toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un centre de jeunes porte le nom d’une femme kamikaze, l’ONU ferme les yeux


Un centre de jeunes porte le nom d’une femme kamikaze, l’ONU ferme les yeux

Un centre de jeunes porte le nom d'une femme kamikaze, l'ONU ferme les yeux.

Un centre pour la jeunesse du Fatah a baptisé un événement sportif du nom de Wafa Idris *, qui fut la première femme palestinienne terroriste kamikaze.

 Elle s'était faite exploser le 27 janvier 2002 dans un magasin de chaussures à Jérusalem, tuant un homme de 81 ans et blessant 150 personnes.

Cette attaque avait été revendiquée par les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, milice du Fatah.

Ce n'est pas la première fois qu'est utilisé le nom d'un terroriste pour nommer un édifice palestinien.

Mais sur les dépliants annonçant l'événement, figure le nom de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, ou UNWRA.

Palestinian Media Watch, (PMW), l'organisation israélienne de surveillance des médias et des livres scolaires palestiniens, a signalé les faits.

L'UNWRA a rapidement réagit en indiquant que son nom a été utilisé sans autorisation et qu'il a été demandé aux organisateurs de l'enlever, condamnant « l'erreur » de PMW, qui selon lui, « aurait du vérifier » aurait du noter l'absence du logo de l'UNWRA sur le dépliant.

« L'UNWRA demande à Palestinian Media Watch de vérifier les allégations de cet ordre avant de les publier », a déclaré le porte-parole de l'organisation dépendant de l'ONU, en ajoutant que c'est la seconde fois que PMW commet une telle erreur. 

Par contre, aucune condamnation du fait qu'un bâtiment porte le nom d'une kamikaze.

Qui ne dit mot … 

* Wafa Idriss était une ambulancière du Croissant-Rouge, spécialisée dans les premiers soins. Elle vivait avec sa famille dans un camp de refugiés. 

Source : Israël infos, par David Koskas 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap