toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mediapart, ou la nuit des longs ragots et autre Reductio Ad Hitlerum plénelienne par Marc Brzustowski


Mediapart, ou la nuit des longs ragots et autre Reductio Ad Hitlerum plénelienne par Marc Brzustowski

On le sait, la nuit, tous les chats sont gris. Mais, la réactivité des médias à courir après le moindre ragot juteux, est, peu à peu, en train de ramener le statut déontologique de « journaliste » à celui de nocturne fouilleur de poubelles. Mention spéciale : tout est bon dans le cochon.

C’est le cas de MEDIAPART, le petit canard déchaîné d’Edwy Plenel, congédié, il y a peu, par ces Messieurs du « Monde », lors de pertes vertigineuses d’audience sous sa houlette trotskyste.

Voilà que le journal en ligne d’Edwy le Magnifique nous relate une terrible « Nuit de Cristal » Sioniste, lors de laquelle des œuvres d’art,  « à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse ! » (sic.), auraient purement et simplement frisé l’autodafé, que dis-je, la destruction massive !

« Dans la furie de leur assaut, ils ont de tenté de saccager les multiples oeuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l’enceinte du Musée d’Art Moderne, »

Il y aurait donc des traces de ces tentatives de dégradation? Et Edwy est en mesure de les aligner devant un auditoire, une Cour de Justice?

C’est, pourtant, écrit en toutes lettres de feu : http://www.mediapart.fr/club/blog/velveth/231110/tentative-de-destruction-dune-expo-sur-gaza-au-musee-dart-moderne

Et, selon le journal que n’aurait pas renié le petit Goebbels illustré, la preuve du racisme foncier de ces « mercenaires encagoulés », bottés, « casqués », est bien qu’ils aient tenté de détruire Modigliani et Chagall. Non, messieurs, ces symboles juifs de « l’art dégénéré », ne méritent plus d’être exposés dans aucun Musée français. Ils devraient rejoindre rapidement les monticules de papiers, dont les écrits de Freud, Walter Benjamin, Einstein, Bergson, Lévi-Strauss, Lévi-Bruhl… et j’en passe et de bien pires, que s’apprêtaient, en toute impunité, à brûler ces « nervis », devant le peuple de Paris médusé, interdit, coît….

 

Heureusement que la bonne presse bien-pensante, fidèle à ses idéaux révolutionnaires de la réalité, est là pour nous mettre en garde. Comme disait Léon, alias Lev Davidovitch Bronstein « si le soleil est contre-révolutionnaire, alors il faudra éteindre le soleil » ! Et Edwy, rédacteur en chef, de viser ce tissu d’inventions tendances, en se frottant les mains de fédérer toutes les Euro-Palestines de France et de Navarre pour le relèvement des « damnés de la Terre ».

Florilège (allez encore une petite rasade ?, après le décès tragique de Coluche, Mediapart prend la relève) : « Les affidés de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont tenté, dimanche dernier, de détruire cette exposition « Une trentaine de nervis sans doute affiliés à la LDJ dont certains étaient encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué, dimanche après-midi, le Musée d’Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 », « Les mercenaires, adeptes de l’extrême droite israélienne, … »,  « a été barré par le service de sécurité du musée qui a du faire preuve de courage. ».

Quel courage ! Et dans le XVIè, en plein jour! Lèves-toi, peuple de Paris, les loups sionistes sont entrés dans Paname ! Aux armes, aux barricades !

Mais les faits sont têtus. La trentaine de personnes rassemblée pacifiquement, à l’appel de deux sites en ligne, DRZZ (hacké le lendemain par les « nervis cybernétiques » proche de la tendance Mediapart) et Europe-Israël, se sont contentés de distribuer un flyer apportant un autre éclairage sur la réalité de Gaza 2010 : hôtels de luxe, belles voitures, plages bondées… une vérité en valant une autre. La LDJ, dans cette « affaire » (qui se noyerait dans un verre d’eau si la rumeur n’enflait de suffisance), n’a fait que prêter son concours logistique, selon les objectifs déterminés avec les organisateurs du rassemblement. Le seul esclandre est relatif aux propos antisémites proférés par un employé du musée, devant témoins policiers oculaires. Une plainte a donc été déposée. Mais à charge contre l’employé du Musée, qui ne pourra s’être vu opposer aucune sorte de violence.

Europe_Israel_Gaza_2010_1777

Dangereux nervis en pleine action

Le genre de « Reductio ad Hitlerum » du Canard Plénélien, et le désir frénétique d’assimiler les jeunes et moins jeunes Juifs de Paris et de France aux pires images des débuts de leurs propres persécutions en Allemagne hitlérienne, tient de l’appel à la haine contre la moindre manifestation indocile de la Communauté juive de France rétive au discours tout prêt concocté par des officines aux sources factuelles plus que douteuses. Il n’est nullement question de vérifier des dires orientés ou d’investiguer, salir suffira.

Il est un exemple paradigmatique des entreprises forcenées de l’extrême-gauche antisioniste et, par là même antisémite (puisqu’une fois Israël délégitimé, il ne faudra plus que passer à l’étape suivante de l’exil ou du massacre de ses citoyens), de substituer les malheurs historiques des uns à ceux, plus actuels, des autres. Ces évènements sont relatifs à la domination par des groupes terroristes déclencheurs de guerres forcément « injustes », à Gaza en 2008-2009. C’est l’œuvre d’un « négationnisme en temps réel » qui ne conçoit aucune limite dans la manipulation des faits les plus obtus et consignés dans tous les rapports de police face à la réalité de ce qui a bien pu se passer, aux portes du Musée d’Art moderne, ce 21 novembre.

On se demande ce fait que la police, ce que fait le Ministre de l’Intérieur, face aux « débordements » pastichés par les articles de Mediapart. Si ce que dit ce journal est vrai, alors « Brice Hortefeux, je vous sommes de les arrêter ! ».

A moins que MEDIAPART ait trouvé là de nouveaux créneaux de financement, ce coup de pub en valant un autre, pour Carmignac-Gestion, promoteur de cette expo orientée et ne souffrant nulle contradiction ?

Pauvre Edwy, pauvre France servie par une presse aux ordres et aux réflexes pavloviens destructeurs d’une seule chose : la liberté et la pluralité d’opinions.

Par Marc Brzustowski
Pour
© 2010 lessakele
© 2010 aschkel.info et
© 2010 Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap