toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

C’est encore la faute à Israël – Par Michel Garroté


C’est encore la faute à Israël – Par Michel Garroté

Ce matin, je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, que deux navires de guerre iraniens ont pénétré dans le canal de Suez, ce mardi 22 février vers 05h00, pour entrer en mer Méditerranée. Un membre du Conseil suprême de l'armée égyptienne a déclaré hier soir lundi que l'autorisation a été donnée en vertu de la Convention de Constantinople – qui date de 1888…

– et qui autoriserait, nous dit-on, le passage de navires de guerre par le canal de Suez. Sauf qu’en 1888, il n’existait pas d’Iran intégriste, totalitaire, théocratique et génocidaire répétant inlassablement vouloir rayer Israël de la carte.

Selon l'agence de propagande gouvernementale iranienne Fars, les bâtiments de guerre en question sont le Kharg, un navire de « ravitaillement » et de « soutien » de 33’000 tonnes, et l'Alvand, une frégate de « patrouille ». Cela dit, le Kharg a – tout de même – un équipage de deux cent cinquante militaires et accueille trois hélicoptères de combat. Et l'Alvand est armé de torpilles et de missiles anti-navires. Pour des navires de « ravitaillement », de « soutien » et de « patrouille », cela reste – malgré tout – très offensif…

La théocratie intégriste iranienne allègue que ses deux navires de guerre ne transportent pas de matériel militaire ni de composants chimiques ou nucléaires. Pourquoi cette allégation iranienne – sensée nous rassurer, je suppose… – et non-confirmée par Conseil suprême de l'armée égyptienne ? La vérité, c’est que les deux navires de guerre iraniens sont les premiers bâtiments de guerre iraniens à franchir le canal, qui relie la mer Rouge à la Méditerranée, depuis la sanglante prise de pouvoir islamique en 1979.

Israël – pour qui l'Iran reste incontestablement un danger létal concernant sa simple survie – dénonce naturellement cette provocation iranienne sans précédent. Les agences de presse européennes précisent qu’Israël dénonce cette provocation par la voix de son ministre des affaires étrangères, à savoir, je cite, « le faucon de la droite nationaliste Avigdor Lieberman » (qui n’est pourtant ni « faucon », ni « nationaliste », mais simplement patriote, conservateur, et qui a été démocratiquement élu par le peuple israélien, ce qui n’est pas le cas des nazislamistes iraniens).

Du reste, ces mêmes agences de presse européennes ne parlent pas de l’Iran comme d’une théocratie intégriste, totalitaire et génocidaire. Le seul soi-disant « faucon nationaliste », c’est Avigdor Lieberman. Le sanguinaire président dictateur Ahmadinejad et ses ayatollahs intégristes ne sont ni faucons, ni nationalistes. Ils sont issus d’une « révolution ». Ceci explique sans doute cela…

Officiellement – c’est ce que raconte la propagande iranienne relayée par les agences de presse européennes – les deux bâtiments de guerre iraniens effectuent une « visite de routine de quelques jours » dans le port de Lattaquié, en Syrie. Autrement dit dans un port ennemi situé tout près d’Israël. Ce qui ne semble pas émouvoir le moins du monde les agences de presse européennes.

Michel Garroté

Mardi 22 février 2011
 

Engin – très pratique… – des Forces de Défense d'Israël

 

 

 

 

 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “C’est encore la faute à Israël – Par Michel Garroté

    1. gill973

      j’aimerais s’il vous plait que vous me donniez des exemples, toutes les fois ou le président iranien répète « inlassablement » vouloir rayer Israël de la carte. phrase en iranien et traduction mot a mot en Français s’il vous plait parce que moi j’ai chercher la traduction et bizarrement dans la traduction que je trouve il n’y a ni rayer, ni Israël, ni carte
      alors comme vous êtes « journaliste » apporter moi cette information s’il vous plais.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *