toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Dominique Sopo, président de SOS Racisme était d’accord avec Eric Zemmour sur la réalité de la surdélinquance des étrangers !!


Quand Dominique Sopo, président de SOS Racisme était d’accord avec Eric Zemmour sur la réalité de la surdélinquance des étrangers !!

Dans un livre publié en octobre 2005 aux éditions Denoël, Dominique Sopo, président de SOS Racisme écrivait : « L’exemple du traitement de la sur-délinquance des étrangers et des jeunes issus de l’immigration est ici éclairant. Longtemps nié en France, ce phénomène n’en était et n’en demeure pas moins réel. […] Nier une évidence, c’est s’interdire d’en offrir une analyse. »

Il existe en France, un antiracisme bien-pensant. Il est dangereux, car dévoyé. […] Il repose sur une relation viciée, dès le départ, entre d’”ex-colons” et d’”-ex-indigènes”. Il se nourrit principalement de cette culpabilité blanche. Il est une perpétuelle action de repentir. L’étranger ainsi canonisé, la béatitude peut suivre.” 4ème de couverture.

Il faut souligner que dans la conception exotique de l’antiracisme, l’Etranger est privé de sa propre définition et d’une libre détermination. Il n’est plus un sujet agissant mais un objet de compassion. ” p 14

Le discours victimaire occupe pourtant une place loin d’être négligeable chez ceux qui se réfèrent au discours antiraciste. Il l’occupe d’autant plus qu’il est adossé à une lecture marxisante de la société : d’un côté les oppresseurs, de l’autre les opprimés.” P 22

Pour cela, les islamistes savaient pouvoir compter en Europe sur un allié de poids : la mauvaise conscience post coloniale. Le discours antiraciste fut alors dévoyé en prenant en compte cet élément majeur. Pour échapper à toutes critiques de leurs visées réactionnaires et de leurs stratégies d’influence, ces extrémistes entreprirent, en dénaturant profondément la philosophie et les mots de l’antiracisme, de dénoncer une “islamophobie” dont la moindre critique à leur égard aurait été le signe. ” p.78

Ces propos, sur le fond, ne sont guère différents de ceux tenus par Eric Zemmour sur le plateau de Canal Plus et pour lesquels il est poursuivi, notamment par SOS Racisme.

L’UNI dénonce cette tartuferie et demande à SOS Racisme de retirer leur constitution de partie civile contre Eric Zemmour qui n’a fait qu’exprimer le même point de vue que le président de SOS Racisme en 2005.

L’UNI continue sa mobilisation en faveur de la liberté d’expression

Il y a toujours dans la vocation de l’UNI de participer aux combats pour la liberté d’expression. L’UNI avait déjà soutenu Robert Redeker en faisant voter une motion de soutien au CNESER, le 16 octobre 2006.

Depuis le début de la polémique suite aux propos d’Eric Zemmour, l’UNI a multiplié les actions en faveur du journaliste.. Plus de 70 000 personnes ont déjà signé notre pétition de soutien à Eric Zemmour.

Par ailleurs, l’UNI diffuse actuellement une campagne d’affiches pour dénoncer la censure du politiquement correct.

Article publié le 18 janvier 2011, par Olivier Vial

UNI







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap