toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Nous n’avons pas peur de mourir en chahids et nous continuerons vers la mosquée de Jérusalem »


« Nous n’avons pas peur de mourir en chahids et nous continuerons vers la mosquée de Jérusalem »

Bülent Yildirim, le dirigeant de l'organisation turque IHH, a déclaré dans un nouveau discours enflammé : « Nous n'avons pas peur de mourir en chahids et nous continuerons jusqu'à ce que nous achevions notre voyage vers la mosquée Al-Aqsa », indiquant probablement l'intention d'employer la force et la violence dans le cadre de la prochaine flottille.

Aperçu général

1 – Un discours du dirigeant de l'IHH Bülent Yildirim et un document publié sur le site du MSI concernant le dépôt de candidature pour participer à la future flottille, sont les premières indications de la tactique que les deux organisations ont l'intention d'utiliser dans un scénario de confrontation avec Israël :

a) Le leader de l'IHH Bülent Yildirim a récemment prononcé un discours enflammé aux accents antisémites, déclarant : « Nous [cf., les participants de l'IHH à la prochaine flottille] n'avons pas peur de mourir en chahids ». Il a souligné la détermination de l'IHH à continuer à expédier des flottilles jusqu'à ce que « le siège de Gaza soit levé », ajoutant : « Nous achèverons notre voyage à [la mosquée] Al-Aqsa ». Selon nous, le discours, semblable à celui prononcé deux mois avant le départ de la flottille du Mavi Marmara, pourrait indiquer que Yildirim a pris en considération que cette flottille peut aussi entraîner des pertes humaines.

Son discours peut être interprété comme pavant publiquement la voie à l'utilisation de la force et de la violence par les membres de l'IHH, organisation s'enorgueillissant d'un historique violent (cf., les convois du Mavi Marmara et de Viva Palestina).

b) Le Mouvement de Solidarité Internationale (MSI), d'autre part, une organisation d'extrême gauche basée sur la Côte Ouest des États-Unis, a invité ses activistes à utiliser des « tactiques non violentes ». L'expérience passée avec des organisations et des réseaux anti-israéliens semblables a appris que le concept de "résistance non violente" est ouvert à une large interprétation. Le MSI accorde une attention spéciale à la tactique que ses activistes devront utiliser après avoir été capturés par Israël (supposant que la flottille mènera à des arrestations, y compris de personnalités américaines). L'objectif des organisateurs est de compliquer le traitement et l'expulsion des détenus par Israël, dans le but d'accumuler un capital politique et de propagande maximal.

Implications du discours de Bülent Yildirim à Alanya

2 – Le 7 avril 2011, une cérémonie commémorative a été organisée dans la ville turque du Sud d'Alanya pour les activistes de l'IHH tués à bord du Mavi Marmara. Le dirigeant de l'IHH Bülent Yildirim a prononcé un discours aux accents antisémites dans lequel il a fait référence à la prochaine flottille. Il a déclaré : « Nous [cf., l'IHH] n'avons pas peur de mourir en chahids […], nous ne reculerons pas tant que le siège de Gaza ne sera pas levé, […] nous achèverons notre voyage à [la mosquée] Al-Aqsa »1.

3 – La cérémonie d'Alanya était un autre événement dans la campagne de l'IHH consistant à porter aux nues les neuf membres et sympathisants turcs de l'IHH quisont morts à bord du Mavi Marmara en « chahids ». Presque tous les activistes tués (huit sur les neuf) étaient membres d'organisations islamistes et sept ont annoncé, avant l'événement, leur intention de mourir en chahids (« martyrs pourAllah »). Les remarques de Bülent Yildirim (« Nous n'avons pas peur de mourir en Chahids ») et ses propos déterminés pourraient indiquer que l'IHH a pris en compte que cette flottille peut aussi entraîner des pertes humaines. De plus, ses remarques peuvent être une façon de paver publiquement la voie à une possible utilisation de la force et de la violence par l'IHH contre Israël pendant la prochaine flottille 2.

4 – Les activistes de l'IHH possèdent à leur actif des comportements violents, non seulement à bord du Mavi Marmara mais également pendant le convoi Viva Palestina six mois avant (Au moment de l'entrée du convoi dans la bande de Gaza, les activistes de l'IHH ont été impliqués dans une confrontation violente avec les forces de sécurité égyptiennes).

Préparatifs du MSI en vue d'une « résistance non-violente »

5 – Le Mouvement de Solidarité Internationale (MSI ou « International Solidarity Movement – ISM » en anglais) est un réseau d'activistes anti-israéliens établi durant l'été 2001 par des extrémistes de gauche aux États-Unis. Il est installé sur la Côte Ouest et ses membres sont fréquemment impliqués dans des incidents aux points de friction dans les territoires administrés par l'Autorité Palestinienne (cf., Bila'in). Le MSI est également membre de la coalition organisatrice de la nouvelle flottille. Les principaux responsables du MSI – Huwaida Arraf, Adam Shapiro et Greta Berlin – sont également à la tête du Mouvement Free Gaza et occupent des positions clés dans l'organisation de la prochaine flottille, en collaboration avec l'IHH.

6 –  Un appel à déposer des candidatures a récemment été publié sur le site Internet du MSI de Californie du Nord 3 :

a) « Le processus de sélection favorisera les activistes » ayant précédemment participé aux flottilles du MSI, particulièrement ceux qui ont été arrêtés et expulsés par Israël. Les frais de déplacement seront acquittéspar les participants. La branche de Caroline du Nord accepte d’offrir une subventionpartielle aux intéressés.

b) Le nombre de participants sera décidé par le comité organisant le bateau [cf., le

bateau américain], mais le MSI l'estime entre 30 et 60.

c) La flottille sera menée par un « comité de pilotage », qui déterminera sa stratégie.

d) Le MSI (et selon nous des organisations semblables) utilisera largement les tactiques de « résistance non violente après arrestation », par exemple :

i) « Le refus de l'expulsion tant que certaines conditions ne sont pas remplies »

ii) « La non-coopération non violente pendant la captivité »

e) Ces « tactiques sont soumises à la discussion et l'accord des participants

ainsi que du comité de pilotage de la flottille sera requis ».

7 – Comme dans le passé, le MSI – et des organisations semblables – recourt à des slogans comme « résistance non-violente », familiers et aisément acceptables aux oreilles occidentales. Cependant, l'affaire du Mavi Marmara a prouvé que le terme est ouvert à une large interprétation par les diverses organisations anti-israéliennes et leurs activistes, qui désirent en réalité affronter les soldats de Tsahal 4.

Les activistes à bord des cinq navires de la dernière flottille en date ont également utilisé la violence physique et verbale, bien que dans une moindre mesure par rapport à ceux à bord du Mavi Marmara 5.

Par exemple :

a) La violence a été utilisée pour affronter les soldats de Tsahal à bord du Sfendoni

[« Boat 8000 »] : des tactiques d'évasion qui ont mis en danger les bateaux en haute mer ; le lancement de projectiles divers sur les soldats s'approchant dubateau ; des tentatives de saisine des armes des soldats ; le fait de pousser les soldats dans les escaliers et des affrontements physiques impliquant des douzaines d'activistes. Des activistes ont également tenté de se barricader sur le pont.

b) Le bateau « Challenger » a tenté de s'évader et a forcé Tsahal à le poursuivre à des distances considérables. Les soldats qui sont montés à bord du bateau ont été accueillis par de la violence, dont des injures, des tentatives de les pousser, un comportement violent incontrôlé par plusieurs activistes, certains se sont d’ailleurs barricadés dans des cabines.

c) Les activistes à bord du Defney avaient fait des préparatifs considérables en vue d'une confrontation, dont l'installation d'une grue pour empêcher les soldats de Tsahal de descendre en rappel depuis les hélicoptères (les forçantà choisir un autre emplacement et mettant en danger leurs vies), la pose de câbles, de fils de fer barbelés et de gravier. Quand ils ont atteint le bateau, les soldats ont été accueillis par une violence verbale de la part de l'équipage.

8 – Ainsi, les organisateurs du MSI favoriseront des activistes expérimentés dans les activités de l'organisation aux points de friction en « Palestine », particulièrement ceux ayant déjà été arrêtés et expulsés par Israël.

Les activistes du MSI sont impliqués dans les protestations de type « Bila'in » en Judée-Samarie où « la violence douce » est employée (particulièrement par les Palestiniens) et a souvent mené à des morts du côté palestinien et du côté des forces de sécurité israéliennes.

9 – L'appel du MSI à ses activistes indique que les organisateurs supposent que les activistes qui participeront à la prochaine flottille prévue (dont des personnalités des États-Unis et d'autres pays) peuvent s'attendre à être arrêtés par Israël. Ainsi, comme avec la flottille précédente, une considération importante est accordée à la tactique visant à compliquer le traitement des détenus pour Israël, à reporter leur expulsion autant que possible et à gagner le maximum de capital politique et de propagande durant leur arrestation. Il est raisonnable de supposer que leurs tactiquesseront renforcées par des briefings juridiques et médiatiques sur les droits des appréhendés,par des instructions sur le comportement durant la détention et après, ainsi que par la documentation des évènements et leur publication dans les médias internationaux.

Source : Centre Meir Amit d'Information sur les Renseignements et le Terrorisme

Notes :

1. Bülent Yildirim a noté que la prochaine flottille pourrait être reportée. A ce sujet, voir notre article (en anglais) du 8

avril 2011 intitulé "IHH leader Bülent Yildirim said the upcoming flotilla to the Gaza Strip might be delayed", à

l'adresse http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/English/eng_n/pdf/ipc_e181.pdf

2. Deux mois avant la flottille du Mavi Marmara, Bülent Yildirim a prononcé un discours militant devant un auditoire de partisans qui, rétrospectivement, peut avoir Bülent Yildirim two months prior to the Marmara flotilla, he presented a radical Islamic ideology with anti-Western and anti- Israeli motifs”, à l'adresse http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/English/eng_n/pdf/ipc_e123.pdf. pavé la voie aux événements violents qui sont arrivés. Pour d'autres informations, voir notre article du 5 septembre 2010 (en anglais) intitulé “In a speech given by IHH leader

3. Norcalism.org/flotilla.html, “Nonviolent Resistor Application for 2011 Gaza Freedom Flotilla”.

4. A ce sujet, voir notre article du 27 juin 2010 intitulé « Des documents internes du mouvement Free Gaza saisis à bord de la récente flottille témoignent de contradictions considérables entre sa stratégie et sa position publique », à l'adresse http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/ipc_f101.pdf

A ce sujet, voir notre article du 23 janvier 2011 intitulé « Le témoignage détaillé d'officiers et de soldats de Tsahal, corroboré par de la documentation, révèle pour la première fois le combat agressif et brutal des membres de l'IHH et leurs complices contre les forces israéliennes à bord du Mavi Marmara ». 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap