toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des dissidents iraniens révèlent les dessous du programme iranien


Des dissidents iraniens révèlent les dessous du programme iranien

Des dissidents iraniens sont venus confirmer les craintes de Benyamin Netanyahou: le programme nucléaire de Téhéran ne cesserait en effet d'avancer. Le régime des mollahs entend ainsi profiter de l'assouplissement de la pression internationale et de l'attention détournée des Occidentaux pour se doter de l'arme atomique.

Largement occulté par l'actualité internationale débordante, le programme nucléaire iranien se poursuit. Selon le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, Téhéran a accéléré ses avancées en la matière, tirant profit d'un relâchement de la pression internationale.
 

S'adressant aux ambassadeurs européens en Israël ce lundi 11 avril, le chef du gouvernement a affirmé que le programme nucléaire iranien s'était accéléré ces derniers mois.

Dans le même temps, le chef du programme nucléaire iranien, Fereydoun Abbassi, indiquait que son pays, allait continuer à enrichir de l'uranium à 20%. Et ce, pour alimenter "quatre à cinq réacteurs" dits de ''recherche nucléaire'' qu'il a prévu de construire dans les prochaines années.

Depuis plusieurs années, l'enrichissement d'uranium est au cœur d'une crise entre Téhéran et la majeure partie de la communauté internationale. Cet enrichissement ouvre en effet la voie à la fabrication d'armes atomiques.

Si le régime des mollahs n'a de cesse de démentir et d'accuser les Etats-Unis et Israël de s'être liés dans un complot, jeudi dernier, des dissidents iraniens ont affirmé avoir identifié une installation secrète iranienne, à 130 km de Téhéran. Ce site produirait la majeure partie des pièces nécessaires pour centrifugeuses, qui enrichissent les matières nucléaires.

''C'est une autre indication que Téhéran, contrairement à ce qu'il dit, n'est pas transparent, n'a pas l'intention d'être coopératif avec la communauté internationale, ne poursuit pas un programme d'énergie nucléaire pacifique, autrement il n'aurait pas besoin de ces choses'', a ainsi affirmé Alireza Jafarzadeh, un de ces dissidents.

En outre les Iraniens ont annoncé  le redémarrage du réacteur de la première centrale iranienne, située à Bouchehr, pour début but mai. Le rechargement de son combustible, a démarré vendredi.

Guysen





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap