toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Scoop publié par un journal arabe et pratiquement ignoré des chancelleries, des titres de la presse française et européenne


Scoop publié par un journal arabe et pratiquement ignoré des chancelleries, des titres de la presse française et européenne

La vérité sur le Bilan des pertes à Gaza, par Clément Weill Raynal

C’est une information qui est passé quasiment inaperçue – en France et en Europe en tout cas, peut être tout simplement parce qu’elle a été rendue publique le 1er novembre en plein week-end de la Toussaint.

Cette information nous parvient de Gaza. Un des plus haut responsables du Hamas Fatih Hammad, qui est en quelque sorte le ministre de l’intérieur de la bande de Gaza, Fati Hammad donc a reconnu dans une interview au très sérieux journal arabe Al Hayat, publié à Londres, que parmi le millier de morts provoqué par l’intervention israélienne à Gaza se trouvait en fait une majorité de combattants et de militants du Hamas.

Jusqu’à présent le Hamas affirmait que la majorité des victimes étaient des civils et ne reconnaissait que quelques dizaines de pertes dans les rangs de ses combattants.
Pourquoi alors changer aujourd’hui de version et rétablir la vérité ? Parce que le Hamas a été victime – si j’ose dire – de la critique de certaine factions rivales qui lui ont reproché sa couardise, et qu’ils l’ont accusé d’avoir fuit les combats lors de l’opération plomb durci en janvier 2009. D’où la décision de Fathi Hammad de révéler dans un journal destiné à l’opinion publique arabe le véritable chiffre des pertes au sein de ses troupes.

Loading...

Pourquoi alors avoir menti pendant plus d’une année ? La réponse est simple, En exagérant les pertes civiles, le Hamas s’est d’une part présenté comme la victime d’une agression israélienne. Et Cette falsification a permis d’étayer les accusations formulés contre l’armée israélienne d’avoir commis à Gaza des crimes de guerres en visant délibérément des civils.

La vérité est donc aujourd’hui rétablie. Mais il faut savoir que le rapport Goldstone qui accable Israël en l’accusant précisément d’avoir commis à Gaza des crimes de guerre, il faut savoir que le rapport Goldstone est largement fondé sur les affirmations falsifiées fournit par les Palestiniens. Le rapport Goldstone affirme ainsi que quatre victimes sur cinq étaient des civils. Aujourd’hui, on sait donc que cela est faux. Le rapport Goldstone, pour ceux qui en doutaient encore, est donc largement invalidé. Malheureusement, cette information a du échapper à la plupart des titres de la presse française et européenne. Aucune chancellerie n’a non plus réagi. Et le plus incroyable je vous le disais est que ce scoop a été publié par un journal Arabe.

Par Aschkel







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Scoop publié par un journal arabe et pratiquement ignoré des chancelleries, des titres de la presse française et européenne

    1. Louis-Alexandre

      Bonsoir,

      la revue de presse du ministère des affaires étrangères l’a relevé.
      mais qui la lit vraiment?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *