toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Manifestation à Bilin -Suite


Manifestation à Bilin -Suite

La palestinienne tuée à Bilin n’était pas à la manifestation, d’après son cousin, L’A.Palestinienne refuse catégoriquement de collaborer à l’enquête – Rumeur de crime d’honneur uilisée à des fins de propagande.

Les vautours de la presse se sont jeté hier sur cette affaire nous en parlions

L’Autorité palestinienne a rejeté samedi une offre de l’ IDF afin enquêter conjointement sur la mort d’une femme palestinienne ayant participé à une manifestation contre la barrière de sécurité dans son village de « Cisjordanie » de Bil’in. Les forces de sécurité sur les lieux ont lancé des gaz lacrymogènes sur la foule dans laquelle Jawaher Abu Rahma, 36 ans, se trouvait  vendredi. 

Rahma est décédé samedi matin, prétendument en raison de complications après avoir inhalé des gaz lacrymogènes. Son corps a été enveloppé dans un drapeau palestinien, tenu en l’air sur une civière et transporté au cimetière de Bil’in. 

Mahmoud Abbas a appelé la famille de Rahma pour exprimer ses condoléances. 

« Ce nouveau crime israélien s’inscrit dans le cadre d’une série de crimes perpétrés par l’armée de l’occupation contre notre nation sans défense. » a t’-il dit

le Chef de l’OLP Saeb Erekat, négociateur en chef a déclaré que le meurtre d’Abou Rahma est un «crime de guerre. » 

« Nous condamnons ce crime odieux commis par l’armée israélienne contre les participants à une manifestation pacifique », a déclaré Erekat.

l’Autorité palestinienne a rejeté une demande de Tsahal de consultation du dossier médical d’ Abou Rahma afin de pouvoir déterminer la cause exacte du décès. Elle a également rejeté une demande des FDI à créer une commission d’enquête mixte avec l’Autorité palestinienne, enquêtes qui ont eu lieu parfois dans le passé suite à des incidents similaires. 

« Cela soulève des soupçons sur ce qui s’est réellement passé»,a déclaré une source de l’armée. 

Le commandement central précise qu’après que la manifestation ait été dispersée, les FDI ont reçu un rapport des Palestiniens que deux activistes ont été traités pour inhalation de gaz lacrymogène. Les sources ont indiqué que les FDI avaient tiré des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation violente. 

Le vendredi soir, les FDI ont appris que les deux Palestiniens avaient reçus l’autorisation de rentrer à leurs domiciles , puis le samedi matin ils ont reçu un rapport que l’un d’entre eux était décédé.

Maintenant, parlons de quelqu’un qui prétend connaître la cause de la mort de la manifestante causée par des gaz  lacrymogènes: 

Jonathan Pollak, un porte-parole du Comité populaire coordination de la lutte, a déclaré que Rahma a été prise de la manifestation vers un hôpital de Ramallah, où les médecins ont travaillé pour lui sauver sa vie. 

Elle était inconsciente quand elle est arrivée et elle n’a jamais repris conscience, a déclaré Pollak. Rahma souffrait d’asphyxie grave causée par les gaz lacrymogènes, at-il dit. Elle avait du poison dans son corps qui était le même ingrédient actif que celui du  gaz lacrymogène, at-il ajouté.

Pourquoi, exactement, un porte-parole du Comité populaire coordination de la lutte a vu le dossier médical de Rahma, lorsque l’armée israélienne ne le peut pas? 

Pollak a déclaré que la manifestation de vendredi a été particulièrement importante parce qu’elle était la dernière de l’année.Salam Fayyad était au commencement de la manifestation avec les manifestants au départ du rallye, mais ensuite a quitté Bil’in. 

Après son départ, les FDI ont tiré  un « nombre inhabituel de gaz lacrymogène » lors de la manifestation, toujours selon les déclarations de Pollak. « Ils l’ont fait pour disperser la manifestation, » qui était « complètement pacifique,dit-il.

Voici une photo  de ce « tout à fait pacifique » de démonstration: 

Alors maintenant, nous savons que Pollak est un menteur et quelque chose de grave se cache derrière cet incident
La question est, qu’est-ce que c’est ? 

Il existe une rumeur qui circule myrightword cite une source anonyme: 

Cette information n’est pas confirmée mais, Jawaher Abu Rahma de Bil’in aurait été effectivement tuée dans un crime d’honneur parce qu’elle était enceinte (poignardé dans le dos) 

Aucun détail de confirmation de cette source pour le moment. Mais nous pouvons croire autant a cette source qu’aux rapports déjà contradictoires palestiniens qui ne peuvent pas décider de l’endroit ou elle est morte  (à la maison ou à l’hôpital).

Cela expliquerait pourquoi l’Autorité palestinienne refuse de procéder à une enquête conjointe avec l’armée israélienne – ce qui s’est toujours fait pourtant dans le passé sans obstruction notable. Le fait qu’ils utilisent la mort de Rahma à des fins de propagande si rapidement, c’est encore un autre carton rouge, faits dont ils sont trop souvent coutumiers, comme les histoires incompatibles proposées par l’AP depuis des années. (une vidéo montre une femme manifestante blessée, toujours consciente.) 

Le frère de Rahma  avait été tué lors d’une manifestation similaire à Bil’in deux ans auparavant. 

Si elle était effectivement enceinte, ce devait être un très grand souci pour elle car elle était le symbole de quelque chose de honteux pour l’honneur de la famille. 

Cette histoire cache beaucoup de choses et a besoin d’être eclaircie ce que l’AP refuse catégoriquement et peut-être utilisée par les palestiniens pour leur propagande haineuse.

UPDATE: Une autre version de l’histoire, proposée par Abu le cousin de Rahma lsur Facebook Hamde Abu : 

La mort de Jawaher Abu Rahma a été signalée dans l’après-midi dans le 1/1/11, le premier jour de la nouvelle année. La cause principale du décès était la suffocation par des produits chimiques et mélange de gaz … avec du phosphore (lancés par les Forces de défense israéliennes sur les manifestants lors d’une manifestation vendredi ) selon le médecin qui a assisté à sa mort.Jawaher n’était pas présente lors de la manifestation. Elle était dans sa maison, à environ 500 mètres de l’endroit où les bonbonnes de gaz ont atterri, gaz poussés sur le village par le vent. Les produits chimiques ont empoisonné  ses poumons, qui a causé la suffocation et l’arrêt du cœur, conduisant à sa mort après que l’on ait  lutté pour la maintenir en vie pendant une nuit à l’hôpital de Ramallah.

Elle n’était même pas à la manifestation, et les gaz lacrymogènes (mélangé avec du phosphore, naturellement!) A réussi à la tuer à 500 mètres, alors que personne d’autre n’a été blessé???? 

Plus que curieux!

Lundi 3 janvier 2011

elderofziyon

 Adapté par Aschkel 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap