toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Je suis islamophobe. Je persiste et je signe. – Par Michel Garroté


Je suis islamophobe. Je persiste et je signe. – Par Michel Garroté

Comme c’est amusant ! J’ai (très) récemment publié un billet hautement incorrect sur l’islamophobie (« Je suis islamophobe. C’est un délit d’opinion. », billet qui fait en ce moment même l’objet d’un vif débat, notamment sur http://drzz.info/ et sur http://actu-chretienne.net/). Or, voilà t’y pas que je tombe, à l’instant, si, si, sur une déclaration épiscopale, pas très rassurée – et pas très rassurante non plus – concernant l’islam en France. Je ne me justifie pas. Je vous raconte, juste comme ça…

Pour mémoire, j’ai écris, il y a (très) peu, que ceux qui durant la Seconde Guerre mondiale avaient eu la phobie, la peur du nazisme, avaient eu deux choix possibles : devenir des collabos capitulards ou résister. Et j’ai donc également écris que moi, dorénavant, je choisissais de résister en reconnaissant que la peur est l’une des motivations de ma résistance, l’autre motivation étant le refus de perdre ma liberté d’expression et d’opinion.

Je n’ai pas écrit : « ma motivation est la peur ».

J’ai écrit : « je choisis de résister en reconnaissant que la peur est l’une des motivations de ma résistance, l’autre motivation étant le refus de perdre ma liberté d’expression et d’opinion ».

Je peux, ce jour, ajouter (une fois de plus…) que je défends à la fois la laïcité et la société libre, avec son indéniable héritage culturel judéo-chrétien. L’on peut dire que c’est là une opinion conservatrice, une opinion de droite. L’on ne peut pas – et cependant certains le font – alléguer que c’est là une opinion « extrémiste ».

Concernant la peur et la phobie, j’aimerais rappeler qu’en ma qualité de chrétien, je suis tenu de transcender ma peur, transcender voulant dire « aller au-delà de ». Autrement dit, le chrétien, comme tout le monde, peut avoir peur, mais il doit aller au-delà de sa peur.

Pour le reste, j’admets volontiers que la majorité de mes essais et de mes articles ont un côté provocateur. Car l’on peut être à la fois chrétien, offensif et humoristique. Mais revenons à la déclaration épiscopale que j’ai signalée plus haut.

En effet, j’apprends, aujourd’hui, par hasard sous un fil info, que l’Archevêque d’Avignon, Monseigneur Cattenoz pense que la France sera à majorité musulmane dans vingt ou trente ans. Cette réflexion de l’Archevêque d’Avignon figure notamment dans l’hebdomadaire Famille Chrétienne, concrètement dans la dernière partie d’un article sur les profanations de l’église Saint-Jean-Baptiste d’Avignon.

La réflexion de Monseigneur Cattenoz va dans le sens de ce que je me permets d’écrire sur Internet depuis 2007. Elle va dans le sens de ce que l’historienne Bat Ye’Or écrit depuis des décennies. Il n’est donc jamais trop tard pour admettre – une fois pour toutes – que l’islamisation de la France est une réalité et non pas un fantasme paranoïaque.

Ainsi, Monseigneur Cattenoz estime notamment : « Nous sommes à un tournant de l’histoire religieuse de notre pays. Les familles ‘gauloises’, traditionnellement chrétiennes, ont en moyenne deux enfants. Dans les familles musulmanes vivant en France, on approche plus souvent quatre, cinq, voire six enfants. Partant de là, on peut penser que la France sera à majorité musulmane dans vingt ou trente ans. J’ai déjà vécu quinze ans en terre d’islam. Je suis donc prêt à vivre dans une France à majorité musulmane. Simplement, je m’interroge sur les conditions de notre cohabitation ».

Mgr Cattenoz a effectivement vécu en terre d’islam, entre autre, pendant 6 ans, comme prêtre, au Tchad. Monseigneur n’a pas écrit qu’il est islamophobe parce que Monseigneur vit en France et qu’en France il est interdit d’interdire tout en interdisant d’avoir une peur, une phobie – légitime et fondée – face à l’expansionnisme mahométan.

Je note, juste en passant, qu’en France, mon idée farfelue de défendre et de valoriser à la fois la laïcité et la société libre, avec son indéniable héritage culturel judéo-chrétien, je note, écrivais-je, qu’en France, cette idée farfelue provoque encore de nombreux malentendus et de nombreuses confusions dans les esprits.

Mais l’essentiel n’est-il pas que le travail des idées se fasse et se poursuive ?

Michel Garroté

Mardi 30 novembre 2010






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap