toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Egypte : un ancien ministre soupçonné d’avoir orchestré l’attentat contre l’église copte d’Alexandrie


Egypte : un ancien ministre soupçonné d’avoir orchestré l’attentat contre l’église copte d’Alexandrie

Tuer des coptes pour renforcer le soutien occidental au régime de Moubarak… 

Le procureur général de l'Égypte a ouvert lundi une enquête sur le rôle qu’aurait joué le ministre de l'Intérieur sortant Habib el-Adly dans l’attaque à la bombe contre l’église des Saints à Alexandrie la nuit de la Saint Sylvestre au cours de laquelle 24 personnes sont mortes, a déclaré un avocat égyptien à Al Arabiya.

L’avocat Ramzi Mamdouh a dit qu'il avait présenté une proclamation au procureur égyptien Abd al-Majid Mahmud pour l’ouverture d’une enquête sur des rapports publiés dans les médias selon lesquels l'ancien ministre de l'Intérieur aurait orchestré l’attentat mortel contre l’église avec l’intention de l’attribuer aux islamistes, d’accroître la répression du gouvernement à leur encontre et d’obtenir pour le régime un soutien accru de l’Occident. Mahmoud affirme que l'information contenue dans certains rapports est «sérieuse».

La proclamation, qui porte le numéro 1450, fait état de rapports citant un diplomate britannique qui a expliqué les raisons pour lesquelles la Grande-Bretagne a insisté sur le départ immédiat du président égyptien Hosni Moubarak et de son régime, en particulier l’appareil de sécurité de son ministère de l'Intérieur anciennement dirigé par el-Adly.

Selon des sources diplomatiques britanniques citées dans les rapports, le ministre de l'Intérieur avait monté, au cours d'une période de plus de six ans, un système de sécurité spécial géré par 22 officiers et qui employait un certain nombre d'anciens islamistes radicaux, des trafiquants de drogue et quelques entreprises de sécurité pour exécuter des actes de sabotage dans le pays si le régime était menacé de s’effondrer.

La proclamation souligne également, sur la base de rapports des services de renseignements britanniques, qu'un officier du ministère de l'Intérieur, le major Fathi Abdelwahid, a commencé le 11 décembre 2011 à préparer Ahmed Mohamed Khaled, qui avait passé 11 ans dans les prisons égyptiennes, à contacter le groupe extrémiste Jundullah et à coordonner avec celui-ci l'attaque contre l'église d'Alexandrie. Khaled aurait dit au groupe qu’il pourrait les aider en leur fournissant des armes qu’il aurait obtenues de Gaza et que l’attaque visait à « punir les Coptes ».

Après la prise de contact, un leader de Jundullah nommé Mohammed Abdelhadi a accepté de participer au complot et a recruté un homme du nom de Ahmed Ali Abdelrahman pour conduire une voiture bourrée d’explosifs et la garer devant l’église pour que l’explosion soit ensuite déclenchée par télécommande, selon le rapport. Mais le major Abdelwahid, qui travaillait pour le ministère de l'Intérieur, aurait fait exploser la voiture avant que la recrue du Jundullah en soit sortie, de sorte qu’il a été tué ainsi que 24 fidèles dans l’église.

Après l'attaque, l’officier du ministère de l'Intérieur a demandé à Khaled d’aller rencontrer le leader de Jundullah dans un appartement d'Alexandrie et d'évaluer le succès de l'attaque. Quelques jours plus tard, les deux hommes se sont rencontrés dans un appartement de la rue Abdel-Moneim Riad à Alexandrie. Pendant la rencontre, le major Abdelwahid et ses forces de sécurité ont fait une descente dans l'appartement, ils ont arrêté les deux hommes et les ont fait transporter par ambulance dans un immeuble du ministère de l'Intérieur au Caire.

Ils sont demeurés en détention jusqu'au 28 janvier quand le ministère de l'Intérieur et son système de sécurité ont été défoncés, ce qui leur a permis de s’évader à l'instar de milliers de prisonniers à travers le pays. Après leur évasion, les deux hommes sont allés directement à l'ambassade du Royaume-Uni au Caire et ils ont raconté comment ils avaient été piégés par le gouvernement pour mener des attaques terroristes, selon les rapports.

Source : Ex-minister suspected behind Alex church bombing, Al Arabiya, 7 février 2011

POste de Veille

09/02/2011







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap