toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Programme du PS: Le Parti socialiste ne fera rien pour favoriser le dialogue ou la paix, mais tentera de faire le plein de voix antisionistes…


Programme du PS: Le Parti socialiste ne fera rien pour favoriser le dialogue ou la paix, mais tentera de faire le plein de voix antisionistes…

Michel Rocard, Olivier Besancenot, Cécile Duflot, Catherine Tasca, Pierre Laurent, Stéphane Hessel, Edgar Morin, Daniel Cohn-Bendit et tant d’autres, appellent au soutien des militants de BDS, dont Alima Boumediene-Thiery (Sénatrice-Verts-Hamas) et Omar Slaouti (NPA) sur le point d’être jugés pour atteinte aux fondements républicains contre la discrimination raciale et économique…

Le Parti socialiste ne fera rien pour favoriser le dialogue ou la paix, mais tentera de faire le plein de voix antisionistes… (Gad).
Il s’agit d’un programme de dénonciation du précédent et actuel, qui se contente de pointer des failles à l’égard de la bienpensance et de faire exactement le contraire, plutôt que d’oeuvrer à la stabilité des échanges, tout en prenant le risque d’innover. Ou le socialisme, cet éternel adolescent immature…

Le samedi 09 octobre 2010, la Convention du Parti Socialiste a réuni ses caciques pour présenter non pas un programme mais un projet informe de mesures aussi générales que généralistes en matière de politique internationale. Des caciques tous plus connus les uns que les autres, tous plus noyés dans le lit douillet de l’utopie bienpensante.
Plus de 55.000 adhérents s’étaient néanmoins déplacés pour s’abreuver des inepties contenues dans les contributions présentées par les leaders du Parti Socialiste. Certes, vous me direz, 55.000 adhérents sur des dizaines de millions d’électeurs, pas de quoi être effrayé. Mais quand même, jugeons sur pièce ……

Un exemple : le conflit israélo-palestinien. Sortant ses muscles de Monsieur Propre, Laurent Fabius, probablement pris d’une fièvre nerveuse incontrôlable à l’encontre de cet « épouvantable » gouvernement israélien, déclarera : « Nous romprons avec l’indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien à qui nous dirons qu’il devra quitter rapidement les territoires colonisés. » (Tiens, çà me rappelle la tonalité des articles de Mohamed Sifaoui …) La dite déclaration aurait-elle en fin de compte été jugée excessive et si oui, par qui ? Personne ne le dira.

Toujours est-il qu’au final, voici ce que chaque citoyen de ce pays curieux de s’informer de l’actualité du Parti Socialiste – et cela ne nécessite pas d’être forcément inscrit au Parti Socialiste ou de voter « à gauche » – peut désormais lire dans le texte adopté à l’unanimité par la Conseil national « La Nouvelle donne internationale et européenne » : « Concernant le conflit israélo-palestinien, la France avait pris sur cette question des positions justes et courageuses.

Elle renvoie depuis 2007 un message souvent brouillé. La détermination affichée par le président Obama peut ouvrir de nouveau la perspective d’avances vers la paix. Conformément aux résolutions des Nations Unies et à la position que défend l’Union européenne, Israël devra pouvoir bénéficier du droit à exister en paix et en sécurité et les Palestiniens à un Etat viable. Ces droits devront être garantis. Israël doit mettre fin dès maintenant à la colonisation dans les territoires palestiniens.

Nous accompagnerons les initiatives prises en ce sens pour trouver enfin une solution pacifique et durable. Nous sommes convaincus que tout progrès durable passera par le dialogue avec l’ensemble des protagonistes. » Disparue donc de la version finale la référence à « l’indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien » !

Place au droit à la sécurité de l’Etat d’Israël. Merci pour cet Etat que le monde entier flingue à longueur de temps mais c’est bien le minimum que pouvait avancer le Parti Socialiste. On espère au moins que le Parti Socialiste est sincère …

Car, au fond, pourquoi ne pas dire les choses telles qu’elles sont dans l’esprit de ce parti : que représente le vote de 600.000 citoyens juifs en France ? Une bagatelle probablement, surtout si l’on considère que tous ne votent pas à gauche.
Ne sont-ce pas là les calculs de basse politique politicienne auxquels se livre, en vérité, le Parti Socialiste ?

En dehors du fait qu’un bon élève de classe de Terminale aurait pu rendre la même copie sur le rêve de paix que chacun souhaiterait enfin voir se réaliser au Proche-Orient, la réalité imposerait au Parti Socialiste de ne pas perdre la mémoire trop vite d’une part, de faire preuve de réalisme d’autre part.

Souvenons-nous. Le 26.02.00, Lionel Jospin, quelques heures après sa visite à l’Université de Birzeit en Cisjordanie, se fait caillasser par des étudiants palestiniens en colère.
Son « crime » ? Avoir osé prononcer les mots qui fâchent en qualifiant le Hezbollah de « mouvement terroriste ». C’est l’une des trop rares actions courageuses que je mets encore aujourd’hui au crédit de Lionel Jospin. La suite, on la connaît … et sur ce point, malheureusement l’histoire lui a donné raison.

En juillet 2006, le Hezbollah lançait une attaque contre une unité de l’armée israélienne, déclenchant ainsi une opération militaire d’envergure de l’armée israélienne. Dans ces circonstances, le Parti Socialiste n’aurait pas dû, ce 09.10.2010, se limiter seulement à répéter ce que l’ensemble du monde progressiste s’accorde à reconnaître volontiers, à savoir qu’ »Israël devra pouvoir bénéficier du droit à exister en paix et en sécurité avec les Palestiniens à un Etat viable ».

Non, en ce samedi ensoleillé 09.10.10, le Parti Socialiste aurait plutôt dû avoir le cran d’annoncer à ses militants et adhérents ce que la diplomatie française, en cas d’hypothétique victoire du Parti Socialiste en 2012, allait proposer, de concert avec l’Union européenne, pour affaiblir le Hezbollah dont plus personne n’ignore les méthodes criminelles (constitution de boucliers humains afin de faire le plus grand nombre de victimes parmi les femmes et les enfants, politique d’endoctrinement quotidien des Libanais et de la population arabe par le biais de la télévision Al-Manar, tentatives incessantes de faire échouer les tentatives de reprise du processus de paix entre Israéliens et Palestiniens depuis l’élection de Mahmoud Abbas ….).

Plus courageux encore aurait été que le Parti Socialiste annonçât l’orientation que la diplomatie française adopterait vis-à-vis du Hamas en 2012. Mais le Parti Socialiste a-t-il au moins des solutions à proposer ? Pas sûr. Maîtrise-il toutes les données du conflit israélo-palestinien ? A voir.

Quoi qu’il en soit, en attendant de se pencher sérieusement sur ce que devrait être l’action de la diplomatie française auprès des instances européennes et de nos alliés américains pour trouver une voie de sortie pacifique au dossier israélo-palestinien, le Parti Socialiste se cantonne à édicter de vagues généralités, du genre : « Nous sommes convaincus que tout progrès durable passera par le dialogue avec l’ensemble des protagonistes ».

Habile méthode pour endormir les foules ! Tout le monde comprend ce qu’il veut sans jamais entrevoir l’ombre d’un programme diplomatique digne de ce nom. De quels protagonistes parle le Parti Socialiste précisément ici ? Du Hezbollah ? Du Hamas ? Des gouvernements syrien, égyptien, jordanien ? Du gouvernement israélien, quelle que soit sa couleur politique en 2012 ? De Mahmoud Abbas ? Ou de tout ce beau monde réuni autour d’une table tout en sachant qu’il ne s’agit là que d’un songe ? Et l’Iran là-dedans ? Que fait-on de l’Hitler musulman qui sévit en Iran, menace de faire disparaître de la carte l’Etat d’Israël ?

Mais non, vous n’y êtes pas ! En réalité, le Parti Socialiste, lui, a trouvé la « solution » pour sortir du nucléaire iranien sans jamais dire comment le peuple perse qui est, rappelons-le, l’héritier d’une des plus brillantes civilisations au monde, peut espérer, un jour, se libérer du joug de cet infâme pouvoir : « Nous devons imaginer les contours d’un règlement négocié, impliquant des engagements réciproques d’autres Etats de la région. C’est en ce sens que nous agirons, en conformité avec les décisions de l’O.N.U ».

Comment le tout petit Parti Socialiste français réussirait-il à obtenir du fou dangereux qui est à la tête de l’Iran, ce que le Président Obama n’est pas parvenu à obtenir ?
La France n’est plus, hélas, la première puissance mondiale comme elle le fut jadis, de Louis XIV à Napoléon Ier. En d’autres termes, elle n’a plus actuellement les moyens de peser tant sur les décisions du gouvernement iranien que sur celles du gouvernement américain ou celles de l’Organisation des Nations-Unies.

L’O.N.U dont on peut du reste se demander encore à quoi elle sert quand on voit la nullité des effets produits par ses résolutions dans le dossier iranien depuis 2006. Alors, le Parti Socialiste aurait-il perdu la mémoire. Mais non ! Simplement, que ne ferait pas actuellement le Parti Socialiste pour gagner un maximum de voix en vue des prochaine élections présidentielles ?

Cinq millions de voix de musulmans à récupérer, c’est toujours çà de pris, non ? C’est aussi peut-être prendre les Musulmans de France un peu trop vite pour des cons, non ?

Car rien n’est moins certain que le vote des citoyens français de confession musulmane se reporte à ce point en masse sur le candidat socialiste en 2012.
Mais ce qui est en fin de compte très grave dans ce jeu de manipulation mentale de masse exercé par le Parti Socialiste qui continue encore à faire croire aux électeurs français qu’avec lui, le monde va enfin connaître une nouvelle ère de prospérité et de paix, c’est qu’à force de ne pas apporter de solutions crédibles et concrètes au conflit israélo-palestinien qui n’a fait verser que trop de sang tant côté israélien que palestinien, à force de dresser indirectement les uns contre les autres les concitoyens français de confession juive ou musulmane, les esprits se radicaliseront à terme en France, davantage encore que ce n’est déjà le cas.

Les communautarismes se développeront de manière irréversible jusqu’au point de non retour car personne n’ignore que dans un monde globalisé comme le nôtre, les conflits armés ont tôt ou tard des répercussions négatives sur les esprits en France. Alors, à ce moment-là, le Front National n’aura plus qu’à se servir. Hélas ! Voilà où conduiront les discours aussi lénifiants qu’irresponsables du Parti Socialiste !

Bonapartine.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *