toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahou hésite avec le Quartet


Netanyahou hésite avec le Quartet

Benyamin Netanyahou n'a toujours pas décidé s'il entendait coopérer avec le Quartet, qui doit se réunir prochainement avec Israël et des responsables palestiniens, craignant que la participation de l'Etat hébreu ne conduise les grandes puissances à dicter les termes de l'accord de paix.

Quatre jours après que les responsables du Quartet aient décidé de rencontrer des représentants israéliens et palestiniens, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, n'a toujours pas décidé s'il enverra son conseiller et son représentant pour les pourparlers, Yitzhak Molcho.

Une réunion des sept principaux ministres aura lieu mardi 1er mars pour parvenir à une décision sur cette question.
 
Ce week-end, l'envoyé des Nations-Unies pour le Moyen-Orient, Robert Serry, a annoncé que les représentants du Quartet tiendraient des réunions avec les représentants israéliens, puis avec les responsables palestiniens plus tard dans la semaine à Bruxelles.
 
L'objectif de ces rencontres est d'entendre les propositions de chacune des parties concernant les problèmes de fond des négociations mais également de tenter de parvenir à un accord concernant la reprise des pourparlers.
 
Néanmoins, Benyamin Netanyahou a exprimé des réserves quant à ces réunions, craignant qu'elles ne laissent la porte ouverte à l'influence internationale vis-à-vis de la reprise des négociations. Plus précisément, le Premier ministre israélien s'inquiète d'être obligé de reprendre les pourparlers sur la base d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967.
 
Benyamin Netanyahou redoute en effet la possibilité qu'une telle déclaration puisse émaner du sommet des ministres des Affaires étrangères du Quartet, qui doit se tenir à Paris dans deux semaines, à l'occasion duquel des solutions potentielles pour résoudre les problèmes des négociations seront présentées.
 
Israël est par conséquent toujours dans l'expectative quand à savoir si son Premier ministre participera à ce processus.
 
Tony Blair, l'envoyé du Quartet pour le Moyen-Orient, est arrivé dans la région dimanche 27 février et a rencontré le numéro un de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Ce lundi, il a prévu de rencontrer Benyamin Netanyahou et devrait tenter de le convaincre d'envoyer Y. Molcho à la réunion.
 
Des responsables du Cabinet du Premier ministre ont indiqué que B. Netanyahou avait contacté l'administration américaine afin qu'elle lui indique les objectifs prétendus de la réunion de Bruxelles, avant qu'il ne fasse son choix.
 
La manœuvre des membres du Quartet, et notamment de la Russie et de l'Union européenne, s'inscrit dans le processus de pression internationale intense mené à l'encontre du Premier ministre israélien dans le contexte de l'impasse des négociations.
 
Depuis quelques temps, Benyamin Netanyahou a tenté de repousser ces initiatives, tout en omettant de proposer une alternative diplomatique autre que sa déclaration générale, selon laquelle il préparerait un discours de politique générale semblable à celui qu'il avait prononcé à l'Université de Bar-Ilan en 2009.
 
Des sources proches du Premier ministre ont estimé que B. Netanyahou était embarrassé quant au manque de politique diplomatique et à la baisse continue de sa côte de popularité dans les sondages.
 
Cette nervosité à été démontrée à l'occasion de la réunion des ministres Likoud ainsi que lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet où il a reproché à ses ministres de ne pas accorder suffisamment d'interview aux médias pour faire part des réussites du gouvernement.
 
''Ce gouvernement accomplit des choses que les anciens gouvernements n'ont jamais (fait), mais une fausse image d'inactivité est présentée (au public)'', s'est plaint B. Netanyahou. 

Par Marie-Rose Granget – G.I.N avec Agences





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap