Mais, désormais, plus que jamais, on se rend compte que tout peut basculer, ou s'écrouler, en un instant, et que l'on n'est décidément plus sûr de rien, ni de personne !

En entendant les prises de position des Etats-Unis et de nos pays occidentaux, et leurs réactions aux événements actuels en Egypte, on ne peut qu'être confirmé dans l'idée que faire des concessions et céder des territoires, en espérant avoir leur appui et leur amitié, est bien illusoire, et finalement plus dangereux qu'autre chose ! D'autant plus que l'on a déjà vu les graves conséquences, pour Israël, de son retrait unilatéral du Sud Liban et de la Bande de Gaza… Au lieu de paix et de sécurité, qu'a-t-il donc obtenu, en échange ? Les terroristes à ses frontières, qui lancent des missiles sur sa population civile !...

Dans le sombre horizon des informations internationales, la seule chose qui m'est apparue positive, ces derniers temps, est la manifestation de solidarité envers la Russie (à la suite du tragique attentat qui la frappa, le 24 janvier dernier) et la volonté déclarée par tous de lutter ensemble contre le terrorisme, quelles que soient ses formes et ses causes.

Le dernier bilan de cet attentat-suicide, contre l’aéroport international de Domodedovo, à Moscou, faisait état de 35 morts et près de 200 blessés.

Déjà, le 29 mars 2010, deux attentats suicides perpétrés par deux femmes avaient tué 39 personnes, et blessé 102 autres, sur la ligne de métro la plus fréquentée, à l'heure d'affluence, à Moscou. Les dirigeants européens, les Etats-Unis, l'Otan et l'ONU avaient fermement condamné ces attentats, et exprimé leur "solidarité" avec la Russie, dans sa lutte contre le terrorisme. Depuis New York, Nicolas Sarkozy avait appelé les démocraties à ne "pas se diviser" et à "travailler ensemble" pour lutter contre le terrorisme.

Ce mois de janvier, à nouveau, les réactions de la communauté internationale ont été immédiates et unanimes :

Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, s'est dit "horrifié" par cet acte "injustifiable contre des innocents". Le Conseil de sécurité a condamné dans les termes les plus forts cet "acte haineux de terrorisme". Ses 15 membres ont réaffirmé que "le terrorisme sous toutes ses formes constitue l'une des menaces les plus sérieuses à la paix internationale et à la sécurité, et que tout acte de terrorisme est criminel et injustifiable, quelle que soit sa motivation, où, quand et par qui il a été commis". Ils "réaffirment leur détermination à combattre toute forme de terrorisme".

Learn Hebrew online

Le Président Obama a "condamné fermement" un acte "révoltant" contre le peuple russe. À Bruxelles, le secrétaire général de l'OTAN, Anders Rasmussen a exprimé son indignation, appelant à une coopération renforcée dans la lutte contre le terrorisme. "Nous nous tenons du côté des victimes de ces crimes, et nous continuerons à travailler avec la communauté internationale pour combattre l'extrémisme violent", a renchéri Hillary Clinton, chef de la diplomatie américaine.

Le président de l'Union Européenne, Herman Van Rompuy, s'est déclaré "scandalisé" par cet attentat, et appelle à poursuivre et "punir" ses auteurs. José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne, a condamné un "lâche attentat terroriste". Enfin, Jerzy Buzek, président du Parlement Européen, a souligné que "terrorisme et violence ne peuvent jamais être justifiés". Il s'agit d'"actes inhumains".

L'Espagne a condamné cet acte "dans les termes les plus énergiques", et "réaffirmé sa solidarité et son engagement à poursuivre une étroite collaboration dans la lutte contre le terrorisme." Le Premier ministre britannique David Cameron a, lui aussi, "vivement condamné" l'attentat.

Loading...

Le Président du MoDem, François Bayrou, déclara que "cette barbarie est une alerte de plus dont nous devons prendre notre part… Le fanatisme qui fait bon marché de dizaines de vies humaines, qui frappe à l'aveugle en une succession de crimes inexpiables, ne s'adresse pas seulement à la Russie. Tous les peuples, et notamment toutes les démocraties qui luttent contre le terrorisme, peuvent être frappés… C'est donc une alerte qui s'adresse à nous aussi. Je ne doute pas que les pouvoirs publics français et européens prennent leur part de cette inquiétude et du travail de précaution et de prévention qui s'impose…. Solidarité contre le terrorisme et prévention, voilà les deux axes de la réponse adaptée à cette barbarie."

La Chine "condamne les attaques terroristes de toutes sortes et soutient fermement les mesures prises par la Russie pour lutter contre le terrorisme". Elle propose un renforcement de la coopération sino-russe, dans la lutte contre l'activisme islamique.

Le roi Abdallah II de Jordanie a vivement condamné un "acte terroriste qui a coûté la vie à des victimes innocentes." Il exprime sa "solidarité avec le peuple russe".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé son soutien au gouvernement russe, dans sa lutte contre le terrorisme. "La terreur est internationale et la réponse doit également être internationale. Si nous restons unis, nous supprimerons les terroristes et ferons échec à leurs projets", a-t-il déclaré.

Les Moscovites, quant à eux, accusent de négligence les services de sécurité de l'aéroport et les services secrets. Ils dénoncent l'incurie de l'Etat à assurer la sécurité du pays, la mauvaise gestion et la réduction drastique des coûts liés à la sécurité et à la prévention.

Le Président Dmitry Medvedev a déclaré que la Russie a besoin de mesures de sécurité comme celles qui existent dans les aéroports en Israël. Il s'est engagé à introduire dans les aéroports russes de telles mesures de sécurité, et a immédiatement ordonné la mise en place d'un "régime de sécurité spécial", dans tous les gares et aéroports du pays. Par ailleurs, la police de Moscou a été placée en état d'alerte, dans les transports publics de la capitale russe, en particulier dans le métro.

Dans d'autres pays aussi, les spécialistes ont revu leurs schémas de sécurité, pour les aéroports.

"Personne n'a rien compris à ce qui se passait"… "Tout le monde était en état de choc". "Quelque chose de terrible s'est produit ici. Des dizaines de personnes ont été évacuées sur des brancards, des chariots." "Des personnes brûlées couraient dans tous les sens"….

Israël, hélas, connaît bien ces récits. "Ce qui se passait", il l'a déjà vécu bien des fois dans sa chair. Trop de fois ! Aujourd'hui, cela se passe en Russie, comme cela s'est aussi passé aux Etats-Unis, ou dans d'autres pays, trop souvent, hélas ! Dans ces événements tragiques, nous voyons, heureusement, la communauté internationale affirmer son soutien et proposer son aide, pour éradiquer ce fléau terrible du terrorisme, danger pour la planète entière !

"Nous devons tout faire pour que les bandits qui ont commis ce crime soient identifiés et traduits en justice, et que les repaires de ces bandits soient liquidés", a déclaré le Président russe.

"Le stade opérationnel suppose l'élimination des terroristes là où ils se préparent, le recoupement des canaux de fourniture d'armes, de munitions, d'argent, l'élimination des instructeurs qui participent à la formation des terroristes. On connaît ces endroits, on connaît ces pays. Il faut certes le faire, mais ce n'est pas, malheureusement, toujours suffisant. Le deuxième stade est d'assurer la sécurité des sites à haut risque", a expliqué le général de corps d'armée, Vladimir Koulakov.

"L'attentat de Domodedovo est perçu comme un défit lancé à toute la communauté internationale, a déclaré Vitaly Tchourkine, représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU. Le drame dans l'aéroport de Moscou n'a fait que mobiliser le monde dans la lutte contre ce mal du XXIème siècle.

On peut, alors, oser espérer que seront mieux compris, dans nos pays, la nécessaire barrière de sécurité qui réduisit presque à zéro les attentats-suicides en Israël ; ainsi que l'indispensable blocus de Gaza (blocus par l'Egypte et Israël !) qui seul peut empêcher la livraison d'armes et de missiles aux terroristes du Hamas ; ou l'arraisonnement d'un Mavi Marmara (affrété par une organisation islamiste turque proche d'Al Qaïda) transportant, non de l'aide humanitaire (cette aide est acheminée quotidiennement, par voie routière, à Gaza !), mais des terroristes préparant poignards et barres de fer, lynchant les soldats israéliens, les faisant prisonniers, et disant vouloir mourir en martyrs pour Allah !

On notera d'ailleurs que le Hamas, lui, ne s'est pas trompé quant au caractère "humanitaire" de cette livraison : il a refusé les cargaisons qui contenaient, notamment, des médicaments périmés, des chaises roulantes non conformes et de la nourriture périmée !…

Que ce soit en Russie, aux Etats-Unis ou en Israël, s'il n'y a pas de terrorisme, il n'y a pas de contrôles. Les contrôles, barrages et blocus ont pour seule cause le terrorisme. C'est très simple : que le terrorisme cesse, et il n'y aura plus besoin ni de barrière, ni d'aucun contrôle.

Il semble souvent, hélas, que seuls soient susceptibles de nous faire réfléchir, et de nous faire comprendre ces données élémentaires, les événements tragiques qui frappent nos propres pays et nous atteignent personnellement !

Espérant que cette même compréhension, témoignée à la Russie, se manifestera à l'égard d'Israël et qu'il recevra, lui aussi, le soutien international, dans sa lutte pour éradiquer le terrorisme, et pour assurer la sécurité de sa population civile !..

En tout cas, nous pouvons prier plus ardemment que jamais pour Israël. Quand on entend que, dans un entretien avec la chaîne de télévision iranienne Al-alam, l'un des leaders du mouvement des Frères musulmans en Egypte, Mohamed Ghanem, a appelé son pays à cesser la fourniture de gaz à Israël, et à préparer l'armée pour une guerre avec Israël… Il a accusé Israël de soutenir Hosni Moubarak, et a déclaré que ni la police, ni l'armée égyptiennes, ne seron en mesure d'arrêter le mouvement des Frères musulmans…

Que Dieu bénisse et garde Israël, comme Il l'a promis !!!

Anne-Marie ANTONIETTI

www.antonietti-israel.org

recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie