toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les silences de Stéphane Hessel


Les silences de Stéphane Hessel

Depuis plusieurs mois la presse française se fait l’écho des consignes de boycott d’organisations palestiniennes à l’égard d’Israël. Cette campagne est soutenue par quelques personnalités françaises avec à leur tête Stéphane Hessel, ancien ambassadeur de France en Israël.  

« Je sais, le Hamas qui avait gagné les dernières élections législatives n’a pas pu éviter que des rockets (sic)  soient envoyées sur les villes israéliennes en réponse à la situation d’isolement et de blocus dans laquelle se trouvaient les Gazaouis. ».

 
Cette phrase, extraite de l’opuscule « Indignez-vous !  » de Stéphane Hessel, apôtre de la non-violence, se passe de commentaires : elle en dit long sur l’objectivité de l’ancien diplomate. Le texte de 13 pages portant sur les sujets qui dans le monde d’aujourd’hui soulèvent son indignation, en compte 2 sur le seul conflit israélo-arabe !
 Avant d’entrer dans le vif du sujet, (les silences de Stéphane Hessel), il n’est pas inutile de rappeler les attaques dont ont fait l’objet deux écrivains :
– le politologue Pierre-André Taguieff (photo d'en-tête) pour s’être permis d’égratigner Stéphane Hessel (1),  
– Monique Cantor-Sperber (photo ci-dessous), philosophe, directrice de l’Ecole Normale Supérieure, pour avoir refusé que se tienne rue d’Ulm un meeting politique.(2)Monique Cantor-Sperber -  DR
 
Le point de départ d’une polémique
 
 A la manière des écrivains des XVIIème et du XIXème siècle, Pierre-André Taguieff  a paraphrasé le quatrain célèbre de Voltaire écrite à propos de son ennemi, Jean Fréron, défenseur zélé des idées monarchiques et religieuses.

L'autre jour, au fond d'un vallon,
Un serpent piqua Jean Fréron :  
Que pensez-vous qu'il arriva ?
Ce fut le serpent qui creva.  
Pierre-André Taguieff a reproduit ce quatrain sur « son mur » de face-book en remplaçant  le nom  de Jean Fréron par celui de Stéphane Hessel !
Autrefois il était fréquent que des écrivains pourfendissent ainsi leurs ennemis, tel Victor Hugo transformant le nom de Sainte-Beuve en Sainte-Bave, et les choses en restaient là,  jusqu’à la réplique de la victime.
 Ces mœurs sont ignorées aujourd’hui : la presse s’est saisie de l’affaire, faisant du jeu de mots sorti de l’esprit caustique du politologue un crime de lèse-majesté. Ainsi Jean-Emmanuel Ducoin écrivait sur son blog un article incendiaire intitulé « « Quand Pierre-André Taguieff  insulte Stéphane Hessel » et nombre de sesconfrères journalistes lui emboitèrent le pas, en même temps que la direction du MRAP  qui, en poussant des cris d’orfraie lançait  une campagne contre lui**: il avait commis un crime de lèse-majesté !
 
Dans un texte remarquable Pierre -André Taguieff, répondant aux questions du CRIF, résume parfaitement cette situation, brosse un portrait impartial de Stéphane Hessel, et tente d’expliquer sa dérive antisioniste.
 
L’annulation d’un « colloque » rue d’Ulm
 
Monique Cantor-Sperber a osé décider l’annulation d’un meeting pro-palestinien qui devait se tenir dans les locaux de la rue d’Ulm sous la présidence de Stéphane Hessel : ce meeting  devait promouvoir le boycottage universitaire  d’Israël.
De ce fait, la directrice de l’Ecole Normale Supérieure s’est attirée les foudres des  partisans, de l’ancien diplomate, l’accusant d’avoir  «  bafoué la liberté d’expression ! » On affirmait qu’elle avait cédé aux pressions du CRIF,  rumeur sans fondement,  répandue rapidement sur Internet et dans la presse.
 Dans l’article publié dans Le Monde, Monique Cantor-Sperber expose les raisons de cette annulation : la réunion devait être un débat entre normaliens sur le thème de la liberté d’expression. Il s’agissait  en réalité d’un meeting organisé par le collectif Paix-Justice- Palestine qui soutient le boycottage des universités israéliennes, ce dont les organisateurs s’étaient bien gardés d’informer la direction de l’école.

 « J’avais été trompée sur la nature exacte de cette réunion, ce qui est à soi seul un motif d’annulation. », écrit la philosophe.

NDLR: L'intervation auprès de Madame Monique Canto-Sperber et l'action d'Europe Israël a permis l'annulation de ce meeting de Stéphane Hessel à l'ENS, voir Europe Israël fait annuler la conférence débat de Stéphane HESSEL à l’Ecole Normale Supérieure !

 

Quelques sujets  d’indignation qui ont échappé à Stéphane Hessel
 
Parmi ces sujets on pourrait citer par exemple :
l’assassinat impuni de Rafiq Hariri, la détention scandaleuse du soldat israélien Gilad Shalit, les lynchages de Palestiniens à Gaza par les milices du Hamas en 2005, la pendaison d’opposants en Iran, la lapidation de femmes selon les lois de la charia, les salles de torture libyennes, les attentats contre des Chrétiens en Irak et en Egypte, le négationnisme dans les pays arabo-musulmans, les menacesde destruction d’Israël proférées par Mahmoud Ahmadinejad… sans parler des tueries du Darfour.
Liste non exhaustive, à laquelle il faut ajouter les massacres perpétrés par Ben Ali, Moubarak et Kadhafi…
 
Non, le seul sujet d’indignation impliquant un pays étranger dénoncé par
Stéphane Hessel dans son opuscule est la politique d’Israël.
 Il y a là une étonnante polarisation, une partialité flagrante dont on cherche en vain la raison** Et nous posons aux lecteurs du fascicule « Indignez-vous ! » une question fondamentale.
 
Une  simple question
 
 Pourquoi l’un des signataires de la Déclaration universelle des droits de l’homme, droits violés depuis des décennies dans les dictatures arabes et iranienne, encourage-t- il aujourd’hui le boycott  du seul pays démocratique de la région ?
 
Comment une telle énormité a-t-elle pu échapper aux admirateurs de l’ex- diplomate : cet ancien du « Quai d’Orsay » ne pouvait ignorer, entre autres monstrueuses vilénies, les crimes d’un Kadhafi. Il est vrai que l’aveuglement de ses fidèles trouve des excuses dans le passé héroïque de leur icône et dans un écran de fumée : les  bons sentiments  et les vœux pieux auxquels on ne peut qu’adhérer.
Et pendant que le colonel Mouammar Kadhafi fait mitrailler son peuple, les sympathisants de Stéphane Hessel attendent que le citoyen du monde  au grand cœur rompe enfin son trop long silence sur un sujet d’indignation curieusement oublié, le règne sans partage  depuis 42 ans d’un dictateur sanguinaire champion du terrorisme.
 
Références
1- Pierre-André Taguieff : « Le comble de l’odieux a été atteint par le MRAP »
CRIF 29 octobre 2010
2-Monique Cantor-Sperber « Pourquoi j’ai annulé un meeting propalestinien 

L’ENS ne pouvait soutenir un boycottage universitaire ».  Le Monde 28 janvier 2011
 
 Illustrations
Pierre-André Taguieff
Monique Cantor-Sperber 
 
Notes
*Le Mouvement contre le Racisme et l’Antisémitisme mène contre l’auteur de la judéophobie des modernes une « campagne de dénigrement au nom de la morale » (2)
 
** Certains psychanalystes avancent une hypothèse, «  le « meurtre du père » car Stéphane Hessel serait d’origine juive par son père..
Cette explication, fort peu convaincante, rendrait compte du nombre élevé de Juifs, dont des citoyens israéliens, parmi les signataires de l’appel au boycott, voire de l’existence d’authentiques antisémites parmi les Juifs.
 





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap