toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Kadhafi est-il en fuite vers le Venezuela ?


Kadhafi est-il en fuite vers le Venezuela ?

Le discours de Seïf al-Islam dans la nuit sur la télévision publique Libyenne, marque peut-être la fin du long règne de Mouammar Kadhafi ou le début d’une guerre civile sanglante.

Coincée entre la Tunisie et l’Egypte, entre la Méditerranée et un Tchad divisé par des conflits civils successifs, la Libye devait bien finir par être touchée par un mouvement de contestation. Sourd en début de semaine dernière, il a rapidement pris une ampleur démesurée, notamment à Benghazi et Al-Baïda, respectivement deuxième et troisième plus grandes villes du pays. Dimanche soir, l’organisation de défense des Droits de l’homme Human Rights Watch (HRW), s’appuyant sur des sources hospitalières, faisait état d’un bilan de 173 morts. Lundi matin, l’ONG a actualisé son bilan à 233 tués depuis le 17 février.

Le discours télévisé était plein de désespoir pour sauver le régime. L’histoire dira si ce discours, unique par son contenu est aussi le dernier du fils de Kadhafi. Il intervient alors que les rumeurs les plus folles de fuite vers le Venezuela couraient sur les réseaux sociaux et notamment la chaine improvisée Lybia17feb, en référence aux premiers mouvements de révolte en Libye. On découvre par ce discours un peu des réalités internes de la Libye, si longtemps impénétrables.

La situation explosive est expliquée par la volonté de différents groupes de mener leur propre programme, les islamistes d’un côté, accusés de vouloir bâtir un émirat dans l’est du pays, d’autres groupes par ailleurs qui veulent faire sécession. La thèse du complot contre la Libye est largement évoquée mentionnant même les éléments africains qui semblent pourtant d’après les manifestants directement stipendiés par le régime. Les manifestants sont décrits comme drogués, d’autres comme des prisonniers échappés.

Reste que la crise gagne le régime même. Le représentant permanent de la Libye auprès de la Ligue arabe, Abdel Moneim al-Honi, a annoncé dimanche soir au Caire qu’il démissionnait de son poste pour rejoindre “la révolution” et protester contre la “violence contre les manifestants” dans son pays. Le début de la fin?

Un autre diplomate en poste en Chine, a annoncé en direct sur Al Jazeera, sa démission du régime.

Quoi qu’il en soit, selon certaines rumeurs relayées par Al-Jazira et Al-Arabiya, Mouammar Kadhafi aurait quitté la Libye pour le Venezuela ou le Brésil et transféré certains de ses fonds hors des frontières libyennes. Le fils du dirigeant a pourtant nié ce départ.

Rien n’est vraiment clair dans ce pays ou “liberté d’expression” n’est pas dans le dictionnaire. Mais une chose est sûre, hier soir, le fils Kadhafi à promis que “la bataille n’a pas commencé” et à clairement fait savoir que l’armée pourrait prendre les armes contre les citoyens. C’est un massacre qui se prépare. Obama et l’Europe sauront-ils le prévenir ? Rien n’est moins sur…

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap