toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vidéos sur la répression, Kadhafi ordonne la destruction des oléoducs libyens


Vidéos sur la répression, Kadhafi ordonne la destruction des oléoducs libyens

Le dictateur libyen, Mouammar Kadhafi, a ordonné à ses forces de sécurité de saboter les installations pétrolières, selon le magazine Time, citant une source proche de Kadhafi.
 

Selon le rapport, les forces ont reçu l’ordre de commencer à faire sauter les oléoducs dans le but de couper les flux vers les ports de la Méditerranée.
 
« Le sabotage, selon la source, est destiné à servir de message aux tribus rebelles libyennes : c’est moi ou le chaos, » écrit le Time.
 
Le Time a également signalé que Kadhafi n’a plus le soutien que de 5 000 soldats, et que le leader libyen a déclaré à ses proches qu’il réalise qu’il ne peut pas prendre le contrôle du pays avec les troupes dont il dispose.
 
Près de 400 personnes ont été tués dans les manifestations anti-gouvernementales en Libye, selon Human Rights Watche basé à New York, mais des sources, notamment au gouvernement italien, n’excluent pas que la barre des 1000 morts soit déjà dépassée.
 
La chancelière allemande Angéla Merkel a déclaré que le discours fait mardi par Kadhafi était « très très effrayant », ajoutant qu’il avait déclaré la guerre au peuple libyen, selon l’agence Reuters.
 
La chancelière allemande a déclaré que si Kadhafi ne mettait pas fin à la violence dans son pays, elle appuierait des sanctions contre Tripoli.
 
Le conseil de sécurité des Nations Unies a également condamné la répression de Kadhafi contre les manifestants anti-gouvernementaux, et a exigé la fin immédiate des violences.
 
Un communiqué de presse adopté par les 15 membres du conseil exprime leur « vive préoccupation » sur la situation en Libye et condamne les violences et l’utilisation de la force contre des civils.
 
Plus tôt mardi, la Ligue Arabe a suspendu la participation de la Libye dans ses réunions du conseil, citant la répression contre les manifestants dans ce pays d’Afrique du Nord.
 
La Ligue Arabe « condamne les crimes contre les protestations pacifiques populaires actuelles et les manifestations dans plusieurs villes libyennes, » a déclaré le secrétaire général Amr Moussa à des journalistes présents au Caire aujourd’hui, après une réunion du groupe. Il a dit que l’utilisation par les forces de sécurité de balles réelles, d’armes lourdes et de mercenaires étrangers est une « grave violation des droits de l’homme ».
 
L’organisation arabe appelle « les libyens à respecter le droit à la liberté de protester et de s’exprimer », alors que le peuple demande un changement vers la démocratie, a-t-il dit. L’aide humanitaire doit être autorisée dans le pays, selon le leader de la Ligue Arabe.
 
La Libye sera interdite de participer aux réunions de la Ligue Arabe jusqu'à ce que le leader Mouammar Kadhafi réponde aux demandes de l’organisation, a déclaré Moussa.
 
L’administration Obama a également condamné mardi la violence « terrible » en Libye.
 
« Cette violence est totalement inacceptable, » a déclaré la secrétaire d’état Hillary Clinton. « Nous croyons que le gouvernement de la Libye assume la responsabilité de ce qui se passe et doit prendre des mesures pour mettre fin à la violence. »
 
Le mot qui revient le plus souvent dans les chancelleries est le mot « violences ». Faut-il rappeler que lorsqu’Israël entama une action défensive en 2001 contre les groupes terroristes palestiniens présents à Jénine, une action qui fit 53 morts dont 48 terroristes, le monde arabe a parlé de « massacres » et de « génocide ». Ce même monde arabe parle ici de « violences », qui ont fait entre 400 et 1000 morts, tous civils.
 
Faut-il aussi rappeler que Kadhafi a toujours été un dictateur violent, laissant croupir son peuple dans la misère, bien que le pays soit un important exportateur de pétrole ? Et de rappeler que le monde occidental a non seulement tendu la main à plusieurs reprises à ce dictateur, mais aussi, comble du cynisme, l’a élu à la tête du tristement fameux « conseil des droits de l’homme ».
 
Les medias ne pouvant rapporter exactement ce qu’il se passe en Libye, les informations continuent de nous parvenir via des conversations téléphoniques, des gens quittant le pays, ou par des libyens utilisant les réseaux sociaux et Youtube pour diffuser les informations sur la triste réalité de la répression libyenne.
 
Cette vidéo montre une manifestation dans l’Est du pays :

Une vidéo rare montrant des mercenaires africains payés par Kadhafi pour réprimer « son peuple » dans les rues de Benghazi :

Les mercenaires africains arrêtent des manifestants :





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *