toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Paris – Quatre djihadistes présumés mis en examen


Paris – Quatre djihadistes présumés mis en examen

Quatre hommes, interpellés en début de semaine près de Paris et incarcérés vendredi soir, projetaient d’assassiner le recteur de la mosquée de Paris afin d’obtenir la « franchise Al-Qaeda », même si leur complot n’en était qu’au stade des intentions. Ces quatre Français d’origine algérienne, âgés de 20 à 25 ans, ont été mis en examen par le juge Yves Jannier pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » et placés en détention provisoire, selon une source judiciaire. Ils avaient été interpellés lundi et mardi en région parisienne et placés en garde à vue à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Une cinquième personne, une femme, a été remise en liberté.

Qualifiées de « majeures » par la DCRI, ces arrestations ont été saluées par le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, qui répète depuis cet été qu’il existe une « menace terroriste réelle » visant la France. Dès mercredi, alors que les gardes à vue étaient en cours, il assurait qu’un des suspects était « prêt à mourir pour la cause ». Durant leur garde à vue, « les quatre hommes ont toujours confirmé leur attachement et leur engagement à la cause et ont dit vouloir participer à la lutte armée », a ajouté samedi une source proche du dossier. L’un d’eux portait sur lui « un ‘testament islamique’ (…) dans lequel il disait ne vouloir mourir que sur une terre d’islam », selon la même source, précisant qu’un autre a affirmé vouloir « mourir en martyr ». Les quatre jeunes hommes sont surtout soupçonnés d’avoir eu l’intention d’assassiner le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, jugé partisan d’un « islam trop modéré », selon cette même source. Mais « ils étaient plus au stade de l’intention que des préparatifs », a relativisé une autre source proche du dossier.

« Franchise Al-Qaeda »

Loading...

D’après un enquêteur, l’un des mis en examen aurait confié que ce crime aurait « permis d’obtenir une franchise Al-Qaeda et de préparer d’autres actions sur le sol français ». Une source proche du dossier parle également de « la volonté de créer un groupe jihadiste pour l’Afghanistan, avant de revenir en France pour y commettre des actions ». Selon ces sources, les quatre Français projetaient de « rallier Al-Qaeda en Afghanistan ou au Yémen ou en Somalie, dans les ‘nouvelles terres d’islam’ de la corne de l’Afrique et du Sahel ». « Au moins l’un d’eux avait fait un passage en Afghanistan et était incontestablement très familier des sites jihadistes sur Internet, tandis que d’autres projetaient, eux, de se rendre » à leur tour dans la zone frontalière pakistano-afghane, avait révélé Brice Hortefeux. « Le plus impliqué des quatre », âgé de 22 ans, venait d' »effectuer un séjour dans les zones tribales entre le Pakistan et l’Afghanistan (…) où il a rencontré des personnalités d’Al-Qaeda », selon l’une de ces sources.

Des jihadistes qui entreprennent de rentrer des zones tribales pakistano-afghanes sont la « principale inquiétude » des gouvernements en Europe, confirme une source proche des services de renseignement français. Ils craignent que ces combattants aguerris puissent fédérer des groupes, pour l’heure informels et atomisés. Brice Hortefeux a « fixé (à ses) services comme priorité absolue la détection et la neutralisation préventive des filières de recrutement de combattants et de réseaux de soutien logistique aux organisations terroristes ». Le 6 novembre, un Français soupçonné de s’être rendu en 2009 à la frontière pakistano-afghane et d’en être revenu début 2010 a été mis en examen et incarcéré.


DesInfos

Le Point | Reuters

dimanche 14 novembre 2010

Europe Israël toolbar

Europe stands with Israel, Groupe Européen de soutien à Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *