toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Judaïsme et Christianisme / Interview de Marie Vidal – Par Michel Garroté


Judaïsme et Christianisme / Interview de Marie Vidal – Par Michel Garroté

Dans son livre « Balaam & la Bénédiction », paru aux éditions du Cosmogone, notre amie Marie Vidal, Chrétienne amie du Judaïsme, appelle les Chrétiens à prendre garde à leurs paroles, à leurs lectures, à toujours les replacer dans leur milieu originel et les resitue en Israël qui les a vues naître. Son livre inclus des postfaces de nos amis Shmuel Trigano et Raphaël Drai.

 

Michel Garroté – Vous savez que drzz.info défend la société libre et laïque de culture judéo-chrétienne. Vous savez, aussi, que dans ce cadre, drzz.info est ami du peuple juif en diaspora et du peuple juif en Israël. Vous-même, quel lien établissez-vous entre Christianisme et Judaïsme ?

Marie Vidal – J’aimerais établir un lien entre le Christianisme dans lequel j’habite et je travaille et entre le Judaïsme. En effet, ma famille – l’Église catholique et le Christianisme – se comporte souvent comme autonome et autosuffisante (et malheureusement souvent autiste au niveau interprétatif) alors qu’elle a été construite sur des concepts juifs très élaborés. Il ne s’agit pas seulement de retrouver des racines. Il s’agit de remarquer, d’étudier et de pointer comment les assises que le christianisme a fondées ont joué en risques d’élimination de l’antériorité. Il s’agit que des chrétiens, des catholiques dont je suis, découvrent que des Juifs existent actuellement, sont des contemporains et non des fossiles. Je me souviens qu’un jour, invitée à Toulon chez des protestants pour le groupe d’Amitié judéo-chrétienne, après ma conférence du soir, nous discutions au petit-déjeuner avec un pasteur de la région invité comme moi ; et voici qu’il a dit cette phrase que j’ai tout de suite entendue très fort et que j’ai longtemps redite en moi : « Le Christianisme est une propédeutique du Judaïsme ». Concrètement, dans ce livre Balaam & la Bénédiction, j’ai enlevé quelques chapitres dont un, court, qui s’appelait « Christiano-juif » où je proposais que l’on dise une année sur deux « judéo-chrétien » et une année sur deux « christiano-juif » pour sentir ce que cela produit de ne pas être prononcé en entier. L’éditeur de mes premiers livres avait trouvé le sous-titre « Une lecture de l’Évangile à la lumière de la Torah » qui correspondait exactement à ma démarche ; ce n’était pas seulement original pour exciter la vente. Mais cette expression en a énervé quelques-uns. Personnellement, je pensais certains jours l’appeler « Et si Jésus aimait la Torah ? ».

 

Michel Garroté – Ces derniers temps, j’ai lu des déclarations sur le Judaïsme et sur Israël – déclarations faites par des catholiques – qui sont des déclarations à la fois hérétiques au plan théologique et falsificatrices aux plans historique et géographique. Quelle est la méthodologie que vous avez utilisée pour écrire ce livre, notamment en votre qualité de catholique et de chrétienne ?

Marie Vidal – Pour la pédagogie dite ci-dessus, ma méthode vient de mon travail d’exégète. D’abord la lecture des textes évangéliques dans ce que j’appelle « l’irrigation souterraine de la théologie de l’Incarnation », et simultanément, une recherche des méthodes pour que des chrétiens respectent et aiment la Torah – le mot, le contenu, le contenant, – et s’approchent de ceux qui en vivent, contemporains de tous les siècles. Études des langues dans lesquelles les textes ont été écrits, Tanakh, textes évangéliques. Recherches pour les traductions. Formations sur la géographie, la culture et l’histoire. Sessions dans Erèts Israël (j’ai guidé plus de vingt groupes). Pour le livre actuel Balaam & la Bénédiction, ma méthode est un mélange d’approfondissements de certaines paroles des Pirqei Avot, de précisions sur certains mots hébreux, et de questionnements inquiets (voire très douloureux) sur les attitudes des chrétiens par rapport aux Juifs. Comme je le dis dans les chapitres « Conséquences », puis « Causes » et aussi « Quotidiennement », ma démarche est un travail en amont, puisque par ma pratique de la vie d’Église, je sais que la linéarité des liturgies et la théologie de l’accomplissement risquent d’endormir la conscience des gens, et de produire à nouveau les conséquences qui ont existé au milieu du vingtième siècle.

 

Propos recueillis par Michel Garroté

drzz.info

 

Pour commander le livre :

 

http://www.cosmogone.com/e_cosmogone/produit.php?ref=ISBN978-2-8103-0050-1&id_rubrique=79&PHPSESSID=042067603d712a3d62be1b3650b12e







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap