toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ecoutez bien le Monsignore Sarko par Alain Rubin


Ecoutez bien le Monsignore Sarko par Alain Rubin

Ce matin, comme à l’accoutumé chaque dimanche, France 2 nous a offert son plateau d’émissions religieuses. Parmi ces émissions, l’émission « Islam », toujours enthousiaste pour la fête de l’égorgement de ce mouton qui va vivre, quelques temps, avec une famille de bons musulmans. C’est « festif », y a pas à dire. C’est festif, ce mouton qui arrive chez vous et qu’on s’en ira voir égorger, à défaut de pouvoir lui trancher soit même la gorge.

Festif une mise à mort ?? C’est sur. 

Après les festivités d’abattoirs, l’émission des chrétiens orientaux. Ce matin, on nous a montré des chrétiens d’Irak. Le massacre de la cathédrale de Bagdad, les tueries quotidiennes, ont égrené le propos de ces assyro-chaldéens, s’arcboutant dans leur christianisme et sur leur langue issue de l’araméen parlé il y a deux millénaires et qui, avec l’hébreu, est la langue des Talmud.

Nous avons écouté le Monsignore Sarko qui accompagnait nos réchappés des pogromes de chrétiens. Qu’à-t-il trouvé à rajouter pour conclure, notre cardinal ? Ecoutons sa conclusion, elle témoigne de la ligne politique choisie par le récent Synode pour excuser les meurtriers irakiens et leurs commanditaires directs. Citons Monseigneur Sarko : « Mossoul est très harcelé et opprimé (le Mossoul chrétien)… Nous faisons cependant le pari de l’espérance. C’est notre pays, notre terre depuis au moins deux mille ans. (…) nous utilisons la langue du Christ… ».  

Et sa conclusion, la conclusion qui excuserait les assassins, qu’elle est-elle ? 

La conclusion du cardinal, déclinant le leitmotiv d’un autre Monsignore, en l’occurrence le Monsignore Saba, c’est quoi ? C’est simple, mais surtout, il est nécessaire -pour la trouver et la dire- de ne pas avoir beaucoup de scrupules. « Ces massacres, c’est la guerre. S’il y a guerre en Irak, c’est à cause du conflit Israélo-palestinien. » Dîtes-moi Monseigneur, en quoi, comment, les massacres destinés à expulser ou tuer les autochtones irakiens restés chrétiens, sont-ils de la responsabilité des israéliens.

Ecoutant ces honteux propos, poussant la mauvaise foi vers des sommets inégalés depuis les procès staliniens, je voulais demander à ce monsignore : Dîtes-moi, Monseigneur Sarko, quand Ali le chimique, un des caïds de la dictature du parti Baath et de son chef absolu Saddam, quand Ali le chimique  a fait arroser de gaz de combat les kurdes et que plusieurs milliers d’entre eux ont péri sous un seul bombardement aux gaz de combat, c’était aussi le résultat du conflit israélo-palestinien ? De qui vous moquez-vous ?

Là, les victimes n’étaient pas des assyro chaldéens chrétiens, c’étaient des Kurdes d’Irak. Alors, c’était à cause de qui et à cause de quoi ces massacres génocidaires en Irak? Vous vous étonnez que des hommes qui n’ont pas eu d’états d’âme quand la dictature baathiste gazait des milliers de Kurdes prennent d’assaut la cathédrale de Bagdad et mitraillent leurs compatriotes chrétiens qui y prient ?

Vous vous étonnez qu’un fidèle soit coupé en deux d’un coup de sabre ?

Vous vous étonnez et vous cherchez, du côté d’Israël, la responsabilité de ces sauvages tueries ?

Ouvrez les yeux et les oreilles, ne cherchez pas ailleurs que du côté d’un fanatisme qui a fait dynamiter la mosquée d’or, qui fait envoyer des « shahid » bourrés d’explosifs au milieu des fidèles en prières dans les mosquées sunnites ou chiites selon l’origine des porteurs de ceintures explosives ou des pilotes de véhicules piégés. 

En 1991, quand la dictature irakienne a attaqué le Koweït, ce n’était un conflit pour les conditions de pompages de la nappe pétrolière à cheval sur les deux pays ? Et l’expulsion des Palestiniens du Koweït, qui avaient applaudi l’occupation irakienne du Koweït, c’était encore et toujours la faute d’Israël ? 

C’est la faute à Israël, c’est la faute à Israël… 

Au moyen-âge, survint la peste noire, ce fut « la faute aux Juifs ». On s’en alla leur casser la tête, violer leurs femmes ou les mener au bûcher ou les enfermer dans leurs synagogues pour les faire flamber.

Il y a sécheresse ou inondation, c’est la faute aux Juifs. S’il y a la tectonique des plaques et qu’il y a eu un terrible tremblement de terre dans le sud-est de l’Iran il y a quelques années, c’était encore, c’était toujours la faute d’Israël, cause, seule cause du conflit israélo-palestinien… Eh oui, pas d’autre raison, pas d’autre cause à ces événements tragiques, foi de cardinal !!

Pour le cardinal Sarko et pour ses semblables, si des musulmans attaquent une cathédrale, s’ils tuent chaque jour des Irakiens chrétiens, c’est de la faute aux Juifs d’Israël, pas celle des tueurs. C’est la « vérité » religieusement votre qu’Antenne 2 nous a débité ce matin. Dans son chef-d’œuvre « les misérables », Victor Hugo recourt à la dérision pour dénoncer ceux qui font fusiller le petit peuple parisien républicain soulevé contre la monarchie. C’est ainsi que le gamin tué sur la barricade chante en rendant l’âme : « je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau ». 

Le cardinal Sarko, Antenne2, faisant leur la lâcheté du synode, ont trouvé la cause à tout ce qui ne va pas. Derrière les tueries de chrétiens par des musulmans qu’y-a-t-il ? La faute à Israël qui devient le Voltaire et le Rousseau des tourments chrétiens en terre de dhimmitude !  

Dans cette affaire, le « conflit israélo-palestinien » a comme rôle de facteur explicatif, comme caractère causal, que la renaissance d’Israël,- la reconquête  de son indépendance politique- signifie qu’une nation abaissée, qu’une nation humiliée, qu’une population dhimmisée et réduite à un servage moral, a recouvré son indépendance, à reconquis sa liberté morale.

Le crime d’Israël, c’est qu’en réalisant la liberté et l’égalité religieuse et politique pour tous ses citoyens Juifs et Arabes, il est une invitation à la liberté politique et religieuse dans chaque pays de la région, qui ne peut manquer de rendre insupportable l’infériorité imposée depuis des siècles aux autochtones chrétiens, en Irak, en Syrie, en Egypte…

Le crime d’Israël ? 

Etre sorti de l’état d’esclave moral, avoir brisé la dhimmitude qui est toujours l’état des chrétiens des pays d’islam, tous fondés sur la domination monopolistique d’une « religion », l’islam et la charia comme fondement exclusiviste du droit, c’est cela le crime d’Israël. C’est cela qui est insupportable pour les tyrans prétextant la religion. C’est cela qui rend le « conflit israélo-palestinien » responsables des tueries en séries contre les chrétiens d’Irak, aux yeux des princes de l’Eglise gémissant aux pieds des assassins et des commanditaires.

Alain Rubin

Dimanche 21 novembre 2010


Pour aschkel.info et lessakele.

Aschkel








Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *