toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vidéo (des millions d’entrées sur Youtube) : l’Amérique adresse à Obama son désaccord sur sa politique.


Vidéo (des millions d’entrées sur Youtube) : l’Amérique adresse à Obama son désaccord sur sa politique.

Cette vidéo circule partout aux Etats-Unis, elle a fait en quelques jours presque 10 millions d’entrée sur Your-tube.  Au vu de la politique désastreuse de B.H.Obama, le peuple américain se réveille.

Le Peuple américain est un grand peuple ! Aschkel

Nous le Peuple… Traduction Dominique Ka’htan

Loading...

Sous-titrage Aschkel pour aschkel.info etlessakele

Cher Président Obama:

« Nous le peuple » déclarons résolument rejeter votre vision de notre pays.

Vous affirmez ne pas nous avoir entendus.

« Nous le Peuple », nous nous sommes réunis de par les Etats-Unis pour contrer vos efforts menant à pervertir notre constitution et à détruire notre liberté.

Vous affirmez ne pas nous avoir vus.

Learn Hebrew online

Vous n’avez apporté aucune attention à notre message. Et, si, ainsi que l’a déclaré le Président Wilson, les voix de son peuple doivent toujours résonner aux  oreilles d’un chef d’état, le moment est venu de vous le présenter une nouvelle fois.

La liberté est notre plus grand trésor-l’absence de contraintes sur notre puissance d’agir et notre capacite de penser.

La responsabilité individuelle est le corollaire de la liberté.

Loading...

Nous croyons au pouvoir de l’individu.

Le Président Bush a dit, quelques années auparavant:

« l’Histoire va vers un développement la liberté parce que le désir de liberté est gravé dans le coeur de chaque être humain. »

Nous ajouterons  que ceci restera vrai aussi longtemps que nos actions démontreront notre attachement au principe de la liberté.

Lorsque le Président Lincoln a inauguré et consacré le cimetière national de Gettysburg, il a déclaré: » C’est à nous les vivants de nous vouer à l’oeuvre inachevée que d’autres ont si noblement entreprise. »

Cette cause inachevée pour laquelle nos soldats n’hésitent pas à partir en bataille, cette cause  pour laquelle tant d’entre eux ont offert le suprême sacrifice, c’est celle de la liberté, la liberté des Etats-Unis d’Amérique.

Cent-cinquante ans bientôt ont passé, et l’oeuvre dont parlait le Président Lincoln, n’est pas terminée.

En vérité elle ne sera jamais terminée.

La liberté est la capacité d’autodétermination.

Ce n’est pas une entité mais bien une condition, et les conditions peuvent changer.

La liberté peut augmenter mais aussi diminuer.

Monsieur le Président, lors de votre entrée en fonction, vous avez promis un changement, mais il ne pouvait s’agir d’un asservissement que ni nous ne  voulions ni nous n’accepterons.

Vous avez élargi le gouvernement, violé notre constitution, enfreint nos lois, vous avez pris le contrôle des industries privées, vous avez détruit des emplois, perverti notre économie et porté atteinte à la liberté de parole; vous avez corrompu notre monnaie, affaibli notre sécurité nationale et mis en danger notre souveraineté.

En compromettant les institutions culturelles, légales et économiques de notre nation, vous avez fait en sorte que nos enfants ne pourront jamais jouïr de la même qualité de vie que la nôtre.

Par ce vol des générations, vous privez l’enfant à naître de toute opportunité.

Ceci est inacceptable. Surtout  en Amérique.

Ce n’est pas l’espoir qui a fait de nous une nation forte mais bien notre autonomie.

Personne ne comprend  mieux les rapports entre la réussite personnelle, la dignité et la force que nos forces armées.

Tout au long de chaque guerre, nos soldats ont tenu le destin de leur nation au creux de leurs mains.

Ils ne nous ont pas fait défaut.

La liberté leur est si chère qu’ils sont prêts à mourir pour elle.

Notre devoir envers eux et envers nous-mêmes  est de chérir cette liberté assez pour en être dignes.

Nous acceptons ce défi, Monsieur le Président.

C’est pour cela que nous rassemblons des quatre coins du pays  pour vous remettre ce message d’une manière ou d’une autre et aussi souvent que possible.

Vous nous ignorez à vos risques et périls. Il en va de votre avenir politique.

Notre grande nation est une République.

Nous n’accepterons pas la tyrannie sous aucun pretexte.

Votre politique de redistribution des fruits de notre labeur relève de l’étatisme et nous ne la tolèrerons pas.

Monsieur le Président, nous jurons sur notre honneur de nous opposer maintenant et à jamais  à tout gouvernement coércitif en Amérique.

Les patriotes n’accepteront pas dans le silence vos efforts pour démanteler la plus grande nation qui soit sur terre.

Nous le Peuple  défendrons notre liberté, nous protégerons notre pays bien-aimé, et notre Amérique exceptionnelle vaincra.

Que D–U bénisse les Etats-Unis d’Amérique!

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments,

Nous le Peuple

We The People



Dear President Obama:

“We The People” have stated resolutely we reject your vision for our country.

You claim you have not heard us.

“We The People” have assembled across America resisting your efforts to subvert our constitution and undermine our liberty.

You claim you have not seen us.

Since you have not acknowledged our message, let us here present it once more for if, as President Wilson said, a leader’s ear must ring with the voices of the people – the time has come.

Our greatest treasure is freedom – the absence of restraints on our ability to think and to act.

The corollary of freedom is individual responsibility.

We believe in the power of the individual.

A few years ago President Bush said, “History moves toward freedom because the desire for freedom is written in every human heart.”

Let us add that we will preserve it only as long as devotion to freedom is expressed in the heart of our actions

When President Lincoln dedicated Gettysburg National Cemetery he declared, “It is for us the living … to be dedicated here to the unfinished work which they who fought here have thus so nobly advanced.”

That unfinished cause for which our soldiers willingly go to battle and for which so many have given their lives is a free United States of America

It has been nearly one hundred fifty years and the work President Lincoln spoke of is not finished.

In fact, that work will never be finished.

Freedom is the capacity of self determination.

It is not an entity but a condition, and conditions can change.

Freedom can expand yet so can it contract.

You promised change when you took office, Mr. President, but subjugation is not change we wanted or will accept.

You have expanded government, violated our constitution, confounded laws, seized private industry, destroyed jobs, perverted our economy, perverted our economy, curtailed free speech, corrupted our currency, weakened our national security, and endangered our sovereignty.

By compromising our nation’s cultural, legal and economic institutions, you are ensuring that our children will never achieve the same quality of life as we enjoy today.

Through generational theft you are robbing the unborn of opportunity.

This is not acceptable. Not in America.

We did not become a strong nation through hope but rather through self reliance.

No one better understands the relationship between individual achievement, dignity and strength than our armed forces.

Through every war our soldiers have held this nation’s destiny in their hands.

They have not failed us.

They cherish freedom enough that they are willing to die for it.

Our duty to them and to ourselves is to treasure freedom enough to live up to it.

We accept the challenge, Mr. President.

That is why we are assembling across the land to deliver our message to you as often and in every way we can.

Dismiss us at your political peril.

Our great nation is a Republic.

We will not accept tyranny under any guise.

Your policy to redistribute the fruits of our labor is Statism and will not be tolerated.

By our honor, Mr. President, we vow forever to resist coercive government in America.

Patriots will not stand silent as you attempt to dismantle the greatest nation on earth.

We the People will defend our liberty, we will protect our beloved country, and America’s exceptionalism will prevail.

God Bless the United States of America!

Sincerely,

We The People

Nos Populus [The People] Productions, copyright 2010





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *