toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Turquie est bien mal placée pour parler « au nom de la Justice Internationale ».


La Turquie est bien mal placée pour  parler « au nom de la Justice Internationale ».

Le Président Démétris Christofias a répliqué hier (29/12) aux commentaires du Ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, concernant l’accord israélo-chypriote, en déclarant que rien en matière de lois internationales ne pouvait justifier un tel degré de « cynisme et d’arrogance ».

Le Ministre turc des Affaires étrangères avait déclaré que le récent accord entre Chypre et Israël au sujet du tracé des limites respectives de leur zone économique exclusive (ZEE) était nul et non avenu.

Commentant cette Remarque, Christofias a déclaré : “Selon les lois internationales, la présence de l’armée turque à Chypre est dépourvu de sens et illégale. Par conséquent, pas plus la charte de l’ONU que la Justice internationale ne peuvent servir à justifier le degré « de cynisme et d’arrogance » de Mr Davutoglu ».

Loading...

L’hégémoniste hors-la-loi Davutoglu

Le Président a ajouté que l’attitude du Ministre était “répréhensible”, rappelant que Chypre est un état souverain et indépendant exerçant ses droits et devoirs souverains à travers la signature de divers accords qui émanent des lois internationales et des lois de la Mer.

“La République de Chypre a signé la Convention de l’ONU relative au droit maritime et, malheureusement, on doit constater que la Turquie ne l’a pas fait, aussi ceux qui sont hors-la-loi sont bien Mr Davutoglu et son propre pays”, a t-il signifié.

“Le Ministre turc des affaires étrangères exprime le point de vue d’une puissance occupant et cette puissante occupant, malheureusement, a le soutien de quelques-uns dans l’arène international, qui autorisent ses représentants à parler de la sorte”, a t-il ajouté.

Au sujet du barrage de critiques essuyées en sa direction, sur le plan intérieur, après ses commentaires concernant ceux qui ne veulent pas voir s’installer une fédération à Chypre, Christofias a déclaré : “J’en parlerai parce que je souhaite que l’homme de la rue sache ce qui est en train de se passer, parce que nous avons vécu des temps tragiques et difficiles et nous ne devons pas permettre qu’ils se reproduisent à nouveau ».

Il a formulé l’espoir que la logique prévaudrait au-delà de tous les clivages politiques, partisans ou motives par d’autres raisons.

Loading...

Les commentaires de Davutoglu a aussi provoqué la colère d’autres personnalités politiques, parmi lesquelles le dirigeant de l’AKEL, Andros Kyprianu, disant hier qu’en tant qu’état souverain, Chypre disposait parfaitement du droit de conclure un traité avec quelque pays que ce soit comme il le souhaite.

Le dirigeant de l’Eek, Yiannakis Omirou a, quant à lui, déclaré que les commentaires inappropriés de Davutoglu apportaient bien la preuve des mauvaises intentions de la Turquie, dans la mesure où elle était précisément un des très rares pays au monde à avoir refusé de signer la Convention relative aux Lois maritimes.

Son partenaire dans la coalition, le DIKO, a publié une déclaration insistant sur le fait que “les menaces systématiques de Davutoglu à l’encontre de Chypre faisaient partie intégrante d’une politique au long cours qui s’est intensifiée depuis que la Turquie a commencé à réaliser qu’en tant que membre permanent au sein de l’Union Européenne, Chypre se trouvait en position de « déjouer les rêves européens de la Turquie », si elle continuait à refuser de remplir ses obligations à l’égard de l’Union Européenne ».

Loading...

Par Stefanos Evripidou

Adapté par Marc Brzustowski pour © 2010 lessakele et © 2010 aschkel.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La Turquie est bien mal placée pour parler « au nom de la Justice Internationale ».

    1. EVEN DANAN MORDEHAI

      Le gouvernement turc deshumanise,cruel avec les siens,reconnu genocidaire par une garande partie du monde,rouleau compresseur
      sans pitie pour les kurdes,messagers nuisibles et menteurs,contreIsrael
      et sa democratie,non seulement ce gouvernement,nous envoie des flottes
      pour forcer le blocus maritime,vers les terroristes du hamas,en plus qu’a l’interieur des bateaux, des voyous armes attendaient nos soldats,
      monsieur erdogan demande a Israel de s’excuser pour s’etre defendu.
      Il a brise les relations entre nos deux pays et a l’audace de tenter de nous empecher d’en avoir avec les pays de notre choix.
      Ce gouvernement turc,sous la direction d’erdogan,amenera vite la turquie,dans un isolement total d’avec l’occident et faute de soulevement populaire il restera dans le clan terroriste qu’il a choisit et que le monde rejete,meme si ce monde, ne le crie pas haut et fort.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *