toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Deux poids deux mesures : l’Occident voit que Kadhafi ment, mais ne voit pas le double langage d’Abbas/Fayyad


Deux poids deux mesures : l’Occident voit que Kadhafi ment, mais ne voit pas le double langage d’Abbas/Fayyad

Il y a un cessez-le-feu prétendent publiquement des officiels libyens tandis que les forces libyennes encerclent et attaquent la ville de Bengazi… L’Occident crie au mensonge… Le gouvernement Abbas / Fayad se pose en partenaire de paix déçu tandis tandis qu’il bafoue la Feuille de Route et incite sa population à la haine et la violence anti-israélienne et antisémite. Seuls les États-Unis ou le Canada dénoncent le mensonge…

Kadhafi le menteur, dénonce l’Occident

Dans une conférence de presse qui s’est tenue à Tripoli le 18 mars le vice-ministre des Affaires étrangères libyen affirmait qu’un cessez-le-feu avait été instauré. Affirmations démenties sur le terrain notamment par les correspondants étrangers à Bengazi qui font état de tirs sur la ville, de bombardements et de colonnes de chars ayant pris position sur les hauteurs autour de la ville. Tout le monde crie au mensonge…

Abbas le menteur, ce que ne veut pas voir l’Europe

Dans une opération séduction Mahmoud Abbas avait rencontré à Paris « des personnalités juives » et le philosophe Alain Fienkielkraut avait rapporté que le Président palestinien prônait pour de vrai la paixdans les Territoires qu’il administre. Il n’était pas le seul à être tombé dans le panneau au mépris des réalités sur le terrain que l’on s’obstine à ne pas vouloir voir enOccident de ce côté de l’Atlantique, les Américains ou les Canadiens étant bien moins crédules et dénonçant l’incitation systématique à la violence et la haine anti-israéliennes de la part du gouvernement Abbas / Fayyad.

Pourtant, à la Maison Blanche  et quelque temps plus tard il ment à nouveau mais différemment devant des personnalités juives américaines puisqu’il ment sur son démenti à la Maison Blanche. Cette fois, interrogé sur cette incitation, il déclare : « « Je ne l’ai pas nié. Mais je peux dire qu’il y a une certaine incitation de l’autre côté. Cela ne veut pas dire que nous devons échanger reproches et accusations ici ou là. Nous voulons mettre un terme à cette incitation car il y a onze ans nous avons été d’accord pour que soit établi un groupe trilatéral pour traiter de toutes sortes d’incitations et nous sommes prêts à éliminer toute incitation de notre côté décidé par cette communauté et bien sûr la même chose devrait être faite du côté israélien. »

Ce qu’il ne dit pas c’est que ce groupe trilatéral, auquel participait Itamar Marcus, le fondateur et directeur de cet observatoire des médias palestiniens qu’est Palestinian Media Watch – PMW – ne s’est réuni que deux ou trois fois sans le moindre succès étant donné que les Palestiniens participant à ces rencontres s’étaient contentés denier l’évidence et lancer des accusations d’incitation israélienne non étayées car non existantes. Même si à titre individuel des Israéliens qui en ont assez des années de guerre qui leur ont été imposées, ne peuvent faire le deuil des milliers de victimes civiles du terrorisme palestinien, peuvent tenir des discours de haine, cela n’a rien à voir avec l’incitation officielle des gouvernements palestiniens successifs.

Dans la foulée des assassinats terribles et barbares qui ont décimé une grande part dela familleFogel d’Itamar, le Jerusalem Post publiait cet éditorial de PMW intitulé « Cessons de nous voiler la face. » Or, c’est hélas ce que continue à faire une grande partie de l’Occident…

Les médias entre ignorance et désinformation…

Les médias qui ne rapportent pas ce qu’est cet obstacle majeur à la paix entre les Palestiniens et Israël le font sans doute parfois parce qu’ils ignorent la réalité. Pourtant le gouvernement israélien fait largement savoir ce qu’il en est de cette incitationque le Premier ministre dénonçait, entre autres, en janvier 2010 et lançait très officiellement en novembre dernier un « index de la culture de la paix et de l’incitation »-[http://www.desinfos.com/spip.php?pa…] Tous les correspondants qui sont inscrits auprès du Bureau de la Presse israélien en ont été avisés. En mars 2011, par exemple, le Bureau du Premier ministre israélien publiait des exemples de cette incitation. Des conférences de presse ont été données, comme il y en a eu récemment sur le sujet après les assassinats de 5 membres de la famille Rogel,dont deux jeunes enfants et un bébé.

On ne peut prétendre que les journalistes qui ignorent cette donnée essentielle ne sont pas au courant, car ils ne parleraient pas anglais étant donné que c’est l’anglais qu’ils utilisent avec leurs interlocuteurs ou fixers palestiniens… Il n’y a qu’à écouter les conversations à l’American Colony à Jérusalem, cet hôtel où nombre de journalistes étrangers séjournent et rencontrent leurs intermédiaires palestiniens… Par ailleurs, la newsletter du CRIFa diffusé et diffuse un grand nombre de Bulletins constatsde Palestinian Media Watch en français

Et il y a une dimension idéologique à ce refus de voir les choses en face...ainsi un journaliste d’une radio juive déclarait récemment que l’incitation à la haine n’a jamais été un obstacle à la paix, citant l’exemple de l’Égypte dont les médias, effectivement, ont toujours été un modèle du genre en matière d’incitation à la haine anti-israélienne et antisémite. Mais c’est oublier que, grâce à son armée, le Président déchu Moubarak tenait cette population d’une main de fer... Or, Mahmoud Abbas, qui continue à ouvrir grand cette boîte de Pandore et à empoisonner l’esprit de générations, comme a pu le déplorer Hillary Clinton elle-même, est très contesté comme le montrent les manifestations récentes contre son gouvernement. Un gouvernement qui a été dissous et à grand peine à être reconstitué…

De plus, ce même journaliste disait que tout allait puisque Mahmoud Abbas avait appelé à la création d’une Commission internationale d’examen de cette incitation… Autant de paroles verbales à ce jour…

Quand se réveillera-t-on ici et quand dénoncera-t-on enfin le double langage palestinien si préjudiciable à la paix  ? Alors que l’on se demande actuellement si cette prise de conscience et cette réaction occidentales et onusiennes à propos de Kadhafi et après des années d’hypocrisie à son égard, comme à l’égard d’autres dictateurs, ne s’est pas faite trop tard…

Source : Desinfos.com, par Hélène Keller-Lind 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap