toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Exposer les mensonges arabes Par Martin Sherman


Exposer les mensonges arabes Par Martin Sherman

Le discours sur le conflit israélo-palestinien est fondé sur des légendes urbaines, et non pas sur des faits historiques

“En effet, au cœur même de la lutte palestinienne il y  une volonté de reconquérir  des droits et des protections  refusés par Israël.”

Hanan Ashrawi –  Les Palestiniens, l’Amérique et l’ONU, Jan NYT 20, 2011

 

“… Pas de paix avec Israël, aucune reconnaissance d’Israël, pas de négociations avec elle, et insistance sur les droits du peuple palestinien dans leur propre pays.”

Les «Trois Non» de la Ligue arabe à Khartoum, le 29 août 1967

 

“L’apparition d’une entité distincte nationale palestinienne vient comme une réponse à la revendication d’Israël que la Palestine est juive.”

 

Le roi Hussein, à Amman Sommet de la Ligue arabe, novembre 1987

 

Les citations ci- dessus  démontrent a quel point le discours sur le conflit israélo- palestinien est devenu intellectuellement corrompu, à quel point il est entraîné par des axiomes faux, par l’amnésie historique et les normes sociales de bon ton qui sont malheureusement détachés de la réalité.

En effet, le discours  est basé beaucoup plus sur des mœurs culturelles et des mythes urbains que sur des faits historiques. Il est devenu une production dramatique où la rectitude politique a repris le rôle principal;  tandis que celle de la vérité politique est quasiment nulle

Les accusations  d’Ashrawi concernant les actions d’Israël reflètent   les raisons  pour lesquelles les Palestiniens se trouvent dans l’état misérable dans lequel ils sont aujourd’hui: une maladie chronique et le mépris souverain pour la vérité; une propension persistante de blâmer les autres pour leur sort, et un refus obstiné de prendre en charge  leurs propres actions et l’inaction.

 

Toute personne ayant la moindre connaissance de l’histoire du conflit doit se demander précisément  quels “droits” les Palestiniens s’efforcent de «reconquérir». Après tout, jusqu’à la présence d’Israël dans la bande de Gaza», non seulement ils n’avaient aucun droit en tant que collectif mais ils  ont expressément évité de tels droits! Dans l’article 24 du pacte national de 1964, ils déclarent explicitement qu’ils n’avaient pas les aspirations à «exercer la souveraineté territoriale de la Cisjordanie dans le Royaume hachémite de Jordanie (sic), sur la bande de Gaza …”

En effet, avant  même toute présence israélienne, il a été très clair sur quel territoire  les Palestiniens ont concentré leurs demandes de leurs «droits». Le 18 Novembre 1965, le président égyptien Nasser a déclaré: «Notre objectif est le plein rétablissement des droits du peuple palestinien En d’autres termes, nous visons à la destruction de l’Etat d’Israël … L’objectif national: L’éradication d’Israël. ”

 

«Il n’ya pas de juste milieu”

Faisant écho à ce sentiment de triomphe, le 1er Juin1967, le prédécesseur de M. Arafat, chef de l’OLP Ahmed Choukeiri hurlait. “C’est un combat pour la patrie C’est nous ou  les Israéliens Il n’ya pas de juste milieu … .. Nous allons détruire Israël et de ses habitants et pour les survivants – s’il y en a; les bateaux sont prêts à les expulser .

“Ceci faisant écho   avec ses déclarations précédentes. Par exemple, le 27 mai 1967, Choukeiri jubile: ” Le D-Day approche. Les Arabes ont dû attendre 19 ans pour cela, et n’hésiteront pas à faire une guerre pour la libération. ”

L’utilisation des mots «libération» et «patrie» est révélateur – pour l’époque, les notions d ‘«occupation» et «colonies» n’avait ni sens ni utilité. En conséquence, ils ne pouvait pas tenir compte de cette hostilité féroce envers l’Etat-nation juif par les Arabes, qui, manifestement, ne cherchaient pas de “libération” pour les Palestiniens et la bande de Gaza n’a jamais été perçue comme la patrie .

 

De plus, l’allusion au fait que «les Arabes ont dû attendre 19 ans” est également ‘importante – trop souvent ignorée ou occultée. En effet, bien que la Cisjordanie et  Gaza ont été sous la domination arabe pendant près de deux décennies, aucun effort n’a été fait pour établir un Etat palestinien.

Bien au contraire, le roi Hussein avait annexé la Cisjordanie en 1950 (un acte formellement reconnu par la Grande-Bretagne et États-Unis et de facto par la Ligue arabe) et les Palestiniens qui y résident ont obtenu la citoyenneté jordanienne. Trois ans plus tard, il a annexé Jérusalem-Est déclarant la «capitale alternative du Royaume hachémite» et une «partie intégrante et inséparable» de la Jordanie.

Ce ne fut qu’en 1988 quand le roi Hussein a renoncé à sa revendication sur le territoire, désormais présenté comme l’ «ancienne patrie” des Palestiniens – et dépouillé ses habitants de leur citoyenneté jordanienne. En conséquence, le statut ”apatrides “des Palestiniens a été provoqué non pas par une action israélienne, mais par celle du monarque jordanien. Comme le souligne l’expert juridique palestinien, Anis F. Kassim: “...  un million et demi de Palestiniens  sont allés au lit, le 31 Juillet 1988 en tant que citoyens jordaniens, et se sont  réveillés le 1er août 1988 comme des apatrides.”

 

L’exemple de la bande de Gaza montre combien  les accusations d’ Ashrawi sont ridicules .Toutes les colonies de Gaza ont été rasées , des serres technologiques piétinées, les synagogues profanées et même les cimetières déracinés. Aucune initiative pacifique du côte  palestinien,  démontrant que les colonies sont un prétexte pour susciter l’hostilité palestinienne, . Toute tentative d’attribuer cette hostilité au «blocus» devrait être sommairement rejetée avec le mépris qu’elle mérite. Après tout, la mise en quarantaine de la bande de Gaza est une conséquence, pas une cause, de la violence palestinienne contre Israël.

 

Donc, si Israël ne peut pas être blâmé pour le sort qui a frappé les droits collectifs du peuple palestinien –

Qu’est ce qu’il en est de leurs droits individuels ?

 

À ce sujet, les faits sont irréfutables et documentés. Les conditions de vie des Palestiniens se sont améliorées   sous administration israélienne, à partir de 1967 jusqu’au début des années 1990 lorsque  la sagesse ”Oslophilique”  a commencé à dominer le discours et provoquer le retrait de la présence israélienne de la Bande de Gaza . Les faits sont  sans équivoque. Israël a élevé le niveau de vie des palestiniens qui sont passés  d’un niveau de vie  quasi-médiévale sous le régime hachémite a un niveau de vie du 20 eme siècle .

Sous l’administration israélienne, le PIB par habitant a été multiplie par 10 pour  et a devancé tous les autres pays arabes, l’espérance de vie est passé de  40 ans à plus de 70 ans, la mortalité infantile (décès pour 1000 naissances) a chuté de 60 à 15 (18 pour la bande de Gaza), l’accès à l’eau potable a augmenté de 500%, et de l’agriculture a subi une métamorphose  de modernisation en adoptant des méthodes modernes  de traitement d’irrigation.des cultures,  La production a augmenté de façon spectaculaire, en la transformant d’une entreprise de subsistance à une industrie commerciale.

De même, les Palestiniens ont eu accès au système judiciaire israélien, qui, souvent, a statué en leur faveur. Ainsi, bien que Ashrawi soutient que les Palestiniens ont vu leurs droits et protections bafoués par Israël, ils étaient en fait protégés  et manifestement plus efficaces que sous tout autre régime que ce soit le royaume  hachémite ou les successeurs palestiniens. Demandez à un membre du Fatah qui a subi des tortures de la part de militants du Hamas

Sans doute le temps est venu pour Israël de reprendre le récit – et le réécrire sur la base des réalités historiques, et non pas sur des distorsions politiques; sur la base des réalités qui prévalent sur les fantasmes fabriqués; sur la base des événements tels qu’ils se sont réellement produits, non pas comme ils sont faussement artificiels

 

Source Ynet

 

http://www.terrepromise.net/?p=1668





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap