toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tuerie à Itamar


Tuerie à Itamar

Il y a des actes de barbarie qui nous laissent sans voix, qui sont de l’ordre de l’innomable, de l’indicible, hors sens humain. Suffit-il d’avoir un faciès d’humain ou encore une apparence d’humain pour prétendre au statut d’humain et à une appartenance à l’humanité ? Assurément non.

Il en est ainsi de ce qui a été perpétré à Itamar, en Israël, contre la famille Fogel. Dans le silence complice du monde. 

Claude salomon LAGRANGE.

 

Poème  que  Haïm Nahman Bialik (???? ???? ?????? ) avait écrit après le pogrom de Kichinev en 1903. 

« Tuerie »

« Cieux, implorez grâce pour moi !

S’il y a en vous un Dieu,

Et un chemin qui conduit à lui, Un chemin que je n’ai pas trouvé

Alors, priez-vous pour moi !

Mon cœur est mort ;

Plus de prière sur mes lèvres,

Plus de force dans les bras, plus d’espoir !

Jusqu’à quand ? Jusqu’où, Jusqu’à quand ?

Holà ! Bourreau, voici ma gorge, viens et tue !

Abats-moi comme un chien ! Toi, tu as un bras et un couteau

Et, moi, j’ai l’univers pour échafaud.

Frappe à la tête ! Que le sang du meurtre,

Le sang de l’enfant et du vieillard,

Gicle sur ta chemise

Et que jamais il ne s’efface !

S’il y a une justice, qu’elle paraisse aussitôt !

Mais si elle tarde, si elle n’éclate qu’après ma mort,

Après que, moi, j’aurai été détruit,

Je veux que son trône s’écroule

Et que les cieux périssent dans le mal éternel !

Quant à vous, scélérats, sustentez-vous de sang,

Allez et vivez de vos ignominies !

Maudit soit celui qui dira : vengeance !

Une telle vengeance, la vengeance du sang d’un enfant,

Satan ne l’a point encore inventé …

Que le sang se creuse un chemin sous terre,

Qu’il sape et ronge et mine dans les ténèbres

Les fondements délabrés de l’univers ! »

 (Traduction de l’hébreu de J. Milbauer) 

Paru dans l‘Anthologie de la poésie en hébreu moderne(Gallimard, 2001) ……. . …

A la mémoire du père Udi Fogel, 36 ans, de la mère Ruth Fogel, 35 ans, des enfants Yoav, 11 ans,  Elaad, 4 ans,  Hadass, 3 mois,  égorgés dans leur sommeil par des islamobarbares, à Itamar, en Judée-Samarie, en Israël, sur leur Terre.

Elaad, 4

Source : Kef Israël  

 

 

 

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap