toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Goldnadel, Fendel, Rosenthal, ils ne seraient pas Juifs par hasard ? – Par Michel Garroté


Goldnadel, Fendel, Rosenthal, ils ne seraient pas Juifs par hasard ? – Par Michel Garroté

Ce week-end, sur Canal+, Gilles-William Goldnadel (il vient de publier ‘Réflexions sur la question blanche : du racisme blanc au racisme anti-blanc’ chez Gawsewitch) était l’invité de Thierry Ardisson, avec, entre autres invités, Philippe Bouvard et une franco-guyanaise d’origine africaine, Christiane Taubira, dont je n’avais, personnellement, jamais entendu parler.

A un moment donné, Gilles-William Goldnadel osa simplement dire — et c’est la pure vérité (je cite de mémoire) — que la chute éventuelle de Mubarak pourrait mener les Frères musulmans au pouvoir (ce qui pour le peuple égyptien serait infiniment pire que Mubarak et ce qui transformerait l’Egypte en une sorte d’Iran en version sunnite).

Christiane Taubira riposta aussitôt en balbutiant qu’il fallait laisser les Egyptiens prendre en main leur destin ou quelque chose comme ça. Goldnadel releva — sans s’émouvoir — le romantisme dont Madame Taubiran faisait preuve à l’égard des Frères musulmans, apôtres de la théocratie intégriste et du califat universel.

Hillel Fendel, sur IsraelNationalNews, écrit (extraits) : « Pour la 1e fois un gouvernement américain accepte la participation d'une organisation islamique dans un gouvernement, les frères Musulmans d'Egypte. Le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs a précisé que le nouveau gouvernement qui serait formé devrait inclure "tous les acteurs non-laïcs importants" ».

Hillel Fendel : « On comprend qu'il s'agit des Frères Musulmans, la plus importante organisation islamique en Egypte dont l'objectif suprême est un califat musulman mondial. Cette organisation s'oppose au traité de paix avec Israël, en vigueur depuis 30 ans. Un ex-Ministre de l'Education du Koweït, Dr Ahmad al Rabii, écrit le dans Al Shark al Awsat que les groupes terroristes les plus éminents sont issus de la sphère des Frères Musulmans ».

Hillel Fendel : « Même le président honoraire du Conseil des Relations Extérieures, Leslie Gelb, dit que l'arrivée au pouvoir de ces gens-là serait une calamité pour la sécurité américaine. Ils soutiennent le Hamas et d'autres organisations terroristes, ils agissent en écho des dictateurs iraniens, ils seront les maîtres incontrôlables du Canal de Suez, s'opposeront au traité de paix égypto-israélien, généralement considéré comme le fondement de la paix au Moyen Orient ».

Hillel Fendel : « Ils mettront en péril nos efforts contre le terrorisme dans le monde entier. Un plus grand problème, c'est que nos experts, nos spécialistes et nos professeurs fassent croire au public américain qu'on peut maintenant leur faire confiance » (version française de Albert Soued, www.nuitdorient.com).

John Rosenthal, sur http://pajamasmedia.com/blog/, écrit (extraits) : « Les observateurs attentifs de la couverture médiatique des manifestations en Egypte auront remarqué un certain symbole qui apparaît encore et encore sur les calicots de revendications — gribouillés de manière caractéristique sur des photos ou des caricatures de Hosni Mubarak ».

John Rosenthal : « Le symbole en question est, bien sûr, l'Etoile de David. L'utilisation du symbole du judaïsme pour exprimer haine et mépris peut difficilement être considérée autrement que comme antisémite ».

John Rosenthal : « Pourtant, malgré la preuve visuelle évidente de l'existence de ce sentiment, cet aspect des manifestations a été presque entièrement passé sous silence par les reportages des médias occidentaux. Le mouvement actuel de protestation peut ou non représenter l'avènement de la liberté, de la démocratie et de toutes sortes de bonnes choses pour les Egyptiens ».

John Rosenthal : « Cela reste à voir. Mais une chose est certaine : il représente l'avènement d'une totale banalisation de l'antisémitisme tout au moins en ce qui concerne les médias occidentaux » (article signalé par http://philosemitismeblog.blogspot.com/).

George W. Bush devait se rendre en Suisse le samedi 12 février prochain. Bush devait faire un discours lors du dîner de gala de l'association caritative (« juive », précisent des médias européens) Keren Hayessod à Genève

Or, à cause d’un appel à « manifester » devant le bâtiment où devaient se tenir le dîner de Keren Hayessod et le discours de Bush, appel lancé par plusieurs organisations, à cause de cet appel, l’annulation de la visite de Bush a été décidée.

L'association Keren Hayessod informe de sa décision d'annuler la venue de Bush dans la Tribune de Genève : « Les appels à manifester glissent sur un terrain dangereux. Les organisateurs prétendent disposer d'un service d'ordre, mais préviennent qu'ils ne pourront pas être tenus pour responsables de quelconque débordement ».

L'association Keren Hayessod ajoute : « On a déjà entendu ce genre de propos à l'occasion du G8. Nous avons donc pris nos responsabilités. Il n'était pas question de jouer avec la sécurité des biens et des personnes à Genève. Notre soirée est maintenue, mais George Bush n'y participera pas ».

Parmi les initiateurs de l’appel, on compte Paolo Gilardi, président de la Gauche Anticapitaliste. Celui-ci allègue, avec ses potes que Bush serait, soi-disant, un « criminel de guerre ».

Autrement dit, les dictateurs sanguinaires iraniens, libyens, syriens, soudanais, cubains, vietnamien, birmans, chinois et nord-coréens n’ont rien à craindre. Le seul danger c’est Bush, et de ce fait, celui-ci ne peut pas se rendre en Suisse à l’invitation de l'association caritative (« juive », précisent des médias européens) Keren Hayessod.

Pour ce qui me concerne, je suis donc obligé de constater — une fois de plus — qu’avec ses idéologues dogmatiques et décalés, du genre Christiane Taubira et Paolo Gilardi, l’Europe ne voit pas d’inconvénient à ce que l’islam intégriste et son projet de califat théocratique universel raye le peuple israélien de la carte et efface le peuple israélien de la page du temps.

Et je suis obligé de constater qu’avec des idéologues dogmatiques et décalés, du genre Christiane Taubira et Paolo Gilardi, l’Europe ne voit pas d’inconvénient à interdire de parole un ex-président, américain et chrétien, qui devait donner une conférence dans un pays neutre, la Suisse, dans une ville internationale, Genève.

Autrement dit, l’ensemble du continent européen — et pas seulement l’Union européenne — s’enracine ainsi, toujours plus, dans le racisme anti-juif, le racisme anti-chrétien et le racisme anti-américain. Gilles-William Goldnadel vient de publier « Réflexions sur la question blanche : du racisme blanc au racisme anti-blanc » chez Gawsewitch. Je crois qu’il est urgent d’acheter, de lire et de faire connaître ce livre (http://www.amazon.fr/R%C3%A9flexions-sur-question-blanche-anti-blanc/dp/2350132390).

 

Michel Garroté – drzz.info

 

La fin des accords de paix égypto-israéliens de Camp David

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Goldnadel, Fendel, Rosenthal, ils ne seraient pas Juifs par hasard ? – Par Michel Garroté

    1. Europe-Israel.org

      De quelle histoire parlez vous ?
      L’histoire des juifs est intimement liée à celle de la France !

    2. Jack Taj

      Pour mémoire, je rappellerai que Christiane Taubira, ex-candidate « malheureuse » à la présidence de la République en 2002, est l’initiatrice de la loi de repentance qui reconnaît la responsabilité des Européens dans la traite des Noirs, tout en passant sous silence la responsabilité des Arabes, lesquels n’ont abandonné cette traite, pratiquée depuis 13 siècles, qu’après la guerre de 14, sous la pression des Occidentaux.
      J’ajouterai que Jean le Navigateur, roi du Portugal et initiateur de la traite négrière à la fin du XVe siècle, s’était directement inspiré des Arabes (fait attesté par de nombreux historiens).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap