toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

93% des votants pensent que les médias mentent sur Israël, un exemple « le Monde en marche »


93% des votants pensent que les médias mentent sur Israël, un exemple « le Monde en marche »

Notre petit sondage sur la question « Pensez vous que les médias européens disent la vérité sur Israël et les Palestiniens ? » a donné les résultats suivants sur 1498 personnes :

  • 93 % des personnes ont répondu NON (1398)
  • 6 % des personnes ont répondu OUI (83 personnes)
  • 1 % des personnes ne se prononcent pas (17 personnes)

Une illustration de cette désinformation :

Hier a été diffusé sur France 5 dans le cadre de l’émission « Le Monde en Marche » de Hervé Chabalier, pseudo Grand Reporter, un reportage appelé « Palestine : l’impossible Etat ».

Loading...

Ce fût encore une belle illustration des mensonges journalistiques sur Israël et la Palestine !

Le dossier n’a été présenté « qu’à charge » contre Israël, seul responsable de l’échec des négociations par son gouvernement de coalition de droite et d’extrême droite (ainsi qualifié par Chabalier) intransigeant face aux « gentils négociateurs Palestiniens ».
Ce pseudo Grand Reporter a fait la place belle à la « cause palestinienne » ! Son parti-pris était flagrant…

Longs interviews d’un négociateur Palestinien qui n’a cessé d’affirmer qu’il voulait la paix et un Etat, que les israéliens au contraire ne voulaient que coloniser chaque jour un peu plus « la Terre Palestinienne »…

Chabalier a même trouvé un israélien francophone, récemment installé en Israël, pour abonder dans son sens et fustiger la politique du gouvernement Israélien. Et comble du bonheur pour ce Grand Reporter, qui souhaite détrôner Charles Enderlin dans la désinformation, il a même interviewé  le réalisateur de « Lebanon », Samuel Maoz, qui est le film israélien le plus anti-israélien produit ces dernières années… sur une jolie page israélienne où l’on aperçoit des israéliens heureux en contraste avec les palestiniens opprimés. Habile contraste des images orienté dans le seul but d’arracher quelques larmes aux spectateurs…

Quid de l’objectivité d’un tel documentaire ?

Chabalier n’a interviewé aucun négociateur israélien. Il n’a interviewé aucun membre du gouvernement.

Learn Hebrew online

La seule personne sioniste qui a eu droit aux faveurs de ce prétendu journaliste est l’un des membres d’une association qui achète des maisons aux palestiniens dans les quartiers arabes de Jérusalem pour y implanter des familles juives.
Là encore Chabalier a choisi délibérément cette personne pour stigmatiser la colonisation israélienne « qui vole » les maisons des « pauvres palestiniens ».

D’ailleurs en parallèle Chabalier nous montrait une pauvre famille arabe expulsée par décisions de justice de leur maison et remplacée par une famille juive, sans que celui-ci nous indique les raisons de cette expulsion. On peut largement imaginer l’impacte de telles images dans le coeur des français sensibles aux injustices…
Mais l’objectivité aurait voulu que ce soit précisé les raisons de cette expulsion, surement en raison de l’illégalité de l’occupation par cette famille arabe ou de loyers impayés (comme la justice française prononce de la même façon des expulsions).

Quid donc de l’objectivité d’un tel reportage ?

Loading...

Pas un mot sur l’intransigeance Palestinienne à ne pas vouloir reconnaitre Israël en tant qu’Etat Juif alors que c’est l’objet même du vote de l’ONU en 1947.

Pas un mot sur les folles demandes Palestiniennes sur le prétendu « Droit au retour » de plus de 7 millions de réfugiés ? Rappelons qu’entre 1948, date de la première guerre d’indépendance de l’Etat d’Israël, et 1967, date de la Guerre des Six Jours, il n’y eu que 800 000 réfugiés arabes. Ceux-ci seraient aujourd’hui plus de 7 millions…

A-t-on déjà vu un « Droit au retour » ailleurs sur la planète à l’occasion d’un conflit ? Jamais !
A-t-on déjà vu un « droit de réfugié transmissible » de génération en génération ailleurs ? Jamais !

Dans tous les conflits mondiaux, les réfugiés ont été absorbés par les pays voisins et intégrés dans leurs populations.

C’est ainsi que plus de 1,5 million de Juifs ont été obligés de fuir les pays Arabes dans la même période. Ces 1,5 millions de Juifs dont personne ne parle jamais se sont intégrés en Israël, en France, en Europe et aux USA sans que personne ne s’en émeuve jamais, sans que l’ONU ne crée un département spécial comme il l’a fait pour les 800 000 palestiniens (l’UNWRA).

Monsieur Chabalier vient nous démontrer une fois de plus les orientations pro-palestiniennes de France Télévision qui laisse une fois de plus le mensonge et la désinformation servir la seule cause « politiquement correcte ».

Nous pouvons ainsi décerner à Monsieur Chabalier, avec ce documentaire pour le moins partial, le AWARD 2010 de la désinformation pro-palestinienne !

Jean-Marc MOSKOWICZ


France 5 programme un deuxième numéro du Monde en Marche , ce soir à 20h35. Hervé Chabalier et son équipe de journalistes décrypteront le conflit au Proche-Orient.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “93% des votants pensent que les médias mentent sur Israël, un exemple « le Monde en marche »

    1. ZAZ

      Sa bio nous en apprend + sur ce monsieur:

      Enfance communiste, grandit en Afrique, sort un livre récemment: Le Dernier pour la route Chronique d’un divorce avec l’alcool.

      je pense que ce monsieur devrait se payer une thérapie sur l’obsession et la haine de la civilisation. l’auto destruction via l’alcool se ressent dans son processus de haine contre l’homme blanc et contre lui meme.

      je pense vraiment aujourd’hui que n’importe quel guignol peut se rpétendre journaliste dès qu il oeuvre à la destruction de la civilisation judéo chrétienne.

      Né le 7 septembre 1945 à Langogne en Lozère, Hervé Chabalier passe une enfance entre la Lozère et Barcelone, et part en Afrique alors qu’il est adolescent.

      Hervé Chabalier poursuit des études en histoire. Après l’obtention de sa licence, il intègre le Centre de formation des journalistes et s’y distingue en devenant le meneur de la contestation estudiantine de 1968.

      Le militantisme politique d’Hervé Chabalier amène aussitôt Politique Hebdo à lui proposer de faire partie de son équipe. Il est, en effet, proche de l’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF), et milite au sein des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR).

      Hervé Chabalier ne donne pas suite à la proposition de Politique Hebdo. Il opte plutôt pour un passage à RTL, avant de rejoindre le service Notre époque du Nouvel Observateur en 1972.

      Hervé Chabalier traitera dans ses articles de sujets de société tels que l’avortement, la liberté sexuelle, la toxicomanie. Il se voit accorder le droit de publier ses enquêtes sur le racisme et la réforme de l’ Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF) en 1974.

      Néanmoins, Hervé Chabalier veut élargir ses perspectives de carrière et souhaite effectuer des reportages en dehors des frontières de l’Hexagone. Le Nouvel Observateur ne pouvant répondre à ses aspirations, il saisit l’opportunité de lancement de Matin de Paris pour mettre fin à sa collaboration avec Le Nouvel Observateur.

      A Matin de Paris, Hervé Chabalier arrive enfin à matérialiser ses ambitions en occupant le poste de grand reporter au service Évènement. Il aura l’occasion de couvrir des grands conflits de l’époque: la guerre soviétique en Afghanistan, la guerre civile au Liban, les guerres en Amérique du Sud.

      Ses couvertures lui vaudront d’ailleurs le prix Albert-Londres qu’il recevra pour l’ensemble de ses reportages en 1979. Deux années plus tard, il se verra promu au poste de rédacteur en chef adjoint de Matin de Paris en 1981.

      Fort d’une grande expérience et d’une connaissance approfondie du milieu journalistique, Hervé Chabalier fonde l’agence de presse et la société de production CAPA (Chabalier Associated Press Agency) le 1er août 1989. CAPA est spécialisée dans les grands reportages, magazines d’informations, documentaires, fiction pour la télévision, films d’entreprises et multimédia. L’agence ne tarde pas à bénéficier de larges échos en matière d’excellence et d’exigence professionnelle à l’échelle nationale et internationale.

      Dans les années quatre-vingt-dix, Hervé Chabalier est également l’instigateur et le producteur de l’émission 24 heures, diffusée sur Canal+.

      En 2004, Hervé Chabalier a le courage de faire le mea culpa de sa bataille contre l’alcoolisme dans un livre autobiographique Le Dernier pour la route Chronique d’un divorce avec l’alcool. Le livre, paru aux éditions Robert Laffont, relate sa cure contre l’alcoolisme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *