toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël veut condamner l’Iran via l’ONU


Israël veut condamner l’Iran via l’ONU

 

Si l'ONU pouvait, pour une fois, servir à autre chose qu'à condamner israël condamner l'Iran par exemple… Lors du prochain panel de l'Organisation des Nations-Unies, les fonctionnaires israéliens aborderont la saisie du bateau Victoria et demanderont l'application de la Résolution 1747. Celle-ci interdit à l'Iran d'exporter des armes.

 

Le ministère israélien des Affaires étrangères étudie à l'heure actuelle la possibilité de déposer une plainte au comité de sanctions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies en ce qui concerne les efforts iraniens pour participer à la contrebande vers Gaza.

Ce mercredi la marine israélienne avait dévoilé les armes qu'elle avait trouvé à bord du Victoria. Le bateau a été intercepté alors qu'il faisait route de la Syrie vers l'Egypte, où les armes devaient passer par les tunnels de contrebande à destination du Hamas à Gaza. Les forces aériennes de l'armée ont également visé des cibles terroristes dans la bande côtière et ont éliminé deux membres de l'organisation terroriste.

Dans ces prochains jours, le ministère des Affaires étrangères entend communiquer au comité de sanctions toutes les informations dont il dispose prouvant l'implication de l'Iran dans l'affaire du Victoria. L'argumentation montrera qu'il s'agissait là d'une violation flagrante de la résolution 1747, interdisant à la République islamique d'exporter des armes.

Ce jeudi 17 mars le comité assistera à la présentation d'une enquête sur la contrebande des armes iraniennes à travers le monde. Le ministère des Affaires étrangères a d'ores et déjà précisé qu'au moins cinq navires, avec à leur bord des armes iraniennes, avait été arrêtés dans le monde entier: au Nigeria, en Afghanistan, en Italie, dans la mer méditerranée et en Asie du Sud.

Israël souhaite également que le Conseil de Sécurité discute des armes que fournit illégalement l'Iran au Hamas ainsi qu'au Hezbollah lors de sa réunion mensuelle sur le Moyen-Orient.

Les cinquante tonnes d'armes saisis à bord du Victoria ont été débarquées dans le port d'Ashdod. Elles ont été découvertes cachées sous des sacs de coton et de lentilles dans trois de la dizaine de conteneurs transportés par le navire.

Parmi les armes se trouvaient six missiles terre-mer C-704, deux lanceurs, des stations d'exploitation informatique et deux radars côtiers fabriqués en Grande-Bretagne. Le convoi comprenait également 230 puissants obus de mortier d'une portée de 10 kilomètres, 2 260 des mortiers de 60 mm, pouvant atteindre des cibles à 2,5 kilomètres et 74 889 balles de Kalashnikov.

L'amiral Eliezer Marom, le commandant de la marine, a précisé que les missiles C-704, fabriqués en Iran sur des plans chinois, sont "différents de ceux que (nous avons) vu à Gaza. Finalement on peut les qualifier d'armes qui modifient l'équilibre. Ce sont des armes qui peuvent toucher la marine, le transport maritime civil et certaines berges de gaz situées le long des côtes israéliennes".

De son côté le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, a estimé que les missiles "pouvaient changer la nature de l'activité autour de la Bande de Gaza, pourrait frapper les navires et les installations. C'est une nouvelle preuve que nous devons faire face à un axe composé d'Iraniens, de Syriens et du Hezbollah dont le but est d'accroître la terreur régnante dans la Bande de Gaza".

Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, a pour sa part déclaré : "la saisie de ces armes est une réponse à tous ceux qui s'interrogent, ont assailli et critiqué Israël concernant le fait qu'il avait intercepté et attaqué les navires se dirigeant vers Gaza. Il est de notre devoir, et pas seulement de notre droit, d'arrêter ces bateaux et de décharger leurs armes".

Un manuel d'utilisation en farsi à la main, M. Netanyahou a ajouté que "ces armes proviennent d'Iran. Elles ont été transférées en Syrie et étaient en route vers les terroristes de Gaza, mais leurs cibles ultimes étaient les civils israéliens".

Le chef d'état major de l'armée iranienne a évidemment démenti ses accusations. "Israël est un régime basé sur un mensonge et il fabrique sans cesse d'autres mensonges", a-t-il déclaré.

De son côté le Hamas a également nié être le destinataire de ces armes.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap