toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des problèmes d’islamisme à bord du Charles-de-Gaulle


Des problèmes d’islamisme à bord du Charles-de-Gaulle

L’information, longtemps tue, est confirmée par l’ancien ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie et l’aumonier musulman.

L’ancien ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie, revenue sur les bancs de l’Assemblée nationale, a lâché, le 30 mars dernier, une petite bombe lors d’une réunion de la Commission de la Défense consacrée à l’audition des aumôniers militaires.

S’adressant à Abdelkader Arbi, aumônier en chef du culte musulman, Michèle Alliot-Marie lui demande : « Nous avions eu il y a quelques années des difficultés avec des imams autoproclamés, y compris sur le Charles-de-Gaulle. Ce type de comportement a-t-il disparu ? »
Et l’aumônier lui répond : « Avant mon arrivée [en 2006], certaines personnes ont en effet tenté de s’autoproclamer imams à bord du Charles-de-Gaulle. Il y avait deux raisons à cela. Premièrement, il s’agissait d’un navire, donc d’un espace confiné. Deuxièmement, pour pallier la fin de la conscription, le ministère de la Défense avait organisé, avec des missions locales, le recrutement de jeunes des quartiers pour travailler sur les ponts, un métier très difficile. [Le responsable religieux fait référence aux CCM, les contrats courts marine, ndlr]
Certains de ces jeunes voulaient participer au culte or, ils n’y avaient pas droit, ce qui créait une certaine frustration. Des prières se sont alors organisées, pendant lesquelles certaines personnes pouvaient, au cours des prêches, donner un autre sens à l’engagement au sein de l’armée de ces jeunes à qui la Marine avait voulu donner une seconde chance mais qui y venaient sans guère de diplômes, voire sans diplôme du tout, qui venaient grâce à des missions locales, peut-être par dépit et en tout cas sans vocation militaire.

Aujourd’hui, grâce à la présence des aumôniers, cette situation a disparu. Le commandement a désormais en face de lui un interlocuteur du culte musulman, qui peut l’aider à gérer ce type de difficultés. »

On appréciera la formule ; « Certaines personnes pouvaient, au cours des prêches, donner un autre sens à l’engagement au sein de l’armée… » On aimerait assez savoir lequel.

Cette affaire, qui se situe vers 2002-2003, avait alors fait l’objet de nombreuses rumeurs mais aucune information n’avait alors été donnée par les autorités militaires sur ce problème délicat. Il suffit parfois de laisser du temps au temps…

Source : Marianne2, Merci à Kleboman

Notez que le titre original que nous avons publié et qui est toujours visible dans le cache de Google a été remplacé par le suivant chez Marianne2 : Des « imans autoproclamés » à bord du Charles-de-Gaulle, au début des années 2000

defrancisation.com





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap