toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Etats-Unis et Iran, même combat ? Les Etats-Unis ne sont pas intéressés par la paix au Moyen Orient, par Salman Masalha


Etats-Unis et Iran, même combat ? Les Etats-Unis ne sont pas intéressés par la paix au Moyen Orient, par Salman Masalha

Clash entre Obama et Abdallah d'Arabie sur le sort de Moubarak. Au point que le roi a failli succomber à une crise cardiaque, après leur conversation téléphonique. Abdallah craint d'être lui aussi lâché par les Etats-Unis, comme ont été lâchés Saad Hariri (au profit de l'Iran) et Hosni Moubarak (au profit du chaos manipulé par l'Iran). Il a promis de se susbtituer à l'administration Obama, si celle-ci coupe les vivres à l'Egypte (1,5 milliard $).

L'administration américaine veut la région en flammes pour pouvoir la contrôler

On doit le dire explicitement: les Etats-Unis ne sont pas intéressés par obtenir la paix au Moyen Orient. La paix dans la région n'est pas une priorité majeure pour eux, et n'a jamais correspondu à leurs intérêts. Cela peut paraître surprenant pour quelqu'un qui ne sent pas l'ambiance qui prévaut dans cette région.

Quiconque pense que la chaîne arabe de télévision al Jazeera est le porte parole de l'Islam radical et met en danger les intérêts américains est invité à rafraîchir sa mémoire et mettre à jour son imagination. Parce que l'Islam radical a été encouragé par les diverses administrations américaines.

On doit répondre à une seule question: comment cette chaîne populiste a été hébergée par le minuscule émirat du Qatar et pas ailleurs ? On sait que la plus grande base aérienne des Etats-Unis au Moyen Orient se trouve au Qatar. Wikileaks a révélé que c'est de là que partent les missions de bombardement de l'Irak et de l'Afghanistan et le Qatar a offert son territoire comme base d'attaque de l'Iran, a exprimé son souhait de prendre part à un éventuel conflit contre l'Iran, et offrant de prendre en charge tous les coûts de la base.

De plus dans un entretien avec le sénateur John Kerry, début 2010, l'émir sheikh al Thani a même exprimé sa compréhension de la position d'Israël et des sentiments israéliens, le peuple d'Israël ne pouvant être blâmé de ne pas faire confiance aux Arabes, ayant vécu sous la menace arabe si longtemps. De même Shimon Peres, Tsipi Livni et d'autres dirigeants israéliens ont été royalement reçus (1).

Ces visites et les relations avec Israël n'ont jamais été rapportées par al Jazeera. En même temps, cette chaîne continue de dénoncer d'autres régimes arabes pour leurs relations avec Israël. Bizarre? Pas nécessairement.

Toutes les vidéos de Ben Laden sont diffusées par al Jazeera. Car la chaîne a un rôle précis: déstabiliser les régimes arabes et créer une situation de chaos, ce qui est exactement l'objectif des Américains qui veulent cette région en flammes pour la contrôler.

Les flammes du Moyen Orient servent les intérêts de l'économie américaine. Il suffit de mentionner le contrat de fournitures d'armes à l'Arabie pour 60 milliards $, le plus gros contrat de l'histoire militaire. Ceci permettra de créer des milliers d'emplois.

La tension continue au Moyen Orient alimente l'industrie de la guerre et crée des emplois. D'où l'intérêt américain d'enflammer les passions – à travers al Jazeera par exemple – et de miner les régimes arabes, dont l'existence dépend du soutien américain. La fourniture d'armes pour les soutenir et les conflits sont surtout mus par la nécessité de survie des industries américaines.

Ainsi c'est la raison pour laquelle la Maison Blanche ne fait aucun effort sérieux pour promouvoir la paix entre Israël et ses voisins. Al Jazeera est un outil entre les mains des pyromanes.

Voilà la doctrine américaine en bref. Le problème c'est que ce "golem" peut se retourner contre son inventeur et nous assistons au déroulement de cet épisode (2).

Par Salman Masalha

Haarets du 10 février 2011

Adapté par Albert Soued,  http://soued.chez.com  pour www.nuitdorient.com

Le Titre en tête est celui de la traduction dont la thèse est plutôt une connivence Iran/Obama.

Notes de www.nuitdorient.com

 (1) Grâce à Wikileaks et à de nombreuses sources d'information, on connaît aussi la duplicité du Qatar, ses sérieuses connivences avec l'Iran et les sommes d'argent offertes au Hamas pour l'empêcher de rendre l'otage israélien Gilad Shalit, alors qu'un accord était pratiquement conclu pour le libérer. De plus al Jazeera ne fait pas mystère qu'elle est une tribune pour des extrémistes comme le prêcheur du samedi soir al Qaradawi.

(2) Cette thèse n'est pas totalement partagée par le site www.nuitdorient.com. Il y a connivence certaine entre l'Iran, le Qatar et une partie du département d'Etat lié à BH Obama. Al Jazeera se veut une chaîne indépendante, diffusant nombre de thèses, essentiellement en faveur de l'Islam modéré ou non.

———————————-

 

The U.S. isn't interested in Mideast peace

Washingtonwants the region engulfed in flames; it just wants to control their height.

By Salman Masalha

Haarets – 10.02.11

 

It should be said explicitly: The United States is not interested in attaining peace in the Middle East. Peace in the region is not its top priority, and it has never corresponded with its interests. These things might sound strange to anyone who is not sensitive to the mood in the region. Whoever believes the Arabic television station Al Jazeera is a mouthpiece of radical Islam, which endangers American interests, is invited to refresh his memory and update his imagination, because this radical Islam has actually been fostered by various American administrations.

A simple question should be answered: How did the populist channel find a home in the small emirate of Qatar, of all places? It is well known that the largest U.S. air base in the Middle East is located in Qatar. The WikiLeaks documents revealed that Qatar was a base from which American bombers took off for missions in Iraq and Afghanistan, and that it is now offering itself to the United States as a base for an attack on Iran – and even expressed its wish to take part in a war against Iran and bear most of the costs of maintaining the base.

What's more, the ruler of Qatar, in a meeting with U.S. Senator John Kerry in early 2010, even expressed understanding for the Israeli position and the feelings of the Israelis – saying the people of Israel cannot be blamed for not trusting the Arabs, as their country has lived under threat for a long time. This is the same Qatar that gave a royal welcome to President Shimon Peres, opposition leader Tzipi Livni and other Israeli officials.

These stories, along with the emir's ties with Israel, are not reported by Al Jazeera. But at the same time, this populist channel continues to smear other Arab regimes for their ties with Israel. Sound fantastic? Not necessarily.

All the Bin Laden videos somehow find their way to Al Jazeera. This is because this station has another designated role: undermining the Arab regimes and creating a state of chaos. The chaos is what corresponds with American policy, because Washington wants the region engulfed in flames; it just wants to control their height.

The flames in the Middle East serve the American economy. In this context, it is enough to mention the $60 billion arms deal signed with Saudi Arabia last year – the largest in U.S. history. The deal will provide tens of thousands of jobs within American industries.

Given this background, it is easy to understand Washington's interest in continued tension in the Middle East. The tension pushes countries to sign large arms deals, which produce tens of thousands of jobs in the United States. As such, the American interest lies in its continued policy of inflaming passions – through Al Jazeera as well – to perpetuate concern within the Arab regimes, whose existence depends on American support. Thus the United States can continue claiming that promoting arms deals with the wealthy countries of the Mideast stems from concern for the region.

That is why the White House is not making any effort to press Israel or promote Israeli-Palestinian peace, because this could advance peace throughout the region. Such a peace, from the perspective of the arms dealers, could leave industries idle and cause the layoffs of tens of thousands of American workers. This is how Al Jazeera actually serves as a tool in the service of the American pyromaniacs.

That is the entire U.S. doctrine in a nutshell. The problem with the doctrine is that the American golem may again turn on its maker. There is already evidence of this on the ground.

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Etats-Unis et Iran, même combat ? Les Etats-Unis ne sont pas intéressés par la paix au Moyen Orient, par Salman Masalha

    1. adam Harishon

      Je suis surpris que vous publiez cet article qui correspond à un fantasme récurent des pays arabes: la pagaille du monde arabe n’est pas le fruit de leur incapacité mais le complot américain!

      La frustration du monde arabe face à son incapacité de prendre son sort en main l’autorise à chercher dans toutes les théories du complot les plus fantaisistes l’origine à leur malheurs.

      Israël et USA, sont toujours ceux qui tirent les ficelels de ces complots.

      Etonnant que jamais on a entendu une voix arabe s’insurger contre l’URSS qui bien plus que les USA ont contribué à maintenir le monde arabe dans l’obscurantisme en remplaçant islam par marxisme.

    2. Daniele - Europe-Israel.org Post author

      Il est intéressant de publier ce type d’article afin mettre en lumière ce fonctionnement du monde arabe et sa propension à chercher ailleurs les raisons de sa misère, cet « ailleurs  » étant principalement Israël et les USA. Ce que vous décrivez avec pertinence. Cette projection lui permet sans doute de ne pas tenir compte de sa propre responsabilité et se libérer de sa culpabilité.

    3. Pierre NOËL

      Ne pas faire confiance à Obama c’est évident. Sa politique internationale est floue ce faisant, médiocre. Le marasme économique des USA les obligent à fabriquer des dollars qui ne valent rien, ce pays fera payer sa dette au reste du monde!

      L’industrie de l’armement est profitable certe, mais pas au point de mettre le feu au proche Orient.

      En fait je me demande si la crise économique -qui est une crise des cerveaux- n’obligent pas certains à jeter par dessus bord les grands principes vertueux qui ont fait les Nations.

      A force de gérer la crise on va à la faillite, ce qui laisse la porte ouverte à l’anarchie la plus complète avec les conséquences que l’on connait. Kennedy avait réveillé le moral et l’économie de l’Amérique en promettant la lune sa formule a fonctionné!

      Aujourd’hui il est promis à plus d’un milliard de musulmans des vierges pour les martyrs du coran….Ils n’est pas précisé si les femmes auront leur jeune puceau ou un beau prince musclé?

      Les pays à fortes majorités musulmannes se réveillent, est-ce pour aller dans l’obscurantisme ou se diriger vers la construction de démocraties laïques et modernes?

      Je ne pense pas qu’ils se dirigent vers la démocratie, car les dirigeants Américains naviguent à vue et sans stratégie autre que celle de  » la survie économique. »

      Les caisses de résonnance « mosquées » « minarets » et « caves » d’immeubles islamiques sont plus fortes que les paroles d’Obama (qui n’est plus crédible) et des autres dirigeants du monde.

      Une confrontation des « progressistes » musulmans contre des « conservateurs » musulmans ou, des « monarchies » musulmannes contre des « dictateurs » musulmans -épuisés- afin de sauver l’islam et les richesses, ce n’est pas impossible.

      J’en déduis qu’il faut être extrêmement vigilant donc en alerte.

      En tous cas, bravo et merci, votre article est très éclairant.

      Constatons nos lacunes: Côte d’Ivoire, Niger, Nigéria, Soudan, Haïti, Liban, Irak, Syrie, Yémen, Iran, maintenant c’est l’Indonésie qui entre en piste sans compter tous les pays Occidentaux qui s’islamisent dont le continent Australien etc…TOUS les ingrédients sont là pour un conflit MONDIAL à moyen terme! Si je me trompe, tant mieux…

      Mais la motivation, la croyance aveugle, au nom d’un idéal religieux, politique, ou politico-religieux est tout ce qu’y a de plus dangereux, ce sont des bombes atomiques à retardement ou il n’y a aucune issue!

      Bien à vous tous!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap