toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tariq Ramadan persiste et signe dans la lapidation et la charia


Tariq Ramadan persiste et signe dans la lapidation et la charia

Tariq Ramadan persiste et signe : il ne condamne ni la lapidation, ni le jihad et le meurtre prônés par les Frères musulmans.

Un court échange entre Jean-François Copé et Tariq Ramadan à propos des événements égyptiens montre une fois de plus que celui-ci est bien un islamiste particulièrement véreux :


Tariq Ramadan Vs Copé
envoyé par Actualitesetanalyses. – L'info video en direct.

On regrettera la naïveté du député UMP sur la situation religieuse en Egypte, mais intéressons-nous à la duplicité de Tariq Ramadan.

Sur la lapidation, il a TOUJOURS la même réponse avec des variantes : “La pratique de la lapidation, comme de la peine de mort, comme des châtiments corporels, je m’y suis opposé en demandant à ce qu’il y ait un débat dans le monde musulman.

Jean-François Copé demande : “il y a besoin d’un débat sur la lapidation ?” et Tariq Ramadan répond : “C’est pas un débat sur la lapidation, c’est sur l’application des châtiments dans le monde majoritairement musulman.

Voilà l’exemple flagrant de la ruse, de la takia, de la duplicité de Tariq Ramadan : il n’a JAMAIS condamné la lapidation, mais il “s’oppose” seulement à sa “pratique” et veut un débat uniquement sur son “application” par des pays musulmans. C’est typique de son discours à double entrée, et non d’un double discours. Les Occidentaux entendent : “il condamne la lapidation“, les musulmans entendent : “il dit seulement que la lapidation est mal pratiquée ou mal appliquée mais il ne la condamne pas, donc il l’approuve“.

Autre exemple. Jean-François Copé lui demande : “Est-ce qu’il est bien écrit dans la charte fondatrice des Frères musulmans que : le Coran est notre Constitution, le jihad notre voie et le martyr notre espérance ?
Tariq Ramadan répond : “C’est le slogan qui a été constitué.”
On voit donc qu’il ramène habilement une charte fondatrice à un simple slogan, enlevant à cet appel à la charia, à la guerre sainte et au meurtre son caractère de référence dogmatique obligatoire pour tous les Frères musulmans et donc pour ses filiales comme l’UOIF en France qui n’a jamais condamné cette charte de sa maison-mère.

Et il ajoute “Est-ce qu’il n’est pas dit dans l’hymne national français qu’un sang impur va se répandre dans nos sillons ? Est-ce que vous avez réduit la France à ça ? Ne réduisez pas une organisation à des slogans !
Jean-François Copé répond en évoquant le contexte de “la patrie en danger”, mais il aurait pu faire une meilleure explication comme Christine Tasin l’a faite face à Dieudonné.

On voit donc que Ramadan tente une diversion avec quelque chose qui n’a rien à voir, et en profite pour replacer le mensonge du “slogan”.
Tariq Ramadan dit : “Même sur la question, et surtout sur ces questions de slogans, je suis d’accord avec vous, il faut être critique et poser des questions. Mais ceci dans un débat démocratique, pas dans les prisons, pas dans la torture, et jamais, quand on est démocrate, dans le silence des cabinets et des salons parisiens.

Donc Tariq Ramadan opère de nouvelles diversions (démocratie, etc.) et il matraque une troisième fois le mot “slogan” pour faire oublier qu’il s’agit d’une charte fondatrice. Et surtout, comme pour la lapidation, c’est un parfait discours à double entrée : on peut critiquer et s’interroger, mais aucune condamnation n’est portée sur le fond.

Sur la charia, la lapidation, le jihad et le meurtre prônés par l’islam, on voit donc que Tariq Ramadan n’a jamais apporté aucun démenti ni aucune condamnation mais manie habilement le verbe pour faire croire le contraire aux naïfs occidentaux, tout en disant aux islamistes les plus sanglants qu’il ne les désapprouvera jamais. Cet homme est donc l’un des leurs déguisé en musulman modéré et en pseudo-démocrate. C’est un islamofasciste des plus dangereux, c’est un complice et un sous-marin des tueurs d’Allah.

Combien d’imams et de prêcheurs soi-disant respectueux des valeurs républicaines sévissent comme lui sur notre territoire ? Les services antiterroristes en épinglent parfois certains qui dépassent ici ou là la ligne rouge, mais les Tariq Ramadan sont bien plus dangereux parce qu’ils avancent masqués. Dans la situation actuelle où la France est menacée d’islamisation radicale et où nous sommes en guerre contre les islamistes, Tariq Ramadan devrait être interdit de séjour comme il l’a été par le passé. D’ailleurs n’est-il pas interdit et condamné dans plusieurs pays musulmans ? Et non pas, comme il le prétend, parce qu’il critiquerait leurs dirigeants, mais bien à cause de ses activités et de ses discours islamistes que ces dirigeants savent mieux décrypter que les nôtres.

Par Francis Percy Blake – Bivouac-ID





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap