toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Helen Thomas persiste dans ses propos antisionistes


Helen Thomas persiste dans ses propos antisionistes

Helen Thomas s'en est une fois de plus prise à Israël. Dans une interview accordée au magazine Playboy, l'ancienne correspondante accréditée à la Maison Blanche a déclaré que les lobbys juifs contrôlaient le pouvoir américain de la Maison Blanche au Congrès, en passant par Hollywood et les marchés financiers.
 

L'ancienne correspondante américaine Helen Thomas a une nouvelle fois vivement critiqué l'Etat hébreu dans une interview publiée ce vendredi 18 mars. Lors de cet entretien, elle a dénié être antisémite, malgré ses propos antisionistes qui lui avaient coûté sa place à Washington. Cette fois, elle s'en est prise aux lobbys juifs, les accusant de contrôler tous les rouages du pouvoir de la Maison Blanche au Congrès en passant par Hollywood et les marchés financiers.
 
A 90 ans, Helen Thomas a tenu à réitérer ses propos injurieux à l'égard d'Israël, affirmant que les Juifs auraient dû rester en Europe et aux Etats-Unis plutôt que de s'installer en Israël, dont elle estime que la terre a été volée aux Palestiniens.
 
''Je ne suis pas anti-juive, je suis antisioniste'', a-t-elle déclaré sans aucun complexe. Refusant le droit des Juifs à s'établir en terre d'Israël, elle a ajouté être ''contre (le fait) qu'Israël prenne ce qui ne lui appartient pas''.
 
''Si vous avez une maison et que vous vous en faites virer, vous ne venez pas (sur un territoire) pour en déloger les habitants (qui y étaient)'', a-t-elle continué.
 
Helen Thomas a été forcée de quitter son poste en juin 2010 après la diffusion d'un enregistrement dans lequel elle a déclaré : ''Dites leur (aux Israéliens) de foutre le camp de la Palestine ! Ils peuvent rentrer chez eux en Pologne, en Allemagne, aux Etats-Unis ou ailleurs !''. Helen Thomas semble en effet ne pas comprendre le traumatisme de la Shoah au sein des communautés juives d'Europe qui a engendré une vague d'immigration.
 
Interviewée sur ces commentaires par le magazine Playboy, elle a répondu que cela ''évoquait immédiatement les camps de concentration. Ce que je voulais dire, c'est qu'ils auraient dû rester là où ils étaient car ils ne sont plus persécutés depuis la seconde Guerre Mondiale''.
 
Non contente de s'attaquer aux victimes de la Shoah, Helen Thomas refuse également de reconnaitre les violences qui existent toujours, bien que de manière ponctuelle, dans les sociétés à l'égard de la communauté juive. 'S'ils étaient (persécutés), nous en entendrions parler (..)''
 
Critiquant violemment le blocus imposé à la Bande de Gaza, contrôlée par le Hamas qui aspire à détruire l'Etat hébreu, elle a dénoncé le sort réservé aux Palestiniens. ''Je veux que les gens comprennent pourquoi les Palestiniens sont agacés. Ils sont incarcérés et vivent dans une prison ouverte'', a-t-elle déclaré en référence à Gaza et aux territoires de Judée-Samarie contrôlés par l'Autorité palestinienne.
 
Loin de se cantonner à Israël, Helen Thomas s'en est pris aux lobbys juifs américains, les accusant de contrôler toutes les sphères du pouvoir. ''Tout est dans la poche des lobbys juifs qui sont financés par de riches partisans, y compris ceux d'Hollywood''.
 
''C'est la même chose avec les marchés financiers, a-t-elle renchérit. Il y a un contrôle total. C'est un vrai pouvoir lorsque vous possédez la Maison Blanche (…) ou d'autres lieux en termes de persuasion politique. Bien sûr qu'ils sont (aux commandes) du pouvoir''.

G.I.N  avec Agences
 




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap