toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Conséquences pour Israël ?


Conséquences pour Israël ?

 

Le danger pour le régime de Moubarak s’est intensifié. Le mouvement des Frères musulmans qui est la principale force politique dans la rue égyptienne, a décidé de donner la consigne à ses supporters de se joindre aux émeutes vendredi 28 janvier, après les prières hebdomadaires du jour férié musulman. Cette décision peut faire tomber le couperet sur le régime de Moubarak.

Dans les quartiers pauvres du Caire comme Shoubara où s’entassent quatre millions de personnes quasiment dans la misère, ont été observés durant la nuit les préparatifs à la sortie de centaines de milliers de manifestants. La question que tout le monde se pose est : si dans les autres villes égyptiennes, des millions de personnes sortent dans les rues pour manifester leur colère comme à Shoubara, qui va les disperser et protéger le régime de Moubarak ?

Un million d’hommes des forces de l’ordre et des forces spéciales du ministère de l’intérieur sont sur le pied de guerre depuis mardi 25 janvier, plus de trois journées consécutives sans interruption à tenter d’endiguer le flux des manifestations houleuses. Ces hommes sont fatigués et leur moral est au plus bas. Leur seul succès est d’avoir jusque-là réussi à empêcher l’élargissement des manifestations. Leur plus cuisant échec est qu’ils n’ont pas réussi à réprimer les protestations et à leur mettre un terme.

Dans de telles circonstances, alors que les Frères musulmans se jettent en lisse ce vendredi 28 janvier, le président Moubarak, 82 ans, vieux et traité pour une grave maladie, n’a pas d’autre choix que de faire intervenir l’armée.

La question subsiste : est-ce que les officiers de l’armée donneront l’ordre d’ouvrir le feu sur les émeutiers comme cela s’est fait dans le passé à Rafiah ou dans d’autres contrées égyptiennes lorsque le président Moubarak plus jeune était en possession de tous ses moyens et contrôlait fermement la machine militaire ?Et si cet ordre d’ouvrir le feu est donné par les officiers, est ce que les simples soldats l’exécuteront ? Personne n’a de réponse à cela.

En Israël, on suit avec préoccupations les développements sur la scène interne égyptienne bien que les commentateurs et les porte-parole officiels israéliens sont sur la réserve. Comme si ne pas s’exprimer sur ce thème aurait pour effet immédiat de conjurer ce qu’ils craignent le plus, à savoir la prise de contrôle des Frères musulmans sur l’Egypte, et par effet domino, le basculement de ce pays dans le fondamentalisme et dans l’axe Téhéran-Damas. Ce qui signifierait ipso facto, la transition de l’état de non belligérance actuel avec Israël en situation d’hostilité et de rupture des relations diplomatiques, pour accéder à un état de guerre permanente et déclarée. Cela remettrait en cause la base même sur laquelle s’est fondée la politique arabe d’Israël ces trente dernières années, à savoir annuler les velléités de guerre conventionnelle du monde arabe en ayant conclu un accord avec le principal pays voisin d’Israel et le plus grand des pays de la Ligue arabe, l’Egypte.

Les émeutes égyptiennes font encourir le grand risque de reléguer cela à la réalité de l’époque de la Guerre de Yom Kippour. De surcroit, sans le Sinaï comme zone tampon, donc un front Sud devenu hostile où cantonne un armée égyptienne surpuissante de plus d’un million d’hommes équipés de matériel américain hypersophistiqué et dont la formation et les capacités ont été améliorées sans aucune commune mesure dans le cadre de la coopération étroite avec l’Armée des Etats-Unis. De sorte que les discours des opposants au Retrait du Sinaï en 1979 résonnant alors comme  de sombres mises en garde, risquent de se concrétiser et de devenir de plus en plus réels en proportionnellement à l’intensité et à l’élargissement des émeutes égyptiennes. Pour beaucoup d’experts, l’instabilité politique des régimes arabes est structurelle et chronique. Cette opinion est corroborée par la vague de rebellions populaires qui embrasent plusieurs pays de la Ligue arabe actuellement. Ceci constitue un danger également pour les régimes occidentaux. Pour illustrer cela, par exemple la France, par crainte des conséquences internes que cela pouvait avoir pour la République, n’a-t-elle pas soutenu Ben-Ali au début des émeutes tunisiennes ? Et sa ministre des Affaires étrangères Alliot-Marie, n’a-t-elle pas proposé d’envoyer le GIGN en renfort aux forces de l’ordre tunisiennes ? Par conséquent l’assurance de conclure des traités avec ces régimes arabes ne peut être qu’aléatoire et changer du jour au lendemain, impliquant ainsi un coup de poker pour le peuple israélien. Est-ce que le jeu de se délester de terres conquises lors de guerres de défense en vaut la chandelle ? C’est la grande question qui occupe presque tout le débat politique israélien et juif depuis la fin de la Guerre des Six Jours en 1967. 

 

[Vendredi 28/01/2011 15:04] 

Israel 7







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Conséquences pour Israël ?

    1. mike

      Il est temps que l’Égypte comprenne que son seul allié est Israël à moins de vouloir sombrer dans l’obscurantisme islamique ce qui serait la pire chose pour tous ces pays arabes.
      les pays arabes doivent se débarrasser de ce fléau qu’est l’islamisme !

      Quand tous ces pays seront devenus enfin démocratique et débarrassé de la menace islamique, ils pourront enfin vivre en paix avec Israël qui est le seul état démocratique et le seul avec qui ils puissent réellement développer une économie.

      L’islamisme c’est le barbarie, c’est la misère des peuples, c’est l’obscurantisme et cela n’amène que l’écroulement de tout le système économique !

      J’espère qu’enfin les peuples arabes se réveillent face aux dictatures mais aussi face à l’islam…

    2. mike

      ce n’est pas mon message une personne se fait passer pour moi, israel au yeux du monde est le seule peuple qui dire sur le dos des enfants en Palestine,pour voler leur terre, et un voleur doit toujours rendre des comptes à la justice

    3. fabrice

      à mike,celui qui a écrit une message le 1ER fevrier 2011 à 20H39:

      ENCORE TOI??T’AS RIEN D’AUTRE A FAIRE DE TON TEMPS QUE DE VENIR VOMIR TA PROPAGANDE HAINEUSE ET DELIRANTE ENVERS ISRAEL.D’AILLEURS,JE REMARQUE QUE
      TU NE CESSES SUR D’AUTRES ARTICLES QUE DE CRIER « VENGEANCE »EN SOUHAITANT QU’ISRAEL DISPARAISSE.

      QUE LES CHOSES SOIENT CLAIRES ET JE SUIS TRES SERIEUX:DERRIERE TON DISCOURS CONTRE ISRAEL SE CACHE UNE HAINE VISCERALE DES JUIFS ,LES ENNEMIS DU PEUPLE JUIF CONNAISSANT LES LOIS EN VIGUEUR NE DISENT PLUS « JUIFS »MAIS « SIONISTES »OU « ISRAELIENS » ET NE REVENT QUE DE LA DISPARITION DE L ETAT ISRAELIEN.

      DONC JE TE CONSIDERE ,ET PAS LA PEINE DE ME SORTIR LE CONTRAIRE CAR JE CONNAIS CE GENRE DE DENI,COMME UN JUDEOPHOBE .MOI QUI SUIS PETIT FILS D’UN RESISTANT FRANCAIS LORRAIN COTE PATERNEL ET D’UN LEGIONNAIRE CAR MON GRAND PERE MATERNEL JUIF POLONAIS S’EST BATTU EN PREMIERE LIGNE CONTRE LE NAZISME ,JE PEUX TE DIRE QUE LES ENNEMIS COMME TOI DU PEUPLE JUIF – DE L’ETAT D’ISRAEL AINSI QUE DE LA CIVILISATION JUDEO-CHRETIENNE EUROPENNE ET AMERICAINE J’EN MANGE CHAQUE MATIN AU PTIT DEJ.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap