toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une croisière vers Gaza qui ne s’amusera pas


Une croisière vers Gaza qui ne s’amusera pas

 Imposer à Israël la levée d'un blocus considéré comme illégitime: telle est l'ambition des associations mobilisées. Photo NE
C'est un « Gazathon » qui a été lancé hier dans la métropole. Une soixantaine d'associations pro-palestiniennes comptent affréter un bateau qui rejoindra une flottille internationale afin de briser le blocus de Gaza." Un objectif politique autant qu'humanitaire, moins d'un an après l'attaque d'une précédente flotille par l'armée israélienne."
 
(NDLR nous ne cautionnons pas les termes utilisés)


Neuf morts et 28 blessés. Et d'énormes complications internationales. Tel avait été le bilan le 31 mai 2010 de l'expédition maritime d'organisations pro-palestiniennes qui avaient souhaité briser le blocus de la bande de Gaza par la Marine israélienne.

 

La flottille de l'an dernier ne comptait que huit navires. Cette fois les adversaires du blocus comptent armer une véritable armada, représentative de davantage de pays et donc d'une opinion publique élargie
Hier, à Roubaix, le collectif de la soixantaine d'associations militant pour la levée du blocus – dont le Parti communiste et les Verts – a évoqué les raisons de cette nouvelle expédition somme toute plus périlleuse qu'un Tour du monde en solitaire.
Et leurs représentants ne mâchent pas leurs mots à l'encontre de l'État hébreu. Ils estiment que le blocus de Gaza comme la colonisation des territoires occupés témoignent d'une même volonté hégémonique. N'hésitent pas à parler « d'épuration ethnique » à l'égard des Bédouins du Negev. Citent le chiffre de 16 000 prisonniers palestiniens. Certains arborent le tee-shirt appelant au boycott des produits israéliens et tous se rallient au drapeau quadricolore de l'Autorité palestinienne.

Un tour de France
Depuis six mois, la plate-forme des ONG françaises pour la Palestine que coordonne Maxime Guimberteau s'active à affréter un bateau en vue de rejoindre en mai prochain une « coalition » – c'est le terme employé – d'une quinzaine d'autres navires dont six gros cargos mettant le cap vers Gaza.
Le bâtiment français – un cargo pouvant embarquer 2000 tonnes de fret et 80 à 85 personnes – est en cours d'affrètement. À l'heure actuelle, le collectif a en caisse 60 000 euros. Il lui en faudrait 450 000 pour lever l'ancre. D'où un vaste tour de France jusqu'au 26 février en vue d'amorcer des débats, de sensibiliser la population à la cause palestinienne, de mobiliser l'opinion publique et de recueillir les dons.
L'objectif affiché est humanitaire : la cargaison sera constituée essentiellement de générateurs électriques, d'unités de désalinisation, de matériaux, de médicaments qui font actuellement défaut aux Gazaouis.
Mais quand, un membre du collectif demande ingénument s'il ne serait pas plus judicieux de faire transiter la cargaison par l'Égypte plutôt que d'envisager une épreuve de force avec les garde-côtes israéliens, l'objectif politique semble prendre le pas sur toute considération humanitaire.
« Si on se heurte aux Israéliens, nos gouvernements seront bien obligés d'intervenir et d'imposer à Israël la levée du blocus. » Une question se pose pourtant. D'ici le mois de mai, où en sera le Moyen-Orient dont les convulsions actuelles monopolisent toute l'attention des ambassades ?

Loading...

Nord Eclair

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *