toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël vient en aide à l’Irlande : A la demande du ministre irlandais des Finances, les fonds de pension israéliens ne retireront pas leurs avoirs d’Irlande


Israël vient en aide à l’Irlande : A la demande du ministre irlandais des Finances, les fonds de pension israéliens ne retireront pas leurs avoirs d’Irlande

RÉVÉLATION – C’est du jamais vu dans les relations financières entre Israël et l’Irlande : Le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, aurait effectué récemment une visite, tenue secrète, à Jérusalem.

Objectif : convaincre son homologue israélien, Youval Steinitz, d’assouplir sa position quant aux investissements en Irlande. C’est ce que révèle le quotidien israélien Calcalist qui précise que la rencontre entre MM. Lenihan et Steinitz a eu lieu à la demande express des Irlandais qui ont sollicité l’aide urgente des Israéliens pour soutenir leur système bancaire.

Des avoirs d’1,5 milliard de dollars

Loading...

La législation israélienne autorise les fonds d’épargne et de retraite à investir dans un pays étranger, à la condition toutefois que la note du pays d’accueil soit supérieure à A-. Or il y a quelques semaines, l’agence Moody’s a abaissé la note irlandaise de cinq crans pour la ramener à Baa1 avec une perspective négative, tandis que Fitch, de son côté, a fixé à BBB+ la note de Dublin avec une perspective stable. Standard & Poor’s est la dernière des trois grandes agences de notation à laisser un A à l’Irlande.

La baisse de la note irlandaise a obligé le ministère israélien des Finances à demander aux fonds de pension de retirer leurs avoirs d’Irlande. Les avoirs israéliens dans le système bancaire irlandais sont estimés à 1,5 milliard de dollars. Or, le ministre irlandais des Finances Brian Lenihan a craint qu’un retrait massif des avoirs israéliens ait un effet “boule de neige” qui provoquerait des retraits similaires de la part d’autres pays. Il a donc demandé à Youval Steinitz d’assouplir la législation israélienne pour maintenir les investissements en Irlande, même si la note de sa dette souveraine est inférieure à A.

 

Le renflouement des banques irlandaises

Il semble que le ministre israélien ait répondu favorablement à la demande irlandaise. Selon le quotidien Calcalist, le ministère des Finances s’apprêterait à modifier la réglementation financière israélienne : il s’agit de revoir à la baisse la notation minimale requise pour être autorisé à investir en Irlande. Cette correction permettra aux investisseurs israéliens de maintenir leurs fonds dans un pays étranger tant que la note des agences de notation est supérieure à BBB+ (au lieu de A- aujourd’hui).

En abaissant la notation minimale requise pour investir en Irlande, le gouvernement israélien va apporter sa contribution au renflouement des banques irlandaises et au sauvetage de l’économie du pays. Malgré une amélioration du marché irlandais de l’emploi, le taux de chômage reste extrêmement élevé, à 13,4%. On se souvient que dans le cadre de la restructuration de la dette irlandaise, un plan de sauvetage de 85 milliards d’euro a été mis en place sous l’égide de l’Union européenne et du Fonds monétaire international; d’ici à la fin mars 2011, la banque centrale d’Irlande doit mener à bien un examen des comptes des établissements bancaires du pays.

ISRAËLVALLEY, par Jacques Bendelac (Jérusalem) 

Loading...




Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *