toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La menace des missiles pesant sur l’Europe vient d’Iran, selon Nicolas Sarkozy


La menace des missiles pesant sur l’Europe vient d’Iran, selon Nicolas Sarkozy

LISBONNE — Le président français Nicolas Sarkozy a estimé samedi à Lisbonne que la menace des missiles pesant sur l’Europe venait d’Iran, bien que l’Otan ne l’ait pas explicitement mentionné en décidant la veille d’étudier la mise en place d’un bouclier antimissile.

« Aucun nom ne figure dans les documents publics de l’Otan, mais la France appelle un chat un chat, la menace des missiles aujourd’hui, c’est l’Iran », a déclaré M. Sarkozy au second jour d’un sommet de l’Alliance atlantique.

« Si un jour l’Iran tire un missile vers l’Europe, il est certainement souhaitable qu’on puisse l’intercepter », a-t-il ajouté, « nous ne sommes pas obsédés par l’Iran, nous ne faisons pas le bouclier antimissile exclusivement pour l’Iran mais je rappelle que le programme balistique iranien a été condamné par le Conseil de sécurité » de l’ONU.

Loading...

L’état d’avancement du programme de missiles balistiques de l’Iran prête à discussion entre les spécialistes, la Russie estimant, au contraire des Etats-Unis, que Téhéran ne parviendra pas à mettre au point une fusée de 2.000 à 3.000 km de portée avant 10 ou 15 années.

Toutefois, contrairement à ce qui se passe pour le programme nucléaire, que l’Iran met en oeuvre en affirmant qu’il est purement civil, ce dont doutent notamment les pays occidentaux, Téhéran vante ses progrès techniques en matière de missiles.

Les dirigeants des 28 pays de l’Otan ont décidé vendredi d’étudier la création d’un système antimissile appelé à protéger le territoire et les populations d’Europe, sans préciser l’origine de la menace potentielle.

La France et d’autres pays alliés souhaitaient que Téhéran, accusé outre pour son programme public de missiles de chercher à se doter de l’arme nucléaire, soit nommément désigné dans le nouveau « concept stratégique » adopté vendredi par l’Otan ainsi que dans la Déclaration finale que doit produire le sommet samedi.

Mais la Turquie, soucieuse de relations de bon voisinage avec l’Iran, s’y était opposée avec succès, selon des diplomates alliés.

Le président français a par ailleurs tenu à rassurer la Russie, qui s’en est inquiétée, en indiquant implicitement que ce futur bouclier antimissile de l’Otan n’était pas dirigé contre elle.

Learn Hebrew online

« J’ajoute que la Guerre froide c’est fini, le Pacte de Varsovie c’est fini, l’Union soviétique c’est fini », a répété M. Sarkozy.

« La présence de M. (Dmitri) Medvedev ici est extrêmement importante dans un climat apaisé par rapport à ce que fut la présence de M. (Vladimir) Poutine (au sommet de l’Otan) à Bucarest en 2008, ce qui montre qu’avec la Russie nous avons un nouveau concept stratégique à bâtir », a-t-il conclu.

Le président russe est arrivé samedi à Lisbonne pour un sommet Otan-Russie, le premier depuis la crise russo-géorgienne de 2008, destiné à sceller une relance de la coopération entre les anciens ennemis à l’époque de la Guerre froide.

Loading...

Google Actualités

Source AFP.

20 novembre 2010







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *