toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Europe veut protéger les chrétiens persécutés


L’Europe veut protéger les chrétiens persécutés

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe appelle ses membres à prendre des mesures contre les pays du Proche et du Moyen-Orient où la liberté de religion n'est pas respectée.

La recommandation de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a été adoptée à une écrasante majorité, par 125 voix contre neuf et treize abstentions. Elle fait suite aux attentats qui ont visé les communautés chrétiennes d'Irak en octobre 2010 et d'Egypte le 1er janvier dernier, faisant respectivement 58 et 21 morts ainsi que de nombreux blessés. Aussi, ce jeudi à Strasbourg, l'Assemblée a-t-elle demandé aux 47 Etats membres de prendre des mesures à l'encontre des Etats du Proche et du Moyen-Orient ne respectant pas la liberté de religion.

Dans le détail, l'Assemblée parlementaire invite le Comité des ministres du Conseil de l'Europe à "élaborer d'urgence une stratégie pour faire respecter la liberté de religion, y compris le droit de changer de religion". Cette stratégie devrait inclure "une liste de mesures pouvant être prises à l'encontre d'Etats qui sciemment ne protègent pas les confessions religieuses".

Le refus d'une "victoire du fondamentalisme"

Elle rappelle que le christianisme est né au Proche-Orient il y a plus de 2000 ans et que, "depuis lors il y a toujours eu des communautés chrétiennes dans cette région. La coexistence de congrégations religieuses est un signe de pluralisme et de l'existence d'un environnement propice au développement de la démocratie et des droits de l'homme", affirme l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. "La disparition des communautés chrétiennes du Proche-Orient serait aussi catastrophique pour l'Islam car elle signifierait la victoire du fondamentalisme", ajoute-t-elle.

Les 11 parlementaires turcs se sont abstenus ou ont voté contre le texte pour protester contre un article dénonçant des incidents survenus lors de la messe de minuit dans deux villages de Chypre nord, une partie de l'île contrôlée par Ankara. "On met sur le même plan des actes de terrorisme et des faits d'intolérance", a regretté le président de leur délégation, Arol Aslan Cebeci, qui a toutefois qualifié de "regrettables" les faits mentionnés. Les quatre parlementaires azerbaïdjanais ont adopté la même position.

 
 
 






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *