toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Pour les musulmans, embrasser la démocratie signifie qu’ils auront à rejeter l’islam »


« Pour les musulmans, embrasser la démocratie signifie qu’ils auront à rejeter l’islam »

James Prince, président du Conseil pour la démocratie et expert de premier plan de la démocratie et de la société civile dans le monde arabe, suggère Pourquoi Israël devrait soutenir la démocratie arabe et la reconnaître.

Oui, la longue route vers la démocratie dans le monde arabe, pour ressembler à l'Occident, sera difficile, avec toutes les possibilités d'être entravée, parsemée d'embuches, et de défenses statiques. Il faudra des années, voire des décennies, pour développer et institutionnaliser des réformes réelles, au cours de laquelle se feront entendre les nouveaux intervenants de l'ensemble du spectre politique, y compris les libéraux et les conservateurs islamistes politiques qui se disputeront la position dominante. Et oui, l'arabe moyen en Egypte, en Libye, en Tunisie, au Yémen et ailleurs montre une position plus dure que celle de ses dirigeants dictatoriaux. Ce qui signifiera, sans doute, que les gouvernements régionaux auront une position plus agressive dans des entretiens bilatéraux avec les États-Unis et dans les instances multinationales telles que la Ligue arabe et l'Organisation des Nations Unies.

Mais ne décourageons pas.

Cependant, beaucoup de points sont nettement positifs pour Israël (et les États-Unis) et prévalent sur les négatifs.

Il soutient d'abord, que :

Dans l'ensemble, les arabes veulent ce que tout le monde veut, une chance d'améliorer leur vie et celle de leurs enfants.

Le manque de perspectives et aucune médiation politique pour réduire la pression au cours des deux dernières décennies, a conduit à l'extrémisme politique et religieux.

Le renforcement de la démocratie apportera un accroissement de la prospérité, des possibilités économiques et rendra active la société civile, qui à son tour dégradera l'attrait à l'extrémisme.

L'angoisse, l'insécurité et le désespoir qui proviennent de la vie dans des sociétés autoritaires et corrompues peuvent être détournées de la violence et des préjugés dans un monde qui offre des possibilités économiques et politiques ainsi que dans une société plus ouverte et active civiquement ou les opinions différentes ou minoritaires puissent être débattues plutôt que violemment réprimées.

Les enseignements de "tikkun olam" (la "réparation du monde") devraient pour le moindre, permettre de penser que les arabes sont, enfin tentés de réparer leur propre monde.

Alors que tout le monde veut plus de nourriture sur la table, l'homme ne vit pas seulement de pain. Il est beaucoup plus facile pour les dirigeants, élus démocratiquement ou autres, d'attiser les passions contre l'autre puis mettre la nourriture sur la table.

Il vante les vertus du "renforcement de la démocratie», mais n'avance aucun argument pour nous convaincre de ce qu'il résultera de la crise actuelle, même au-delà des décennies. Il ignore totalement que les jeunes gens instruits de la classe moyenne dans les sociétés arabes, sont les plus islamistes. Il ignore également les enseignements de l'Islam et le pouvoir de la mosquée qui aura un rôle déterminant sur des résultats probables. Il ignore que l'Islam est une valeur indépendante de la démocratie.

C'est tout le contraire. Islam signifie soumission. Pour les musulmans embrasser la démocratie signifie qu'ils auront à rejeter l'islam.

Il expose quelques autres arguments et conclut,

Au bout du compte, des gouvernements plus égalitaires et plus tolérants seront obligés de baisser leurs discours de haine vis-à-vis d'Israël. Ils seront obligés de répondre à leurs propres électeurs, plutôt que d'avoir recours à un bouc émissaire pour leurs propres comportements corrompus et égoïstes en accusant Israël.

C'est tout le contraire qui va se passer. Ils veilleront à ce que leurs électeurs focalisent leur haine sur Israël pour détourner ainsi leur attention de leurs propres défaillances.

Source : Israpundit, par Ted Belman

Traduction française : Galila





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “« Pour les musulmans, embrasser la démocratie signifie qu’ils auront à rejeter l’islam »

    1. J.Danon

      La démocratie renforcerait les Etats arabes ce qui signifie qu’ils seraient PLUS forts. Est-ce vraiment souhaitable? leur volonté de dominer du fait que leurs pays sont grands et trop peuplés resterait le même,seule leur capacité serait plus grande! Je ne vois pas un avantage pour Israel ni pour l’Occident. Une bonne guerre nucléaire leur enlèverait ce désir comme cela a toujours été le cas dans le passé. A la France trés peuplée de Napoléon 1er a succédé une France plus modeste,de même pour l’Allemagne nazie dont hitler se vantait de ses 100 millions d’ habitants qui à l’époque était énorme. Actuellement les gens sont veules,ils ont peur de tout et de la guerre en particulier et cherchent des solutions de rechange qui sont infinimment pires finalement et qui aboutiront quand même sur une 3ème guerre mondiale.C’est fatal vu la démographie des musulmans. La seule solution de rechange possible à la guerre c’est la stérilisation volontaire ou non de ces peuples musulmans. Volontairement c’est impossible puisqu’ils font des enfants justement pour faire la guerre! Alors aux scientifiques de parler surtout pas aux politicards incapables et paniqués.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *