toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Multiculturalisme et guerre civile en Europe


Multiculturalisme et guerre civile en Europe

PARIS – Dans un quartier du nord de Paris, une brave marchande, Marie-Neige Sardin, garde son magasin de journaux comme un fort militaire. Comme femme blanche, elle est une minorité dans ce secteur à majorité musulmane de langue arabe.

Un reportage de CBN News sur l'immigration incontrôlée et le multiculturalisme comme causes de guerres civiles :

Sardin a été victime de dizaines d'actes criminels : elle a été violée,  elle a été volée, et de l’acide a été lancé sur elle parce que les résidents veulent l’inciter à partir. Fille d’un soldat français, Sardin appelle sa petite boutique « un morceau de terre française dans un territoire occupé » et elle dit qu’elle ne partira pas : « Je ne peux pas supporter l’idée de dire à mes futurs petits-enfants que je n’ai rien fait pour préserver nos valeurs françaises. Rester ici, c’est marquer notre territoire ».

La chancelière allemande Angela Merkel a récemment admis que le multiculturalisme a échoué, ainsi que le Premier ministre britannique David Cameron. Ils parlaient spécifiquement des immigrants du monde musulman.

Le rêve multiculturel de la gauche voulait donner  à l'islam une place particulière dans la société, sans exigence d’assimilation. Mais plutôt que l'harmonie sociale, le multiculturalisme a encouragé le radicalisme et la propagation de la charia. Et il crée un nouveau tribalisme organisé en fonction des ethnies et des religions.

Des « zones interdites » aux Européens de souche

Dans des villes à travers l'Europe, seule une présence policière massive empêche la guérilla urbaine ouverte entre les groupes. La police de Paris doit garder une vigilance constante comme ses homologues en Suède, au Danemark et en Grande-Bretagne. La France a quelques 751 « Zones interdites ». Le gouvernement français parle de «zones urbaines sensibles » où il est dangereux d'aller pour les blancs et les non-musulmans.

L'écrivain français Guy Millière dit que même les autorités locales n’entrent pas dans ces zones : « Cela signifie que c'est la partie du pays où la police ne va pas. Les pompiers n’y vont pas et même les médecins et les ambulances n’y vont pas, sauf s’ils n’ont pas le choix. Et c'est comme ça parce que ces parties du pays sont aux mains de trafiquants de drogue, de gangs et d’imams ».  

Cela a conduit à la formation de groupes qui veulent s'opposer à l'islam et protéger les Français de souche blancs. A Nice, Philippe Vardon dirige l’un de ces groupes appelé Bloc Identitaire. Il a dit à CBN News que les membres sont formés au combat corps-à-corps : «Notre gouvernement, nos politiques nous mènent à la guerre ». Vardon dit que le gouvernement traite la majorité en France comme une minorité. Ils ont été marginalisés politiquement et sont victimes de la criminalité des immigrants. « Il y a, d'une part, le discours politique qui dit, 'Oh, tout va bien. C’est génial de sentir la différence, de vivre ensemble, tout est fantastique. Nous vivons en harmonie. C'est la communion. C’est parfait', explique Vardon. Et d'autre part, il y a la réalité de ce que les gens ressentent. Ils se sentent comme des étrangers dans leur propre pays ».

Des mesures « anti-islamisation » purement cosmétiques ?

Le gouvernement français a adopté des mesures de haut niveau contre l'islamisation, comme l’interdiction du voile. Mais à Marseille, CBN News a vu des femmes musulmanes portant le voile intégral  devant des officiers de police français qui n'ont pas réagi. L’équipe de CBN News a également vu des musulmans bloquant les rues illégalement pendant la prière du vendredi.

Marseille est la deuxième ville de France et aujourd'hui, environ le quart de sa population est musulmane. Mais des parties de Marseille sont complètement musulmanes. En fait, certaines « zones interdites » fonctionnent comme des micro-États régis par la charia ou sous son influence.  

Le sombre avenir de la France

Le journaliste et écrivain français Alexandre del Valle dit que la société se divise lentement et fait face à un avenir sombre : «Nous constatons que notre société se divise entre les musulmans, les Noirs et les Blancs. Au lieu que l’État rapproche les gens, les gens se divisent. C'est la guerre civile. Ce ne sera pas une guerre civile comme en Espagne sous Franco. On aura des sortes de guerres civiles locales. En fait, je pense qu’un jour ce sera tellement insupportable que l'État sera obligé d'envoyer l'armée.»

Aujourd'hui l'Europe compte de nombreuses victimes du multiculturalisme comme Sardin – des personnes sans voix politique qui ont peur de quitter leur maison. Mais elle jure de ne pas céder : « Voulons-nous un avenir où nos filles portent  le voile ? Voulons-nous vivre sous la charia ? Voulons-nous que la lapidation soit pratiquée ? Non, ce n'est pas possible. Je veux être le symbole du « Non », le symbole du « Stop ».

Source :  Europe's Multiculturalism Leading to Civil War?, CBN News, 12 février 2011

Postedeveille





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Multiculturalisme et guerre civile en Europe

    1. Pierre NOËL

      Je suis d’accord avec vous, d’ici les élections de 2012 le risque de révoltes est de plus en plus évident en France. Nos réactions sont tardives et trop molles face aux sournois -Anacondas- qui sont en guerre avec le monde non islamique.

      Nous sommes tous en danger car le proche et le moyen Orient, l’Asie sont aussi en danger d’Iranisation TOTALE. Les USA comme l’Europe, n’ont pas la politique adéquat, enlisés le nez dans le pétrole et la GRANDE crise économique qui à débuté. Cependant nous avons des ressources inépuisables pour certains la détermination et le reste.

      Israël ou Européens nous sommes dans le même bateau…

      Je n’entends pas les Russes ou les Chinois…? Mais j’entends les bruits de bottes en cahoutchouc islamistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap