toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le nouveau visage de l’antisémitisme


Le nouveau visage de l’antisémitisme

Les propos tenus par John Galliano, le directeur artistique de la maison Dior, replace sur le devant de la scène la question de l'antisémitisme dans le monde et plus particulièrement en France. Si de récentes initiatives travaillent à réduire les préjugés antisémites, force est de constater que cette forme particulière de racisme a pris un nouveau visage.

 
''Sales Juifs, vous devriez être morts! ''. Les propos de John Galliano, le directeur artistique de la maison Christian Dior révèlent la permanence des sentiments et des préjugés antisémites en France. Les remarques blessantes du styliste émises à l'encontre de personnes de confession juive dans un bar parisien  le 12 décembre dernier, mais dont la vidéo n'a été diffusée que la semaine dernière, ont fait couler beaucoup d'encre, et pour cause, elles semblent réveiller les vieux démons de l'Europe. Ne cachant pas ''adorer Hitler'', J Galliano s'en est pris violemment à un couple ajoutant ''Vos mères, vos ancêtres seraient tous des putains de gazés!''.
 
Cette nouvelle affaire vient rappeler que l'antisémitisme est un problème récurrent en Europe. Profanations de cimetières juifs ou encore agressions de jeunes juifs dans les banlieues, tel est le lot des actes antisémites qui reviennent régulièrement sur le devant de la scène en Europe et en France. En septembre 2010, Karel de Gucht, commissaire européen au commerce, ne s'était pas privé de critiquer ouvertement les Juifs lors d'une interview à la radio belge, qualifiant les Juifs ''d'irrationnels'' lorsqu'il s'agit d'Israël ou du conflit israélo-palestinien''.
 
Une récente étude en Espagne datant de septembre 2010 révélait quant à elle le regain du sentiment antisémite au sein du pays ibérique, malgré le fait que la communauté juive y soit peu développée. Le sondage mené par Sefarad-Israël Casa avait ainsi démontré que 36.4% des Espagnols avaient une opinion défavorable des Juifs.
 
Outre les considérations purement religieuses, l'antisémitisme d'aujourd'hui est surtout lié à la politique d'Israël. Malheureusement, de plus en plus d'études constatent en effet que le sentiment de haine à l'égard de la communauté juive est davantage dû à l'incompréhension de la politique de l'Etat hébreu.
 
L'amalgame entre Israël et la communauté juive s'avère donc dangereux, surtout que Jérusalem est de plus en plus désapprouvé sur le plan international, comme en témoigne son isolement lors du vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur le texte condamnant les constructions israéliennes en Judée-Samarie, qui n'a recueillit que le soutien de Washington. Les institutions juives en Europe et en France ont ainsi craint que la violence à l'encontre des Juifs ne redouble d'intensité suite à l'incident du Mavi Marmara, le 31 mai 2010, que la communauté internationale a condamné.
 
Malgré ce constat alarmant, la tendance des actes antisémites est plutôt à la baisse et leur condamnation sont font de plus en plus entendre. La Maison Christian Dior n'a ainsi pas attendu pour réagir aux propos injurieux de John Galliano. Très rapidement, le styliste a été mis à pied par la maison de haute-couture qui a condamné fermement les insultes proférées par l'agent artistique, insultes d'autant plus dangereuses que prononcées par une personnalité éminente et donc influente.
 
Mais surtout, une étude récente démontre que les attaques antisémites en France ont diminué de moitié en 2010. Christophe Bigot, l'ambassadeur de France en Israël a ainsi confirmé les chiffres révélés récemment selon lesquels les actes antisémites s'élevaient à 466 en France pour l'année 2010 contre 832 en 2009. Selon le représentant français, ce résultat relève du travail ''de la police, de la justice, de l'éducation au lycée et de la vigilance des médias''.  Déjà en 2004, le gouvernement français avait alloué 15 millions d'euros pour accroitre la sécurité autour de plusieurs centaines de synagogues et d'écoles. Selon Christophe Bigot, la politique française de lutte contre l'antisémitisme a en outre été saluée par plusieurs leaders de la communauté juive, et notamment par le Président de la Ligue anti-diffamation, Abraham Foxman.
 
Si les pouvoirs publics travaillent à combattre l'antisémitisme, la sphère religieuse et notamment catholique s'engage aussi dans cette voie. Le chef de l'Eglise catholique, le Pape Benoit XVI vient de publier un nouvel ouvrage intitulé ''Jésus de Nazareth'', dans lequel il innocente les Juifs de la mort de Jésus. En donnant une analyse biblique et théologique, il explique ainsi pourquoi il est faux de considérer que le peuple juif dans son ensemble est responsable de la mort de Jésus. En disculpant la communauté juive, le Pape Benoit XVI tend ainsi à mettre fin au fondement même de l'antisémitisme. Nul doute qu'un tel geste permettra à la communauté chrétienne de mettre un terme à la rancœur qu'elle peut encore porter à l'égard des Juifs.
 
Cependant, l'antisémitisme moderne tend à prendre un nouveau visage. Selon Serge Cwajgenbaum, le secrétaire général du Congrès Juif européen, l'antisémitisme prend ''de nouvelles formes'', du harcèlement des personnes de confession juive au boycott d'Israël.
 
Mais le danger vient surtout de l'utilisation nouvelle de l'antisémitisme, notamment au sein de la classe politique française et plus particulièrement du Front National et des personnalités proches du parti politique d'extrême droite. Déjà en 2007 Jean-Marie Le Pen et aujourd'hui sa fille, Marine Le Pen, réussissent à convaincre davantage de Juifs de voter pour lui, sous couvert que des personnalités juives sont acquises à leur cause. L'ancien dirigeant du Front National n'est cependant jamais revenu sur ses propos négationnistes, qualifiant ainsi les chambres à gaz utilisées dans les camps de la mort lors de la Seconde guerre mondiale de ''détail de l'histoire''.
 

L'humoriste Dieudonné, connu lui aussi pour ces discours injurieux à l'égard de la communauté juive, cache sa bonne conscience derrière le soutien de quelques rabbins antisionistes. Un rabbin issu du parti antisioniste France avait ainsi présenté une liste pour les élections européennes et avait soutenu Dieudonné.  

L'antisémitisme et l'antisionisme, s'ils semblent être en déclin, menacent toujours la société, se présentant sous de nouveaux visages et s'infiltrant discrètement dans la société. Les organismes de vigilance mettent cependant un point d'orgue à les combattre et le font le plus souvent, de manière efficace.   
 
Par Astrid Ribois – Guysen
 
 




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le nouveau visage de l’antisémitisme

    1. Cyril Malka

      Il y a peut-être aussi moins d’attaques antisémites en France parce qu’il y a moins de juifs, tout simplement?

      De plus en plus de juifs quittent l’Europe, et en particulier la France (nous-mêmes partons dans quelques mois).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap