24 ans
La victime de la fusillade près du tombeau de Joseph à Shehem (Naplouse) est père de 4 enfants, âgé de 24 ans et habitant Jérusalem. Cinq autres Israéliens ont été blessés dans cette attaque, dont un fidèle de 20 ans grièvement touché à l'abdomen, et un autre de 17 ans sérieusement atteint à l'épaule.
08:50   Fusillade à Shehem : un policier palestinien arrêté
Selon Tsahal, les services de sécurité palestiniens ont arrêté un policier palestinien soupçonné d'être impliqué dans la fusillade mortelle contre les hassidim de Breslav ce matin, près du tombeau de Joseph à Shehem (Naplouse). Il est actuellement interrogé.
08:41   Etat d'alerte renforcé en Judée-Samarie, après la fusillade
Tsahal a déployé des barrages dans la région de Shehem (Naplouse) après l'attaque contre des hassidim de Breslav venus se recueillir au tombeau de Joseph, qui a fait un mort et 5 blessés. La présence de l'armée a été renforcée au barrage de Hawara, au sud de Shehem et l'état d'alerte a été élevé en Judée-Samarie.

Guysen







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale