toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Ces islamistes ne tolèrent pas les mariages mixtes»


«Ces islamistes ne tolèrent pas les mariages mixtes»

INTERVIEW – Spécialiste d’al-Qaida, Mathieu Guidère, l’auteur des Nouveaux Terroristes (Autrement) explique les raisons de la prise en otage et de l’exécution de deux Français au Niger. 

 Le FIGARO. – Que signifie cette nouvelle prise d’otages?Mathieu GUIDÈRE. – Elle entre dans une dynamique de vengeance enclenchée en juillet 2010 par le raid franco-mauritanien destiné à libérer Michel Germaneau. Cette intervention militaire s’était soldée par la mort de l’otage français et de sept djihadistes. Ces combattants appartenaient à des clans réclamant la «diyya», c’est-à-dire le prix du sang, en l’occurrence des compensations financières. C’est une loi codifiée par l’islam. Le rapt de cinq Français à Arlit en septembre dernier entrait dans cette logique tribale de vengeance. L’opération d’Arlit visait explicitement à s’emparer de sept Français en contrepartie des sept djihadistes tués. L’objectif était d’«indemniser» les familles de ces derniers grâce aux rançons. Mais il manquait deux otages français. L’opération commando menée vendredi soir à Niamey visait probablement à enlever les deux Français manquants. Le restaurant Le Toulousain était bondé de Français. Les ravisseurs auraient pu s’emparer de davantage d’otages, mais ils n’en voulaient que deux. Et ils les ont soigneusement choisis. Chacun savait à Niamey qu’Antoine de Léocour s’apprêtait à épouser une Nigérienne. Or, rien n’est plus intolérable pour ces groupes islamistes qu’un mariage mixte.

La France a-t-elle changé de stratégie?

Claude Guéant l’a démenti, mais force est de constater que c’est le cas. Jusqu’à présent, la France est la seule démocratie occidentale à avoir attaqué frontalement Aqmi. Je comprends cette décision, car, dès lors que les otages passent entre les mains d’un autre groupe, il n’existe quasiment aucune chance de les récupérer. Tout se joue pendant les premières vingt-quatre heures. Il faut savoir que ce type d’action va se répéter. La France essaie de négocier. Qu’est-ce que cela veut dire? Le gouvernement français cherche sur place des intermédiaires expérimentés payés pour entrer en contact avec d’autres intermédiaires, etc. C’est tout. Par ailleurs, ce n’est pas à un ministre d’État ou au président Sarkozy de discuter avec Aqmi. Et le ministère des Affaires étrangères n’a pas mission à négocier avec les terroristes. Ce qu’il faut, c’est un négociateur, un médiateur spécialisé, assisté d’experts et connaissant bien le terrain. C’est indispensable, parce que l’intervention de Ben Laden, qui a revendiqué les rapts et félicité les ravisseurs en octobre dernier, a changé la donne. On ne négocie plus, comme avant, avec de simples brigands. Dans l’imaginaire islamiste, la France a acquis le statut des États-Unis et les Français sont devenus une cible prioritaire. La France est dans une impasse puisque, comme on le voit, toute intervention militaire enclenche une logique de vengeance. Aqmi vient de perdre, semble-t-il, trois nouveaux combattants. Cela signifie qu’il lui faudra trouver cinq nouveaux otages pour venger ceux qu’il considère comme des martyrs.

Les ressortissants français doivent-ils quitter le Sahel?

Je ne pense pas. La lutte contre le terrorisme passe par le développement. Si les ONG quittent la région, le vide sera aussitôt comblé par les islamistes qui occupent déjà d’une certaine façon le terrain social. Ce qu’il faut, c’est distinguer l’action de l’État français et celle de la société civile. Bien sûr, il est nécessaire de coopérer, de se concerter, mais les ONG doivent faire entendre leur propre voix et montrer leur différence. C’est d’autant plus vrai que, depuis six mois, Aqmi diabolise la France en diffusant de fausses informations, une propagande haineuse pour faire croire qu’elle est à l’origine de tous les maux de l’Afrique, qu’elle pille ses richesses, etc. C’est très grave. Nous sommes aussi dans une guerre de communication avec le mouvement al-Qaida.

10/01/2011







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap